Israël en guerre - Jour 281

Rechercher

Lew : Netanyahu devrait changer d’approche face aux désaccords entre Jérusalem et Washington

Selon l'ambassadeur américain en Israël, le Premier ministre doit mieux expliquer sa guerre à Gaza aux États-Unis et au reste du monde

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

L'ambassadeur américain en Israël Jack Lew s'exprimant lors d'une conférence à l'Université Reichman, à Herzliya, le 9 juillet 2024. (Crédit : Capture d'écran)
L'ambassadeur américain en Israël Jack Lew s'exprimant lors d'une conférence à l'Université Reichman, à Herzliya, le 9 juillet 2024. (Crédit : Capture d'écran)

L’ambassadeur américain en Israël Jack Lew a laissé entendre mardi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu devrait changer d’approche face aux désaccords entre Jérusalem et Washington sur la guerre en cours contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

« Je pense qu’il faut essayer de limiter au maximum l’exposition et ne pas chercher à exagérer la marge de manœuvre disponible », a déclaré Lew, sans mentionner le nom de Netanyahu.

Israël « a du travail à faire » pour rétablir le soutien bipartisan aux États-Unis, a déclaré Lew, mais le pays « doit le faire sans remettre en question les motivations des personnes qui posent des questions, [et] en particulier vos meilleurs amis ».

S’exprimant lors de la conférence annuelle de l’Institut Aaron pour la politique économique de l’Université Reichman, l’envoyé a ajouté que les liens entre les États-Unis et Israël « ne sont pas mauvais sur le fond, mais l’image qui en a été donnée n’est pas brillante ».

Israël doit mieux expliquer sa version de la guerre à Gaza aux États-Unis et au reste du monde, a-t-il affirmé.

« Les images diffusées en Amérique sont brutales. Il y a des ennemis d’Israël qui racontent activement l’histoire de manière très négative », a-t-il déclaré.

Lew a imputé à des considérations de politique intérieure les résultats médiocres d’Israël en matière de diplomatie publique : « Si le monde n’a pas vu tout ce qu’Israël a fait, c’est en partie parce que cela s’est fait dans un environnement où il serait formidable que l’histoire soit racontée à l’extérieur du pays, mais où il n’y a pas grand intérêt à en faire la promotion à l’intérieur du pays. »

L’administration Biden a travaillé d’arrache-pied pour aider à faire passer le message d’Israël, a-t-il fait valoir.

« Nous avons dit très clairement qu’Israël avait le droit et la responsabilité de se défendre », a rappelé Lew.

« Nous travaillons jour et nuit pour nous assurer que des choses comme l’aide humanitaire soient fournies. Et Israël doit dire qu’il s’assure que les gens reçoivent ce dont ils ont besoin pour qu’il n’y ait pas de famine. »

Lew a souligné qu’il n’y avait pas de famine à Gaza : « La situation est très difficile, mais il n’y a pas de famine. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.