Les villes israéliennes qui attirent les « olim hadashim »
Rechercher

Les villes israéliennes qui attirent les « olim hadashim »

Jérusalem, Tel Aviv, Natanya, Haïfa, Ashdod, Bat Yam, Petach Tikva, Beer Sheva, Rishon LeTsion et Beit Shemesh sont les dix villes accueillant le plus d'immigrants

De jeunes Juifs français qui viennent de faire leur alyah. Illustration. (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
De jeunes Juifs français qui viennent de faire leur alyah. Illustration. (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Le ministère de l’Immigration et de l’Absorption a publié des données qui illustrent la façon dont les nouveaux immigrants sont géographiquement dispersés dans le pays, rapporte Ynet.

En Israël, il est bien connu que les olims se regroupent en fonction de leur communauté nationale. Ainsi une très forte population française existe à Netanya, tandis que Jérusalem attire les Américains, et Haïfa les Russes.

Cette étude, délivrée par le ministère, ne prend pas en compte les immigrants qui finissent pas retourner dans leur pays d’origine.

Jérusalem est la ville israélienne qui attire le plus de nouveaux immigrants, toutes nationalités confondues. Depuis 2001, elle a accueilli 34 000 nouveaux immigrants. En deuxième position, Tel Aviv a absorbé 27 000 olims.

Les nouveaux immigrants américains se rendent d’abord à Jérusalem, la ville a accueilli plus de 9 000 Américains en 15 ans. Beit Shemesh et Tel aviv ont accueilli plus de 4 000 olims originaires des Etats-Unis en 15 ans.

Israël a connu une grosse vague d’immigration d’origine russe. Plus de 15 000 ont rejoint Haïfa, ces 15 dernières années. Plus de 11 000 ont immigré à Bat Yam, plus de 10 000 à Ashdod et plus de 8 000 à Tel Aviv et à Netanya, respectivement.

Du côté de la communauté éthiopienne, plus de 3 700 ont rejoint Petach Tikva et plus de 3 500 ont immigré à Rishon LeTsion. Haïfa et Beer Sheva ont également, respectivement, accueilli plus de 2 000 immigrants éthiopiens.

Du côté des français, plus de 9 500 olims ont immigré à Natanya, plus de 8 000 à Jérusalem et plus de 5 000 à Tel Aviv. Ashdod arrive en quatrième position avec 4 905 olims et Raanana en cinquième, ayant accueilli 2 765 olims.

Selon Daniel Yifrach, ole hadash français venu vivre en Israël avec sa famille, le choix de Netanya a été extrêmement simple. « A Netanya, nous avons des amis et de la famille, et c’est une très belle ville selon nous. Il y a de très belles plages, et beaucoup d’opportunités pour les Français ».

Les dix villes connaissant le plus fort taux d’immigration sont Jérusalem, Tel Aviv, Natanya, Haïfa, Ashdod, Bat Yam, Petach Tikva, Beer Sheva, Rishon LeTsion et Beit Shemesh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...