L’Etat refuse de révoquer la juge dans l’affaire Sara Netanyahu
Rechercher

L’Etat refuse de révoquer la juge dans l’affaire Sara Netanyahu

Dita Proginin a accordé à Menny Naftali, un ancien employé de la résidence du Premier ministre, 170 000 shekels en dommages et intérêts

Sara Netanyahu, l'épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, assiste à une audience de la cour pour témoigner dans une affaire qui l'oppose à un ancien employé de la résidence du Premier ministre, Jérusalem, le 10 mai 2015. (Crédit :  Gali Tibbon / AFP)
Sara Netanyahu, l'épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, assiste à une audience de la cour pour témoigner dans une affaire qui l'oppose à un ancien employé de la résidence du Premier ministre, Jérusalem, le 10 mai 2015. (Crédit : Gali Tibbon / AFP)

L’Etat a rejeté une demande de Sara Netanyahu, l’épouse du Premier ministre, qui souhaitait la révocation de la juge présidant son procès, selon la Deuxième chaîne.

La présidente du tribunal national du travail, Dita Proginin, a accordé à Menny Naftali, un ancien employé à la résidence du Premier ministre, 170 000 shekels en dommages et intérêts plus tôt ce mois-ci, en acceptant ses allégations de mauvais traitements infligés par Sara Netanyahu.

La femme du Premier ministre a, en réponse, exigé dimanche dernier que Proginin soit révoquée de l’affaire car elle devait encore juger une autre plainte contre elle, déposée par Guy Eliyahu, un ancien ouvrier d’entretien à la résidence.

Netanyahu a affirmé que, à la lumière du jugement précédent, Proginin avait un parti pris contre elle, et « l’opinion de la cour était déjà faite ».

Mercredi, l’Etat a refusé sa demande en affirmant qu’il n’y avait « aucune raison » pour révoquer Proginin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...