L’ex-chef d’état-major Ashkenazi prend la direction de la commission de Défense
Rechercher

L’ex-chef d’état-major Ashkenazi prend la direction de la commission de Défense

Les nouveaux élus devront "faire face à de nombreux défis en matière de sécurité", a déclaré le nouveau président

Gabi Ashkenazi, l'un des leaders de l'alliance Kakhol lavan, lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 18 mars 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Gabi Ashkenazi, l'un des leaders de l'alliance Kakhol lavan, lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 18 mars 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le député du parti Kakhol lavan Gabi Ashkenazi, un ancien chef d’état-major de Tsahal, a pris la tête de la puissante commission des Affaires étrangères et de la Défense et de la Knesset après la prestation de serment de la 22e Knesset.

Ashkenazi a remplacé le député du Likud Avi Dichter, lui-même un ancien chef du service de sécurité du Shin Bet, qui a présidé la puissante commission de supervision des agences de sécurité d’Israël pour les 3,5 dernières années.

Les commissions les plus importantes de la Knesset, dont la commission des Affaires étrangères et de la Défense, la commission de la Knesset et la commission des Finances qui approuve le budget de l’Etat, doivent disposer de membres permanents, et tenir des réunions même avant ou immédiatement après des élections pour approuver ou superviser les fonctions régaliennes du gouvernement.

« Ce n’est pas un hasard si cette commission doit disposer de membres permanents, même en ces temps difficiles et sous un gouvernement intérimaire », a déclaré Ashkenazi après sa nomination de jeudi comme président du comité.

Même ces quatre dernières mois, lors de la très courte durée de la 21e Knesset élue en avril et dissoute en juin – et que presque rien ne s’est produit pendant ce mandat – la commission des Affaires étrangères et de la Défense »a tenu discussions professionnels substantielles sur chaque sujet que nous devions traiter », a-t-il dit.

« C’est une période qui est caractérisée par de nombreux défis dans le domaine de la sécurité, et certains [de ces défis] sont connus de tous et d’autres sont seulement débattus à huis clos », a-t-il ajouté.

Selon les réglementations de la Knesset, les nouvelles nominations annoncées jeudi le sont sur une base d’intérim jusqu’à ce que les nouveaux partis élus à la 22e Knesset réussissent à négocier un accord de coalition.

Les députés lors de la prestation de serment de la 22ème Knesset, le 3 octobre 2019 (Crédit : Knesset israélienne)

En échange du contrôle de la commission des Affaires étrangères et de la Défensepar Kakhol lavan, le Likud obtenu la présidence de la commission de la Knesset, l’instance qui pourrait déterminer s’il faut accorder ou non l’immunité au Premier ministre Benjamin Netanyahu, si une telle démarche législative était engagée alors qu’il pourrait être inculpé dans trois affaires de corruption.

Dans le même temps, la commission des Finances restera entre les mains du député Moshe Gafni de Yahadout HaTorah, qui l’a dirigée pendant une bonne partie de la dernière décennie.

Le député Elazar Stern de Kakhol lavan, un membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense et un ancien général de l’armée israélienne, a salué le travail de l’ancien président Dichter qui a évité de mêler la politique à sa gestion du travail de la commission.

« Nous n’avons jamais ressenti le moindre [sentiment partisan] dans la gestion de la commission par Avi Dichter, seule la sécurité nationale comptait. Pas de politique, pas de logique partisane, seulement de la responsabilité et de la profondeur. Nous avez inspiré de la confiance dans les devoirs de la commission et je suis certain que Gabi va continuer dans cette direction », a déclaré Stern.

Concluant la première réunion de la commission sous sa direction, Ashkenazi a remercié les membres de la commission, déclarant que « beaucoup de choses ont été dites aujourd’hui concernant la responsabilité et l’engagement. Je suis certain que ces éléments seront testés plus tôt que nous ne le pensons ».

Cinq des six membres de Kakhol lavan à la commission sont d’anciens haut gradés de l’armée, y compris trois anciens chefs d’Etat major (Ashkenazi, Benny Gantz et Moshe Ya’alon) et deux généraux à la retraite (Stern et Orna Barbivai). Le sixième membre est le numéro 2 du parti, Yair Lapid.

Les membres du Likud à la commission sont Dichter, Gideon Saar, Yoav Kisch (un ancien pilote de chasse), Sharren Haskel et Miki Zohar. Le Shas est représenté par Yoav Ben-Tzur; Yahadout HaTorah par Israël Eichler ; Yamina par Naftali Bennett ; Yisrael Beytenu par l’ancien diplomate Eli Avidar ; Labor-Gesher par l’ancien ministre de la Défense Amir Peretz, et le Camp démocratique par Yair Golan, un général à la retraite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...