Les Verts du Canada votent en faveur du boycott d’Israël
Rechercher

Les Verts du Canada votent en faveur du boycott d’Israël

Lors d'une convention à Ottawa, les membres du parti approuvent le BDS malgré l'opposition de leur leader Elizabeth May

Manifestants appelant à boycotter Israël. Illustration. (Crédit : WikiCommons)
Manifestants appelant à boycotter Israël. Illustration. (Crédit : WikiCommons)

TORONTO – Le parti des Verts du Canada a, le week-end dernier, voté en faveur de la campagne Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël.

Lors de son congrès à Ottawa, les membres du parti ont approuvé le mouvement BDS en dépit de l’opposition d’un chef de file du parti pour cette mesure.

Le parti Vert « soutient une solution à deux Etats au conflit israélo-palestinien et nous continuons à plaider pour des négociations de bonne foi », a déclaré le président du parti Ken Melamed après le vote de dimanche.

« Ce soutien est destiné à promouvoir cette fin. Nos membres, comme beaucoup de Canadiens, vont continuer à chercher des moyens pour soutenir les deux côtés tout en reconnaissant la complexité des différents sécuritaires, économiques, et les préoccupations religieuses », a ajouté Melamed.

La chef de file du parti des Verts, Elizabeth May (Crédit : Autorisation)
La chef de file du parti des Verts, Elizabeth May (Crédit : Autorisation)

La chef de file du parti des Verts, Elizabeth May, a déclaré qu’elle était « déçue que les membres aient adopté une politique en faveur d’un mouvement que je pense être polarisant, inefficace et inutile dans la quête de la paix et de la sécurité pour les peuples du Moyen-Orient. Comme cela est le droit de tout membre, je vais continuer à exprimer mon opposition personnelle au BDS ».

Le Centre des affaires israéliennes et juives (CIJA) a condamné la décision du parti qu’il qualifie de « scandaleuse ». Il a déclaré que « le mouvement BDS, qui vise à censurer et à mettre sur liste noire les Israéliens, est fondamentalement discriminatoire et totalement en contradiction avec les valeurs canadiennes ».

les membres du Parti ont également voté pour adopter une résolution qui demande à l’Agence fiscale du Canada de révoquer le statut d’organisme de bienfaisance de toute organisation qui viole les droits de l’Homme canadiens ou internationaux.

Tel qu’elle a été rédigée à l’origine, la résolution a demandé au parti de poursuivre la révocation du statut d’organisme de bienfaisance du Fonds national juif (FNJ), apparemment parce que le FNJ discrimine en vendant et en louant des terres en Israël qu’aux Juifs.

Le CIJA a déclaré qu’il était « satisfait » du fait que May ait eu un rôle « instrumental » en modifiant la résolution pour supprimer les références spécifiques à la JNF, et a ajouté qu’elle avait eu raison de s’opposer au vote « toxique » du BDS.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...