Liberman: Les forces de sécurité déjouent 20-30 attaques terroristes par semaine
Rechercher

Liberman: Les forces de sécurité déjouent 20-30 attaques terroristes par semaine

A Hébron, le ministre de la Défense salue le départ du chef du Commandement central de Tsahal et félicite l'armée pour avoir neutralisé un terroriste palestinien

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman, (à gauche), inspecte les armes à feu et le matériel militaire saisis lors d'une opération de l'armée à Hébron, en présence du responsable des relations avec les Palestiniens, le général Yoav Mordechai, (au centre), le chef d'état-major de l'armée israélienne, le général Gadi Eizenkot, (centre-droit) et le chef sortant du commandement central de l'armée israélienne, le général Roni Numa (à droite), lors d'une visite à Hébron le 27 février 2018. (Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman, (à gauche), inspecte les armes à feu et le matériel militaire saisis lors d'une opération de l'armée à Hébron, en présence du responsable des relations avec les Palestiniens, le général Yoav Mordechai, (au centre), le chef d'état-major de l'armée israélienne, le général Gadi Eizenkot, (centre-droit) et le chef sortant du commandement central de l'armée israélienne, le général Roni Numa (à droite), lors d'une visite à Hébron le 27 février 2018. (Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré mardi que les forces de sécurité israéliennes ont déjoué entre 20 et 30 attaques terroristes en Cisjordanie chaque semaine au cours des derniers mois.

« Au sein du Commandement central, et plus particulièrement dans la zone de la vieille ville de Hébron, une opération de grande envergure pour contrecarrer [les attaques] a été entreprise ces derniers mois – entre 20 et 30 par semaine – en réponse à un renforcement des efforts déployés par les forces terroristes », a déclaré M. Liberman lors d’une tournée à Hébron.

« La grande majorité des attentats terroristes ont été déjoués, grâce à des renseignements de haute qualité, à un déploiement de troupes intelligent et à des technologies de pointe », a-t-il déclaré.

La ville toujours explosive de Cisjordanie où le ministre de la Défense a fait ses déclarations abrite plus de 200 000 Palestiniens et quelques centaines d’habitants juifs, ainsi que le site de pèlerinage du Caveau des Patriarches, où selon la tradition sont enterrés plusieurs patriarches et leurs épouses bibliques.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman, (au centre-droit), rencontre le chef d’état-major de Tsahal Gadi Eizenkot, le général Roni Numa, chef sortant du Commandement central de Tsahal, et d’autres officiers supérieurs lors d’une visite à Hébron le 27 février 2018. (Ariel Hermoni/Ministre de la Défense)

Hébron a été le théâtre de nombreuses attaques contre les soldats et les civils israéliens ces dernières années, et est aussi la ville natale de nombreux terroristes qui ont mené des attaques en Cisjordanie et en Israël.

De nombreux analystes attribuent cela aux frictions constantes entre Palestiniens et troupes israéliennes, qui n’ont pas lieu à l’intérieur d’autres villes palestiniennes; Hébron est la seule ville où vivent également des Israéliens et exige donc une présence militaire constante.

Armes à feu et matériel militaire saisis lors d’une opération de Tsahal à Hébron le 27 février 2018. (Forces de défense israéliennes)

Au cours de sa visite des mesures de sécurité prises dans la ville, M. Liberman a également pris connaissance des résultats d’un raid conjoint entre l’armée et la police qui a eu lieu plus tôt dans la matinée, au cours duquel les troupes israéliennes ont saisi un fusil d’assaut Kalachnikov, deux armes de poing, des munitions et d’autres équipements militaires.

M. Liberman était accompagné de Gadi Eizenkot, chef d’état-major de Tsahal, le général de division Yoav Mordechai, responsable des relations avec les Palestiniens, et le général de division Roni Numa, chef du Commandement central des Forces de défense israéliennes, qui quittera ses fonctions la semaine prochaine.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman, (à gauche), rencontre le chef d’état-major de Tsahal, Gadi Eizenkot, (au centre), le chef sortant du Commandement central de Tsahal, le général Roni Numa (au centre-droite), le général Nadav Padan (à droite) et d’autres officiers supérieurs lors d’une visite à Hébron le 27 février 2018. (Ariel Hermoni/Ministre de la Défense)

Le ministre de la Défense a félicité Numa pour son travail au cours des trois dernières années en tant que chef du commandement central, qui est responsable de la Cisjordanie. L’époque où Numa a occupé ce poste a été marquée par une série de coups de couteau, de fusillades et d’accidents de la route en 2015 et 2016, ainsi que par des troubles plus récents en Cisjordanie à la suite de la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël en décembre.

« Roni, avec détermination, minutie et beaucoup de sagesse et de créativité, le commandement central sous votre direction a réussi à vaincre, presque entièrement, la vague de terreur et d’attaques au couteau, et a maintenu la sécurité dans une situation compliquée », a déclaré Liberman.

Le remplaçant de Numa, le général de division Nadav Padan, a également pris part à la visite et le ministre de la Défense lui a souhaité bonne chance dans ses nouvelles fonctions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...