Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Antisémitisme : Les universités US bientôt contraintes d’accepter un contrôleur ?

La Loi COLUMBIA prévoit de couper le financement fédéral aux établissements refusant d'être supervisés sur cette question

Une femme hurle des slogans alors que des manifestants anti-Israël sont rassemblés sur le campus du City College de New York, le 25 avril 2024. (Crédit : Kena Betancur/AFP)
Une femme hurle des slogans alors que des manifestants anti-Israël sont rassemblés sur le campus du City College de New York, le 25 avril 2024. (Crédit : Kena Betancur/AFP)

WASHINGTON (JTA) — Deux représentants de New York au sein du congrès américain, un Démocrate et un Républicain, ont présenté un projet de loi qui permettrait au gouvernement fédéral d’obliger les universités à accepter la supervision d’un contrôleur de l’antisémitisme.

La législation qui a été introduite, vendredi, par Ritchie Torres, représentant Démocrate du Bronx, et Mike Lawler, représentant Républicain du Comté de Rockland, survient alors que des manifestations anti-israéliennes ébranlent l’université de Columbia.

Les députés ont donné au texte de nom de COLUMBIA (College Oversight and Legal Updates Mandating Bias Investigations and Accountability).

La législation autoriserait le gouvernement fédéral à déléguer un contrôleur extérieur qui serait chargé de superviser la manière dont les universités accusées de laisser l’antisémitisme se propager sur les campus prennent en charge la problématique.

« Le contrôleur serait nommé par le secrétaire de l’Éducation ; les termes et les conditions de ce contrôle seraient établis par le secrétaire et les dépenses induites seraient payées par l’établissement d’enseignement supérieur ou par l’université soumise à ce contrôle », a fait savoir un communiqué émis par le Bureau de Torres. « Une incapacité à se conformer à ce contrôle entraînerait la perte des fonds fédéraux ».

Torres est considéré comme un progressiste qui est par ailleurs un fervent défenseur de l’État juif, et il a été reçu récemment en héros dans le pays, où il a effectué un déplacement.

Le Représentant Ritchie Torres, Démocrate-New York, interroge des témoins lors d’une audience d’un comité spécial de la Chambre dédié à la lutte contre la Chine, au Capitole, le 28 février 2023, à Washington. (Crédit : AP Photo/Alex Brandon)

Un certain nombre des autres progressistes Démocrates ont condamné ce qu’ils considèrent comme une réaction exagérée des gouvernements locaux, fédéral et des états au mouvement de protestation pro-palestinien et anti-israélien qui a balayé les campus.

Le représentant Michael Lawler, républicain de New York, au 118e Congrès. (Autorisation)

Lawler, dont le district compte une population juive significative, a lui aussi pris la défense d’Israël à voix forte.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.