Les victimes du crash aérien identifiées : Itay Zayden et Lihu Ben-Bassa
Rechercher

Les victimes du crash aérien identifiées : Itay Zayden et Lihu Ben-Bassa

L'avion biplace qui s'est écrasé dans le sud était un avion de l'armée qui effectuait un vol de routine, avec à son bord un général de réserve et un cadet de l'école de pilotage

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les victimes d'un accident d'avion de l'armée israélienne le 24 novembre 2020 : le commandant Itai Zayden (à droite) et le caporal Lihu Ben-Bassa (à gauche). (Crédit : Facebook)
Les victimes d'un accident d'avion de l'armée israélienne le 24 novembre 2020 : le commandant Itai Zayden (à droite) et le caporal Lihu Ben-Bassa (à gauche). (Crédit : Facebook)

Les victimes du crash aérien qui s’est produit mardi dans le sud d’Israël ont été identifiées. Il s’agit d’un général de réserve de l’armée de l’air et d’un élève officier de l’école de pilotage de 19 ans, selon une enquête de l’armée de l’air sur cet accident durant un vol d’entraînement de routine.

Le formateur était Itay Zayden, 42 ans, originaire du kibboutz Shoval. Le cadet était le caporal Lihu Ben-Bassa, 19 ans, originaire de Rishon Lezion.

Zayden était un officier de réserve qui avait déjà servi dans un escadron de F-16 et Ben-Bassa en était à son quatrième mois de cours de formation de pilote, selon l’armée.

Zayden laisse derrière lui une femme et quatre enfants, tandis que Ben-Bassa laisse ses parents et un frère jumeau, qui effectue également son service militaire, selon Ynet.

Les détails des obsèques n’ont pas immédiatement été annoncés.

« Mon monde est détruit », a écrit Shlomo Ben-Bassa, père de l’élève tué, sur Facebook.

« Je suis profondément attristé par la perte du commandant Itay Zayden, officier de réserve de l’armée de l’air, et du caporal Lihu Ben-Bassa, cadet de l’école de pilotage, qui ont péri dans l’accident d’avion d’aujourd’hui », a réagi le Premier ministre Benjamin Netanyahu mardi soir. « Au nom de tous les citoyens d’Israël, j’adresse mes condoléances à leurs familles en ce moment de deuil. »

Le porte-parole de l’armée israélienne, Hidai Zilberman, a déclaré que Tsahal enquêtait sur les causes du crash de l’avion d’entraînement biplace Snunit mardi matin près du kibboutz Mishmar Hanegev, après qu’il a décollé de la base aérienne de Hatzerim pour un vol de routine.

Scène du crash d’un avion près du kibboutz Mishmar Hanegev, le 24 novembre 2020. (Crédit ; Dudu Greenspan/Flash90)

« Il n’est pas clair si l’accident a été causé par un dysfonctionnement technique ou une erreur humaine », a-t-il indiqué à des journalistes. « D’après ce que nous savons, il n’y a pas eu de communication entre l’avion et la tour de contrôle, et les conditions météorologiques étaient bonnes. »

Zilberman a expliqué que cette absence d’échange entre l’avion et la tour de contrôle entravait l’enquête, car cela empêche de savoir précisément quand les problèmes à bord de l’avion ont commencé.

Scène du crash d’un avion près du kibboutz Mishmar Hanegev, le 24 novembre 2020. (Crédit ; Dudu Greenspan/Flash90)

Il a également annoncé que le chef de l’armée de l’air israélienne, Amikam Norkin, avait interrompu tous les vols d’entraînement jusqu’à nouvel ordre et qu’il allait charger un colonel d’enquêter sur l’accident.

Zilberman a déclaré que les militaires évoqueraient le crash avec tous les cadets dans le cadre du cours de pilotage.

Cet incident est le plus mortel depuis 2008, lorsqu’un formateur et un cadet ont été tués à bord d’un autre type d’avion d’entraînement.

« Nos cœurs sont avec les familles du pilote de réserve de l’armée de l’air et du cadet de l’école de pilotage qui ont été tués aujourd’hui dans un accident d’avion d’entraînement. La perte d’une si jeune vie est déchirante », a écrit le président Reuven Rivlin sur Twitter.

Le ministre de la Défense Benny Gantz a également publié une déclaration présentant ses condoléances à la famille. « C’est un accident grave qui nous a coûtés très cher », a réagi Gantz, ancien chef d’état-major. « L’armée israélienne fera tout pour enquêter sur l’incident et en tirer les conclusions nécessaires. »

Les pompiers, les secouristes et un hélicoptère de l’armée de l’air ont été dépêchés sur place. Des débris calcinés de l’avion étaient éparpillés au sol.

Un secouriste a rapporté que l’avion était encore en feu à son arrivée et qu’il avait assisté à une « scène très difficile » des deux hommes inconscients après l’extinction de l’incendie.

Leur état avait d’abord été déclaré critique, mais les secouristes ont rapidement dû prononcer leurs décès.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...