Les ultra-orthodoxes menacent de quitter la coalition en raison des violations de Shabbat
Rechercher

Les ultra-orthodoxes menacent de quitter la coalition en raison des violations de Shabbat

Les députés de Shahs et Yahadout HaTorah dénoncent la poursuite des travaux ferroviaires pendant le jour de repos juif

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Yaakov Litzman, ministre de la Santé, pendant la conférence médicale 2016 d'Israël, à Jérusalem, le 16 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Yaakov Litzman, ministre de la Santé, pendant la conférence médicale 2016 d'Israël, à Jérusalem, le 16 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Les partis ultra-orthodoxes Shas et Yahadout HaTorah ont menacé lundi de quitter la coalition en raison des travaux de construction ferroviaire pendant Shabbat, les nouvelles lignes de transport en commun « piratent » l’activité industrielle pendant le jour de repos juif.

« Le Premier ministre doit intervenir », a déclaré le ministre de la Santé, Yaakov Litzman, lors d’une rare réunion des groupes parlementaires Yahadout HaTorah et Shas.

Si la situation reste inchangée, ce sera une violation des accords de coalition « et nous ne sommes pas certains de continuer à siéger [au gouvernement] », a déclaré Litzman.

Moshe Gafni, député de Yahadout HaTorah demande à Netanyahu d’organiser rapidement une réunion avec les ministres et les partis ultra-orthodoxes pour débattre de l’interruption des travaux de construction des chemins de fer pendant Shabbat.

Moshe Gafni, député de Yahadout HaTorah, pendant une réunion de la commission des Affaires internes de la Knesset sur un projet de loi modifiant les régulations de l'utilisation des mikvés, à Jérusalem, le 6 juin 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Moshe Gafni, député de Yahadout HaTorah, pendant une réunion de la commission des Affaires internes de la Knesset sur un projet de loi modifiant les régulations de l’utilisation des mikvés, à Jérusalem, le 6 juin 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

« Si la situation ne revient pas à ce qu’elle était, nous irons voir les sages de la Torah de [nos partis respectifs] et ils nous diront ce qu’il faut faire », a-t-il affirmé.

Notant qu’une décision finale sur l’ouverture des supermarchés de Tel Aviv pendant Shabbat devait être prise par la Haute cour de Justice, Gafni a affirmé que si le tribunal se prononçait en faveur des magasins, les partis ultra-orthodoxes présenteraient un projet de loi le jour même pour contourner la décision de la Cour.

Le député Yisrael Eichler (Yahadout HaTorah) a également menacé de violer la discipline de coalition et de voter contre le gouvernement. « Soit il y a un respect mutuel, soit il n’y a pas de respect du tout », a-t-il lancé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...