Les terroristes ne nous chasseront pas, a dit Netanyahu à la famille d’Hallel
Rechercher

Les terroristes ne nous chasseront pas, a dit Netanyahu à la famille d’Hallel

Le Premier ministre a exprimé son horreur face à la scène de l’assassinat alors que lui et Liberman rendaient visite à la famille de Hallel Yaffa Ariel pour présenter leurs condoléances

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (assis, deuxième à droite) et le ministre de la Défense Avigdor Liberman (assis, à droite) se sont joints à la famille et aux proches chez Hallel Yaffa Ariel à Kiryat Arba, le 1er juillet 2016, un jour après qu'elle a été poignardée à mort dans son lit. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (assis, deuxième à droite) et le ministre de la Défense Avigdor Liberman (assis, à droite) se sont joints à la famille et aux proches chez Hallel Yaffa Ariel à Kiryat Arba, le 1er juillet 2016, un jour après qu'elle a été poignardée à mort dans son lit. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Vendredi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Avigdor Liberman et le ministre de l’Agriculture Uri Ariel, ont effectué une visite de condoléances à la famille de Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, assassinée jeudi matin par un terroriste palestinien alors qu’elle dormait dans sa maison dans l’implantation de Cisjordanie de Kiryat Arba.

« Nous allons renforcer ce lieu », a déclaré Netanyahu à la famille en deuil promettant également que le terrorisme ne chasserait pas les Israéliens hors de leurs maisons. « Nous allons le rendre plus fort [ce lieu]. Je vais rester avec le ministre de la Défense, et nous allons décider de la façon de renforcer la communauté ».

Prenant la parole à la fin de la visite, Netanyahu a exprimé son horreur à la vue de la chambre tachée de sang dans laquelle la jeune fille a été tuée, et a promis que le terrorisme ne chasserait pas les Israéliens hors de leurs maisons.

« Voir la chambre de Hallel, voir les taches de sang à côté de son lit et les livres et les vêtements d’un petit enfant, cela est choquant », a déclaré Netanyahu.

« Cela nous rappelle encore une fois à qui nous sommes confrontés. Ils veulent déraciner ce qui a été planté, nous nous enracinerons plus profondément. Ils ne nous feront pas partir. Je suis impressionné par cette magnifique famille. Leur esprit ne se cassera pas, pas plus que le nôtre. Nous nous enracinerons plus profondément. »

Rina Ariel, la mère endeuillée, a dit à Netanyahu qu’elle craignait pour le « foyer national » – l’ensemble de l’entreprise de l’Etat juif, et a demandé que « le mont du Temple soit ouvert aux Juifs », selon un rapport de Ynet.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une visite de condoléances à la famille Ariel, dans l'implantation juive de Kiryat Arba, en Cisjordanie, le 1er juillet 2016. Au centre se trouve Avichai Ariel, et à droite le ministre de l'Agriculture Uri Ariel (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une visite de condoléances à la famille Ariel, dans l’implantation juive de Kiryat Arba, en Cisjordanie, le 1er juillet 2016. Au centre se trouve Avichai Ariel, et à droite le ministre de l’Agriculture Uri Ariel (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Lorsqu’on lui a dit qu’un groupe de femmes palestiniennes voulait lui exprimer leurs condoléances par téléphone, elle les a exhortées à la place à se rendre dans les écoles palestiniennes, pour contester l’éducation « de la haine » qu’elle a déclaré avoir incité l’assassin de sa fille.

Elle a dit que si les Juifs utilisent leurs jours de jeûne solennelles pour demander pardon au Seigneur, « que font les Arabes lors de leurs jours de jeûne ? Ils nous assassinent. Assassinent et assassinent et assassinent », selon le rapport de Ynet.

Les secouristes emmènent Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem, le 30 juin 2016, après une attaque au couteau en Cisjordanie. Insert : Hallel Yaffa Ariel, photographie non datée. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90 et autorisation)
Les secouristes emmènent Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem, le 30 juin 2016, après une attaque au couteau en Cisjordanie. Insert : Hallel Yaffa Ariel, photographie non datée. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90 et autorisation)

Le jeune fille de 13 ans est morte après avoir été poignardée à plusieurs reprises par Muhammad Nasser Tarayrah, 17 ans, qui est entré dans sa chambre à coucher dans l’implantation, jeudi matin. Un gardien de sécurité civile de 31 ans qui s’est précipité sur les lieux a reçu de multiples coups de couteau et des blessures par balles dans l’attaque. Selon les premiers rapports, il a été touché accidentellement par d’autres gardes dans un effort pour neutraliser le terroriste.

Ariel a été emmené au Shaare Zedek Medical Center à Jérusalem, inconsciente, ne respirant pas et dans un état critique, où les médecins ont dit qu’ils étaient incapables de la sauver. Elle a été inhumée jeudi soir dans le Vieux Cimetière à Hébron.

Jeudi, Netanyahu a publié une vidéo dans laquelle il dénonçait l’assassinat d’un enfant et fustigeait « ceux qui incitent à cet assassinat ».

« On n’assassine pas un enfant qui dort pour la paix. On n’égorge pas une petite fille pour protester contre une politique qui ne plaît pas », a-t-il dit. « On fait cela parce qu’on a subi un lavage de cerveau. On a subi un lavage de cerveau par une idéologie perverse qui enseigne que cet enfant n’est pas humain ».

La mère et l'une des petites soeurs de Hallel Yaffa Ariel lors de la cérémonie des funérailles, dans l'implantation juive de Kiryat Arba, en Cisjordanie, le 30 juin 2016 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La mère et l’une des petites soeurs de Hallel Yaffa Ariel lors de la cérémonie des funérailles, dans l’implantation juive de Kiryat Arba, en Cisjordanie, le 30 juin 2016 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...