Les voitures autonomes créent une « énorme » opportunité pour la technologie israélienne
Rechercher

Les voitures autonomes créent une « énorme » opportunité pour la technologie israélienne

Israël demande instamment de mettre les réglementations et infrastructures en place pour devenir le principal marché pour les start-ups locales d'auto-technologie

Mobileye fournit une technologie qui permet le développement des voitures autonomes. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Mobileye fournit une technologie qui permet le développement des voitures autonomes. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

L’industrie de fabrication de voitures fait face à une énorme transformation après avoir été exemptée de perturbations importantes depuis environ 100 ans, puisque la première voiture fabriquée en masse a été commercialisée par Ford Corp. en 1903.

Le premier changement est le remplacement par un moteur électrique du moteur à combustion interne, le cheval de bataille qui a alimenté les voitures depuis le début du XXe siècle.

Une augmentation continue de la production et de l’achat de véhicules électriques est à prévoir au cours des prochaines années, a annoncé lundi un rapport de l’Autorité d’innovation israélienne publié en 2017.

Le deuxième changement est la révolution du véhicule autonome, qui va pousser le monde à transférer la conduite des voitures par les humains aux machines et créer une « nouvelle ère de transport. »

La plupart des constructeurs automobiles ont fixé le début des années 2020 comme objectif d’entrée sur le marché des voitures qui conduiront de manière autonome 90 à 95 % du temps.

Un environnement réglementaire doit toutefois être développé pour permettre la commercialisation en masse de véhicules autonomes. Plusieurs pays ont déjà mis en place des réglementations pour les étapes expérimentales des voitures autonomes, plus particulièrement en Californie, selon le rapport.

Cependant, il n’existe toujours aucun cadre juridique pour l’exploitation commerciale de véhicules autonomes. Les législateurs, y compris ceux d’Israël, devront définir les lignes directrices qui définissent les normes de sécurité et de fabrication et les lois sur les permis de conduire, les assurances et la circulation.

Les véhicules autonomes sont estimés être plus sûrs et raccourcir le temps de déplacement en optimisant les itinéraires pour réduire les embouteillages, et l’expérience de voyage devrait être améliorée, selon le rapport.

Les coûts de déplacement devraient également diminuer de façon spectaculaire, principalement car les consommateurs passeront des voitures privées à des groupes de véhicules autonomes qui seront en concurrence les uns avec les autres en termes d’efficacité et de qualité.

« Les changements spectaculaires dans l’industrie mondiale des véhicules automobiles et dans le monde de la mobilité offrent de nombreuses opportunités aux nouveaux acteurs des nouveaux secteurs pour rejoindre l’industrie du transport et façonner la révolution ».

Les entreprises de grande envergure telles que Intel Corp., Google et Apple travaillent depuis un certain temps sur le développement de prototypes de véhicules autonomes, aux côtés de constructeurs automobiles tels que Toyota, General Motors et Tesla et parfois aussi en coopération avec eux.

En 2016, les investisseurs et les sociétés ont investi environ 1,1 milliard de dollars dans les start-ups d’auto-technologie, ce qui représente une hausse de 30 % de l’activité annuelle, selon l’entreprise de données CB Insights basée à New York, On s’attend à ce que l’investissement atteigne 3,4 milliards de dollars en 2017, selon le taux actuel des prévisions de CB Insights.

Les enjeux technologiques et sociaux que cette révolution automobile devrait apporter « créent une excellente occasion pour l’industrie israélienne de participer à la course à la technologie et de s’emparer des positions clés dans des marchés complètement nouveaux », a déclaré le rapport de l’Autorité de l’innovation.

Quelques 450 entreprises en Israël sont actuellement engagées dans des domaines du transport intelligent tels que le partage des voyages, la communication, les détecteurs et les systèmes de contrôle, selon l’Autorité de l’innovation. Israël a représenté environ 4 % de l’offre globale d’auto-technologie en 2016, la troisième plus grande mondiale après les États-Unis (68 %) et le Canada (7 %), a déclaré le rapport CB Insights.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, 3e à gauche, avec le président directeur général d' Intel Corp., Brian Krzanich, à sa gauche, et les fondateurs de Mobileye Amnon Shashua et Ziv Aviram , 1er à gauche et 1er à droite. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, 3e à gauche, avec le président directeur général d’ Intel Corp., Brian Krzanich, à sa gauche, et les fondateurs de Mobileye Amnon Shashua et Ziv Aviram , 1er à gauche et 1er à droite. (Crédit : Haim Zach/GPO)

« L’acquisition de Mobileye par Intel en mars dernier pour 15,3 milliards de dollars, l’une des plus importantes transactions dans le domaine de l’auto-technologie en 2017, a attiré l’attention des sociétés et des investisseurs mondiaux sur le potentiel énorme de combiner l’excellence technologique israélienne avec la révolution des véhicules autonomes », selon le rapport de l’Autorité de l’innovation.

Selon l’Autorité de l’innovation, pour accélérer le développement de l’industrie israélienne en matière d’auto-technologie et de transport intelligent, « il est extrêmement important de développer l’infrastructure locale pour servir les entreprises israéliennes dans le développement et la commercialisation des technologies et leur permettre de mettre en œuvre des modèles commerciaux novateurs ».

Israël doit également mettre en place les infrastructures réglementaires et physiques nécessaires pour permettre aux start-ups d’expérimenter leurs technologies localement. De plus, les systèmes de transport locaux doivent être encouragés pour adopter ces technologies, « afin qu’Israël puisse servir de marché principal pour les initiatives locales dans leurs programmes de croissance mondiale ».

Cette année, le gouvernement israélien a lancé un programme national pour stimuler le transport intelligent afin d’encourager l’intégration des développements technologiques avancés dans les systèmes de transport israéliens, dans le but d’accélérer le développement de la technologie israélienne dans ce domaine.

Dans le cadre du plan, le gouvernement vise à mettre en place un centre d’essais désigné et à commencer à travailler selon un cadre réglementaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...