L’expression « solution à deux Etats » prête à confusion – responsable américain
Rechercher

L’expression « solution à deux Etats » prête à confusion – responsable américain

Un responsable américain – qui serait Jason Greenblatt – a déconseillé aussi bien à Israël qu'aux Palestiniens de rejeter "l'accord du siècle"

Jason Greenblatt participe au Gala du Prix international de Soutien des valeurs juives au Carnegie Hall à New York, el 28 mars 2019. (Charles Sykes/Invision/AP)
Jason Greenblatt participe au Gala du Prix international de Soutien des valeurs juives au Carnegie Hall à New York, el 28 mars 2019. (Charles Sykes/Invision/AP)

Un officiel américain, qui serait l’envoyé spécial américain pour la paix au Moyen-Orient Jason Greenblatt, a déconseillé à la fois Israël et les Palestiniens de rejeter la proposition de paix du président américain Donald Trump. Il a également rejeté l’emploi du terme « solution à deux Etats », dans des commentaires rapportés vendredi par Sky News en arabe.

Il n’y a pas de raison d’utiliser le terme parce que chaque camp le comprend différemment, a déclaré l’officiel, selon la Douzième chaîne, qui serait Greenblatt.

L’officiel a affirmé que les deux camps devaient se préparer à des négociations directes car chacun devrait faire des concessions, et il y aurait des éléments de l’accord que chaque partie apprécierait, et que chaque camp n’apprécierait pas.

L’officiel a également déclaré que les deux camps laisserait passer une chance de paix s’ils n’acceptaient pas l’accord. Il a néanmoins fait une mise en garde spécial aux Palestiniens, notant qu’ils s’étaient déjà exprimés contre le plan avant de l’avoir vu, tout en suggérant qu’il pourrait avoir un impact significatif et positif sur leur futur.

Mercredi, sur son feed Twitter, Greenblatt avait fermement critiqué le nouveau Premier ministre de l’Autorité palestinienne après que ce dernier avait affirmé que « l’accord du siècle » était « mort-né ».

« Pourquoi le nouveau Premier ministre de l’AP espère que notre plan soit mort-né et que la paix va échouer ? En travaillant avec nous, peut-être que quelque chose de génial va se produire pour les Palestiniens. Nous avons dit, à de nombreuses reprises, que ce ne sera pas seulement un plan économique, a tweeté Greenblatt, en référence à l’idée répandue que la proposition de plan ne proposerait pas d’avantages politiques pour les Palestiniens.

« Premier ministre (Mohammad) Shtayyeh, commencer une nouvelle fonction en condamnant un plan que vous n’avez pas vu est injuste pour les Palestiniens. Vous avez l’obligation de commencer par le regarder avant de le rejeter. L’AP peut continuer à nous rejeter, mais cela ne fera rien pour améliorer les vies des Palestiniens », avait ajouté Greenblatt.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...