L’évangéliste que Trump a utilisé pour défendre ses propos sur les Juifs
Rechercher

L’évangéliste que Trump a utilisé pour défendre ses propos sur les Juifs

Qui est vraiment Wayne Allyn Root et pourquoi lui et le président américain s'aiment-ils autant ?

Wayne Allyn Root participe à l'émission "PolitiKING" de Larry King en 2015.  (Capture d'écran : YouTube)
Wayne Allyn Root participe à l'émission "PolitiKING" de Larry King en 2015. (Capture d'écran : YouTube)

WASHINGTON (JTA) — Mercredi matin, le président américain Donald Trump a cité Wayne Allyn Root, un animateur conservateur d’une émission de radio, pour défendre ses commentaires de la veille, selon lesquels, les Juifs qui votent pour les Démocrates font « preuve d’un manque total de connaissance ou d’une grande déloyauté ».

« Merci à vous, Wayne Allyn Root, pour vos paroles très gentilles », a déclaré Trump avant de citer des propos que Root avait tenus juste avant sur le président.

« Le président Trump est le plus grand président pour les Juifs et pour Israël dans l’histoire du monde, pas seulement pour l’Amérique, il est le meilleur président pour Israël dans l’histoire du monde… et le peuple juif en Israël l’aime… comme s’il était le Roi d’Israël. Ils l’aiment comme quelqu’un qui vient juste après Dieu », disait la citation.

Ce n’est pas le seul commentaire lié aux Juifs que Root a fait au sujet de Trump. Seulement deux semaines après l’élection de Trump, Root a cherché à rassurer les Américains juifs, qui avaient voté en grande majorité pour sa rivale, la candidate démocrate Hillary Clinton, sur la bonne foi de président nouvellement élu.

« Je pense que Donald Trump devrait être appelé le ‘premier président juif américain' », a-t-il écrit sur le site internet de Fox News. Je sais de quoi je parle. Je suis un gamin juif originaire de New York et éduqué dans l’Ivy League ».

Peut-être, au même titre que Saul était un gamin juif de Tarsus – Root est un chrétien évangélique, quelque chose qu’il n’a pas mentionné dans son article pour Fox.

Root, qui s’exprimait mardi soir dans son émission sur Newsmax, un autre site d’information conservateur, était un peu plus franc sur sa religion.

« Je suis juif de naissance », a-t-il dit.

Qui est vraiment Wayne Allyn Root et pourquoi lui et Trump s’aiment-ils autant? Voici quelques éléments de réponse.

Il a dit être juif et avoir des idées intéressantes sur l’identité juive

Dans son article pour Fox, Root, âgé de 58 ans, mentionne son « père boucher juif, David Root ». Il a dit au JTA que ses quatre grands-parents sont juifs et que son ADN montre qu’il à « 99,5 % » de gènes communs avec les Juifs européens.

Root, qui vit à Las Vegas, a déclaré avoir fondé la Republican Jewish Coalition (RJC) dans le Nevada. Matt Brooks, le directeur exécutif du RJC, a confirmé que Root était impliqué dans le groupe, mais qu’il ne l’a pas été pendant plus de dix ans. (Sheldon Adelson, le magnat des casinos qui est un financier majeur du RJC, des candidats républicains, et des causes juives, a embauché Root pour écrire une colonne dans le Las Vegas Review-Journal après avoir acheté le journal en 2015 – une décision qui n’a pas manqué de surprendre les lecteurs fidèles du journal réputé pour ses informations sérieuses).

Root a déclaré au JTA qu’il « a accueilli Jésus Christ comme un sauveur » il y a environ 30 ans, mais qu’il se considère encore comme juif.

Elément à noter, plusieurs soutiens de Trump sont des Juifs devenus chrétiens, y compris l’avocat de Trump, Jay Sekulow, et l’activiste et avocat de droite Larry Klayman.

Les leçons que Root tire de son expérience d’être né Juif incluent des stéréotypes juifs – certains flatteurs, et d’autres moins.

« Je suis juif et on ne peut retirer à personne le fait d’être juif », a-t-il dit, soulignant que les extrémistes islamistes et les suprémacistes blancs le ciblaient comme étant juif. « J’ai du sang, de la passion et de l’enthousiasme juifs ».

Capture d’écran d’une vidéo d’une émission de radio présentée par Wayne Allyn Root lors d’une programme du 20 août 2019.(RealClear Politics)

« Jésus Christ était juif, et le PDG de la religion chrétienne », a déclaré Root, ajoutant que lui aussi était né juif et qu’il était PDG.

