Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Liban: le Hezbollah veut réduire la liberté de mouvement des Casques bleus

Hassan Nasrallah a accusé les Etats-Unis de vouloir faire de la Finul, une force fait tampon entre Israël et le Liban, "des espions au profit d'Israël"

Hassan Nasrallah, chef du groupe terroriste libanais du Hezbollah, lors d'un discours télévisé pour la commémoration chiite d' Arbaeen, le 17 septembre 2022. (Crédit : Twitter/Capture d'écran)
Hassan Nasrallah, chef du groupe terroriste libanais du Hezbollah, lors d'un discours télévisé pour la commémoration chiite d' Arbaeen, le 17 septembre 2022. (Crédit : Twitter/Capture d'écran)

Le chef Hezbollah, groupe terroriste pro-iranien, a mis en garde lundi soir contre un renouvellement dans les mêmes termes du mandat de la Finul dans le sud du Liban, qui accorde une grande liberté de mouvement aux Casques bleus.

Le mandat de la force de maintien de la paix au Liban (Finul) expire le 31 août et doit être renouvelé pour un an par le Conseil de sécurité.

Depuis l’an dernier, cette force, qui coordonne régulièrement ses patrouilles et ses mouvements dans sa zone d’opérations avec l’armée libanaise, est autorisée à mener ses opérations de manière indépendante, ce que critique le Hezbollah.

Le gouvernement libanais conteste lui aussi le fait que le texte ne stipule pas « la nécessité pour la Finul de coordonner son action avec l’armée » libanaise.

Le chef de la diplomatie libanaise, Abdallah Bouhabib, s’est entretenu lundi à New York avec le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres pour lui exposer la position libanaise, selon l’Agence nationale d’information (Ani, officielle).

« Au Liban sud, les gens (…) ne permettront pas que le mandat soit appliqué malgré le refus du gouvernement libanais. Les habitants du Liban sud ne permettront pas » cela, a affirmé le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, lors d’un discours télévisé.

« Une force armée étrangère qui se déplace sur le territoire libanais sans l’autorisation du gouvernement et de l’armée libanaise, sans coordination avec l’armée libanaise, où est la souveraineté dans tout cela? », s’est-il encore demandé.

Présente au Liban depuis 1978, la Finul, composée de près de 10 000 soldats, fait tampon entre Israël et le Liban qui, après différents conflits, demeurent techniquement en état de guerre.

Des soldats de la force de maintien de la paix des Nations unies au Liban (FINUL) se tiennent le long du mur frontalier avec Israël, dans le village libanais d’Adaiseh, le 15 mai 2021. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)

Hassan Nasrallah a accusé les Etats-Unis de vouloir faire de la Finul « des espions au profit d’Israël ».

Des incidents ont opposé par le passé des patrouilles de la Finul et des partisans du Hezbollah dans les zones frontalières contrôlées par le mouvement chiite.

Le 15 décembre, un Casque bleu irlandais avait été tué par balle lors d’une attaque contre le véhicule qu’il conduisait, qui a fait aussi trois blessés.

Une dizaine de jours plus tard, le Hezbollah avait remis aux autorités un homme soupçonné d’être le « principal » auteur de l’agression, selon une source de sécurité, mais la formation pro-iranienne a affirmé ne pas être impliquée dans l’attaque.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.