Rechercher

Les travailleurs domestiques philippins de retour en Arabie saoudite en novembre

Les autorités se sont engagées à "travailler en étroite collaboration pour garantir un travail décent et productif" aux travailleurs et assurer "la protection de leurs droits"

Riyad, en Arabie saoudite, en 2018. (Crédit : B.alotaby / CC BY-SA 4.0)
Riyad, en Arabie saoudite, en 2018. (Crédit : B.alotaby / CC BY-SA 4.0)

Les Philippines vont lever l’interdiction de déploiement des travailleurs domestiques vers l’Arabie saoudite et le reprendre en novembre, après que Ryad a accepté de renforcer les mesures de protection des migrants originaires de l’archipel, ont déclaré des responsables philippins.

Le département philippin des travailleurs migrants et le ministère saoudien des Ressources humaines se sont engagés à « travailler en étroite collaboration pour garantir un travail décent et productif » aux travailleurs philippins et assurer « la protection de leurs droits », selon un communiqué commun publié mardi soir.

Manille avait interrompu en novembre l’envoi de travailleurs domestiques – constitués d’une majorité de femmes – vers l’Arabie saoudite, une destination prisée des Philippins expatriés, après qu’avaient été mis en lumière des cas de violences et de salaires impayés.

Leur déploiement reprendra le 7 novembre. Cette décision intervient après des négociations entre le département philippin des travailleurs migrants et le ministère saoudien des Ressources humaines.

Les travailleurs seront notamment autorisés à démissionner avant la fin de leur contrat si leur employeur se révèle abusif, et une assurance sera prévue en cas de salaires impayés.

« Tout acte de violence, tout acte d’immoralité (…) sont des motifs de résiliation anticipée », a déclaré lors d’un point presse, mardi, la secrétaire philippine des travailleurs migrants, Susan Ople.

Contacté par l’AFP, le gouvernement saoudien n’a pas commenté dans l’immédiat.

Ellene Sana, directrice exécutive du Centre pour la défense des migrants situé à Manille, a salué ces changements, mais a déclaré que l’application des mesures de protection était cruciale.

« Faire cette annonce ne suffit pas. Il est important de faire preuve de vigilance et de s’assurer que toutes ces réformes sont mises en œuvre sur le terrain », a observé Mme Sana.

Plus de 700 000 Philippins sont employés dans le royaume saoudien, la plupart comme domestiques, selon les dernières données officielles.

Des millions de Philippins travaillent à l’étranger en raison des bas salaires ou du manque d’emplois dans leur pays d’origine, qui compte 110 millions d’habitants.

L’argent qu’ils envoient à leurs familles contribue à soutenir l’économie philippine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...