Les vols Emirats/Israël reportés à janvier, annonce une responsable israélienne
Rechercher

Les vols Emirats/Israël reportés à janvier, annonce une responsable israélienne

Les liaisons aériennes directes entre les Emirats arabes unis et Israël avaient étaient programmées pour octobre

Des délégués des EAU saluent l'avion d'El Al au départ, à la fin des pourparlers de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis, à Abu Dhabi, le 1er septembre 2020. (Bureau du porte-parole d'El Al)
Des délégués des EAU saluent l'avion d'El Al au départ, à la fin des pourparlers de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis, à Abu Dhabi, le 1er septembre 2020. (Bureau du porte-parole d'El Al)

Les liaisons aériennes directes entre les Emirats arabes unis et Israël, programmées pour octobre, ont été reportées à janvier en raison de la pandémie de Covid-19, a déclaré mardi à Dubaï une responsable israélienne.

Ces liaisons devraient favoriser le commerce et le tourisme entre les deux pays, qui ont signé le 15 août à Washington un accord historique de normalisation de leurs relations, et tentent d’atténuer les effets de la pandémie de nouveau coronavirus.

Cependant, les sévères mesures anti-Covid-19 et un nouveau confinement en Israël, qui a l’un des taux d’infection par habitant les plus élevés au monde, ont entrainé un report des vols.

« Il devait y avoir des vols directs en octobre, puis Israël a été fermé. Maintenant, quand je parle à des fonctionnaires ici et là-bas, on évoque le 1er janvier », a déclaré à l’AFP, lors d’une visite à Dubaï, la maire adjointe de Jérusalem Fleur Hassan-Nahoum, également co-fondatrice du Conseil des affaires Emirats-Israël.

Mme Hassan-Nahoum assure que le tourisme sera l’un des premiers secteurs à bénéficier de la normalisation des relations entre les Emirats et l’Etat hébreu.

Les experts tablent, selon elle, sur 100 000 à 250 000 visiteurs par an de chaque côté, « dès qu’un régime de visa sera en place ».

Un afflux de touristes serait une bonne nouvelle pour Dubaï dont l’économie est la plus diversifiée de la région mais qui a vu son produit intérieur brut se contracter de 3,5 % au premier trimestre après deux années de croissance modeste.

Dubaï a accueilli plus de 16 millions de visiteurs en 2019 et tablait, avant la pandémie, sur 20 millions de touristes cette année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...