Root, qui se définit lui-même comme un « évangéliste capitaliste » a déclaré à Daniel Davis, un présentateur radio, que son expérience juive influençait sa philosophie. Les Juifs étaient « implacables », a-t-il dit.

« Ils aiment frapper à la porte avec un marteau jusqu’à ce qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent », a-t-il dit.

Dans l’article de Fox, Root a dit que Trump « est votre parent juif typique ».

« Les enfants de Donald sont tous diplômes de la Ivy League – tout comme ma fille qui a récemment fini ses études avec mention très bien à Harvard, a-t-il dit, en ajoutant que « Donald passe ses affaires à ses enfants. C’est le but de tout homme d’affaires juif dans l’histoire ».

Ailleurs dans l’article : « Donald a eu beaucoup de succès à Hollywood en tant que producteur télé. Il rejoint un club exclusif qui est principalement juif ».

Il faut ajouter la franchise à la liste des caractères que Root considère comme étant juifs.

« Il dit tout ce qui lui passe par la tête, même si c’est blessant, a-t-il écrit dans l’article. Ce sont toutes les caractéristiques que j’ai observées chez mes amis, proches et partenaires commerciaux juifs durant toute ma vie ».

Il peut être évangélique avec force

Quelques mois avant l’élection de 2016, écrivant sur un autre site internet conservateur, Townhall, Root a emprunté un ton plus chrétien pour s’adresser à des coreligionnaires qui étaient décontenancés par l’audace et la brutalité de Trump.

« Laissez-moi répéter mon message aux Chrétiens : ‘VOUS LOUPEZ LE BATEAU' », a-t-il dit. Dieu est miracle. Nous n’avons pas besoin d’un ‘gars gentil’ ou d’un ‘gentilhomme’ pour le moment. C’est le quatrième quart temps et on perd 14-0. Nous avons besoin d’un miracle. Je crois que Trump est notre miracle ».

Il est monté dans le train Trump avant la plupart des gens

Root, le nominé comme candidat à la vice-présidence du Parti libertaire en 2008, a annoncé son soutien pour l’homme d’affaires et la star de la télé-réalité dès que Trump a dit qu’il se présentait en juin 2015. Il a animé l’un des premiers meetings du candidat à Las Vegas. Sans surprise, Trump a salué le livre de Root « L’homme blanc en colère : comment le phénomène Donald Trump change l’Amérique », publié cette année-là.

Root, qui dirige une affaire de paris sportifs, a dit au JTA que le parti Républicain n’en a pas fait assez pour convaincre les électeurs juifs de ne plus voter pour les Démocrates.

Le président américain Donald Trump réagit à la fin de son discours lors d’un meeting de campagne, le 15 août 2019, à Manchester, New Hampshire. (AP Photo/Patrick Semansky)

« Je suis l’un des meilleurs vendeurs aux Etats-Unis, et je pense que je peux vendre le conservatisme aux Juifs », a-t-il dit.

Root a continué en disant qu’il annoncerait bientôt qu’il allait diriger une « organisation juive majeure » et il a prévu de créer un comité d’action politique Juifs pour Trump.

Il a été qualifié de conspirationniste – il dit qu’il pose des questions

Des médias libéraux critiquent depuis longtemps Root pour ses évocations de théories complotistes, y compris son affirmation selon laquelle le massacre de 2017 à Las Vegas qui a tué 58 personnes était le travail d’extrémistes islamistes. Aucune revendication n’a été faite pour l’attaque, qui a été menée par un homme blanc non-musulman appelé Stephen Paddock.

Root a également mis en doute le fait que des suprémacistes blancs étaient derrière les violences mortelles lors d’une marche néo-nazie à Charlottesville, en Virginie, en 2017.

Il s’est également interrogé pour savoir si certains faits n’avaient pas été cachés sur le meurtre en 2016 de Seth Rich, un membre juif du personnel du parti Démocrate. (La police pense que Rich a été tué lors d’un braquage qui aurait mal tourné; des conspirationnistes pensent qu’Hillary Clinton était derrière le meurtre).

Root a dit au JTA que les théories conspirationnistes prolifèrent à droite comme à gauche, et qu’il ne soutient pas nécessairement ces théories – il pose des questions. Selon lui, c’est quelque chose de très américain, et beaucoup d’Américains ne croient pas aux versions officielles derrière la mort du président John F. Kennedy en 1963 ou le suicide du financier tombé en disgrâce Jeffrey Epstein, ce mois.

« Je remets en cause tout ce qui sort de la bouche d’officiels du gouvernement, a-t-il dit. Ce sont des personnes égocentriques qui mentent sur tout pour se protéger ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...