Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

L’État demande un délai supplémentaire pour fournir à la Cour des détails sur la crise humanitaire à Gaza

Le gouvernement a souligné que l'aide entrant à Gaza avait largement augmenté depuis la dernière audience, et requiert 5 jours de plus pour présenter les informations demandées

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Un Palestinien transportant de l'eau dans un camp de fortune pour les déplacés à Rafah, dans le sud de Gaza, le 4 avril 2024. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
Un Palestinien transportant de l'eau dans un camp de fortune pour les déplacés à Rafah, dans le sud de Gaza, le 4 avril 2024. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Le gouvernement a demandé mercredi un délai supplémentaire de cinq jours pour fournir des informations complémentaires à la Haute Cour de justice concernant la crise humanitaire à Gaza et ses efforts pour atténuer un risque de famine dans la zone.

La Cour a demandé ces informations à la suite d’une audience qui s’est tenue la semaine dernière sur des recours demandant à la Cour d’ordonner au gouvernement de fournir un accès sans entrave à Gaza pour les fournitures humanitaires et accusant le gouvernement d’entraver les efforts de secours.

Dans sa requête, l’État a indiqué que tous les fonctionnaires et autorités concernés n’avaient pas encore été en mesure de fournir les informations demandées.

Le gouvernement a souligné avoir déjà entrepris des efforts pour augmenter la fourniture d’aide humanitaire depuis l’audience de la Haute Cour, notamment en approuvant une résolution du cabinet à cette fin et en habilitant le Premier ministre, le ministre de la Défense et le ministre du cabinet de guerre Benny Gantz à formuler la politique du cabinet de sécurité sur cette question.

Il a également indiqué que la fourniture d’aide humanitaire avait déjà augmenté depuis l’audience et que 1 174 camions étaient entrés à Gaza entre le 7 et le 9 avril, dont 789 transportant de la nourriture. La réponse de l’État a également noté que 106 camions entrés dans le territoire par le sud se sont dirigés vers le nord de Gaza, où la faim et la malnutrition sont les plus aiguës, et que 21 autres camions sont entrés dans le nord de Gaza depuis Israël par le Crossing 96, qui a récemment été partiellement ouvert.

Osnat Lipshitz-Cohen, représentant l’organisation Gisha, qui a déposé le recours, s’est dit « totalement opposée » à la demande de prolongation de l’État.

« Compte tenu du fait que la crise humanitaire catastrophique dans le nord de la bande de Gaza continue de causer des dommages mortels aux enfants et aux autres populations vulnérables, la Cour doit rejeter la demande et ordonner la soumission immédiate de la réponse », a affirmé Lipshitz-Cohen à la Cour.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.