Rechercher

Les violences dans la communauté arabe ont fait quatre blessés ce week-end

A Zichron Yaakov, un jeune homme a été blessé au couteau lors d'une querelle présumée entre résidents ; un adolescent a été touché lors d'une fusillade à Tel Sheva

La ville israélienne de Zichron Yaakov, le28 janvier 2022. (Crédit :  Lior Mizrahi/Flash90)
La ville israélienne de Zichron Yaakov, le28 janvier 2022. (Crédit : Lior Mizrahi/Flash90)

Un homme a été grièvement blessé après avoir été poignardé dans un centre commercial à proximité de la ville côtière de Zichron Yaakov, dans le nord du pays, samedi. Trois autres personnes ont été pour leur part blessées par balle dans une ville bédouine, au sud d’Israël.

La victime de l’attaque au couteau, un résident de 22 ans de Jisr az-Zarqa – une localité située à proximité – a été prise en charge par les secours avant d’être évacuée à l’hôpital Hillel dans un état grave, mais stable.

Les forces de l’ordre ont indiqué avoir ouvert une enquête, précisant que les agents recherchaient actuellement l’attaquant présumé.

Selon le site d’information Walla, les faits seraient liés à une querelle présumée entre la victime et un autre habitant de Jisr az-Zarqa.

Samedi aussi, la police a noté que trois personnes, dont un adolescent de 14 ans, ont été blessées dans une fusillade survenue dans un café de Tel Sheva, une localité bédouine du Neguev.

Selon la police, des hommes armés ont ouvert le feu depuis une voiture en circulation, prenant pour cible les clients assis dans l’établissement. Le mobile de cette attaque reste indéterminé.

Les victimes, et notamment l’adolescent, ont été pris en charge à l’hôpital Soroka de Beer Sheva.

Selon l’hôpital, une personne, dans un état grave, a été opérée. Les deux autres sont dans un état modéré. Toutes se trouvent actuellement au service de traumatologie de l’établissement.

Depuis le début de l’année 2022, 97 Arabes israéliens ont été tués dans des homicides au sein de l’État juif. Parmi elles, 82 victimes de violences par arme à feu, onze femmes et 57 personnes âgées de moins de 30 ans, selon le groupe de veille Abraham Initiative.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années en raison de l’augmentation du crime organisé et de la prolifération d’armes illégales. Un grand nombre de membres de la communauté arabe israélienne blâment la police qui, selon eux, est incapable de réprimer les puissantes organisations criminelles ou de s’attaquer aux rivalités entre les familles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...