Liberman “doute” qu’Israël et les Palestiniens puissent faire la paix
Rechercher

Liberman “doute” qu’Israël et les Palestiniens puissent faire la paix

Le ministre de la Défense a également démenti toute négociation avec le Hamas sur la restitution des corps des soldats

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Avigdor Liberman, président de Ysrael Beytenu et ministre de la Défense, lors d'une réunion de son groupe parlementaire à la Knesset, le 8 mai 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Avigdor Liberman, président de Ysrael Beytenu et ministre de la Défense, lors d'une réunion de son groupe parlementaire à la Knesset, le 8 mai 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Avant une nouvelle visite de l’envoyé du président américain pour la paix, Jason Greenblatt, dans la région, le ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré lundi qu’il « doute » qu’un accord de paix puisse être conclu directement avec les Palestiniens.

Il a plutôt recommandé que les Etats-Unis et Israël se concentrent sur la normalisation des relations avec les états arabes modérés, « jusqu’à ce que les Palestiniens n’aient plus d’autres choix » que de se réconcilier eux aussi avec Israël.

Un accord de paix nécessite « beaucoup de bonne volonté », a-t-il déclaré au début de la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire de son parti, Yisrael Beytenu.

Il a souligné que Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, avait condamné la mort des terroristes palestiniens qui ont tué une garde-frontière israélienne, Hadas Malka, en juin à Jérusalem, ainsi que la récente décision de l’UNESCO de déclarer que le Tombeau des Patriarches à Hébron, en Cisjordanie, était un site « palestinien en péril » et ceà la demande des Palestiniens.

Un Juif devant le Tombeau des Patriarches, à Hébron, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Un Juif devant le Tombeau des Patriarches, à Hébron, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

« Je le demande, où y a-t-il de la bonne volonté ? », a-t-il dit.

« Laissons de côté les efforts bilatéraux », a-t-il dit en parlant des accords de paix. Il a appelé Israël à « investir tous ses efforts » dans la normalisation des relations avec les états arabes, pour ne pas laisser d’autres choix aux Palestiniens que de suivre.

Le ministre de la Défense a également démenti qu’Israël négocie avec le Hamas pour la libération des corps de deux soldats israéliens détenus par le groupe terroriste. Il a cependant affirmé que des efforts, non précisés, pour la restitution des corps étaient « incessants ».

« Il n’y a pas de tournant, point final », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...