Rechercher

Les tests antigéniques désormais acceptés pour entrer en Israël

Le test antigénique doit être effectué dans les 24 heures précédant l'arrivée ; cette mesure intervient après la réouverture du pays aux touristes au début du mois

Un employé procède à un test antigénique à la COVID-19 dans un centre de dépistage du Magen David Adom à Lod, le 17 octobre 2021. (Crédit :   Yossi Aloni/Flash90)
Un employé procède à un test antigénique à la COVID-19 dans un centre de dépistage du Magen David Adom à Lod, le 17 octobre 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Israël autorisera désormais les voyageurs à effectuer un test de dépistage rapide du coronavirus dans les 24 heures précédant leur vol, conformément à une nouvelle politique approuvée mercredi par le gouvernement.

Auparavant, Israël exigeait que toutes les personnes entrant dans le pays aient effectué un test PCR dans les 72 heures précédant leur arrivée. Désormais, les voyageurs peuvent passer le test antigénique comme alternative.

Les ministres ont approuvé ce changement lors d’un vote mercredi soir, adoptant ainsi la recommandation du ministère de la Santé.

Israël a progressivement assoupli ses restrictions frontalières à mesure que le nombre de cas de malades du coronavirus diminuait dans le pays, et a rouvert ses portes aux touristes le 1er novembre. Jusque-là, la grande majorité des non-citoyens étaient effectivement interdits d’entrée en Israël depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Les règles autorisent l’entrée aux non-citoyens qui ont été vaccinés au cours des 180 jours précédant leur embarquement pour Israël. Quatorze jours doivent s’écouler entre la deuxième ou la troisième injection du voyageur et son entrée en Israël (pour Johnson & Johnson, une seule dose est nécessaire).

Cette décision a été considérée comme une étape essentielle vers la restauration de l’industrie touristique israélienne, qui a été dévastée par la pandémie et les restrictions qui l’accompagnent.

Des voyageurs à l’aéroport Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 20 septembre 2021. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Si la réouverture a été saluée par les responsables du tourisme, elle a reçu une réaction mitigée de la part des responsables de la santé, certains craignant qu’elle n’expose Israël à de nouveaux variants.

Cette semaine, le nombre de cas quotidiens de coronavirus a commencé à augmenter, malgré les taux de vaccination élevés du pays.

Selon le ministère de la Santé, plus de 600 nouveaux cas ont été diagnostiqués mercredi. Les autorités sanitaires ont prévenu que de nouvelles restrictions pourraient être imposées si le nombre de cas quotidiens atteint le millier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...