Liberman : les mots ne suffiront pas
Rechercher

Liberman : les mots ne suffiront pas

Tsahal renforce sa présence en Cisjordanie ; le ministre de la Défense se rend sur les lieux de l’attentat, retournés à la vie quelques heures après la mort de 4 personnes

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman au marché Sarona de Tel Aviv, au lendemain d'une fusillade terroriste, le 9 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman au marché Sarona de Tel Aviv, au lendemain d'une fusillade terroriste, le 9 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a promis jeudi qu’Israël répondrait à l’attaque terroriste mortelle de Tel Aviv de la veille, alors que l’armée israélienne annonçait qu’elle envoyait deux bataillons supplémentaires pour renforcer ses troupes en Cisjordanie.

Liberman s’est rendu au restaurant Max Brenner du chic complexe commercial Sarona du centre de Tel Aviv, qui est retourné à la vie avec des convives et des politiciens venant par solidarité jeudi matin, quelques heures après que deux Palestiniens armés ont ouvert le feu, mercredi soir, tuant quatre personnes et en blessant 16 autres.

« Je suis venu ici d’abord et avant tout pour saluer les habitants de Tel Aviv qui ont à nouveau à souffrir d’un incident comme celui-ci, un attentat terroriste sérieux, et malgré cela, ils sont capables de retourner à la vie quotidienne et de prouver que la vie est plus forte que le terrorisme », a déclaré Liberman.

« De plus, je ne prévois pas d’en parler ni de préciser les actions que nous prévoyons d’entreprendre, mais je suis certain que les mots ne suffiront pas. »

Des Israéliens mangent au restaurant Benedict du centre commercial Sarona, dans le centre de Tel Aviv, quelques heures après une fusillade terroriste qui y a tué quatre personnes, le 9 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des Israéliens mangent au restaurant Benedict du centre commercial Sarona, dans le centre de Tel Aviv, quelques heures après une fusillade terroriste qui y a tué quatre personnes, le 9 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

L’attentat est le premier test important pour Liberman, qui est devenu ministre de la Défense depuis une semaine.

Quelques heures après avoir annoncé la fin des mesures prises pour faciliter les déplacements des Palestiniens pendant le Ramadan, l’armée israélienne a déclaré qu’elle renforcerait ses troupes en Cisjordanie avec deux bataillons supplémentaires pour soutenir la division des opérations de Judée et Samarie.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman au marché Sarona de Tel Aviv, au lendemain d'une fusillade terroriste, le 9 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman au marché Sarona de Tel Aviv, au lendemain d’une fusillade terroriste, le 9 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Les deux terroristes sont originaires de Yatta, dans le sud de la Cisjordanie, et étaient illégalement en Israël. Mercredi soir, l’armée israélienne a bouclé la ville et lancé un raid sur le domicile de l’un des terroristes.

L’armée a déclaré dans un communiqué qu’elle renforçait la présence de ses troupes « en accord avec les évaluations de la situation ».

Les deux terroristes seraient entrés illégalement en Israël et ont mené l’attentat avec des armes de fortune qui sont devenus la caractéristique de la vague d’attaques palestiniennes.

Un soldat israélien à l'entrée du village palestinien de Yatta, près de Hébron, en Cisjordanie, le 9 juin 2016. (Crédit : AFP/HAZEM BADE)
Un soldat israélien à l’entrée du village palestinien de Yatta, près de Hébron, en Cisjordanie, le 9 juin 2016. (Crédit : AFP/HAZEM BADE)

Le groupe terroriste du Hamas a déclaré jeudi matin dans un message que les deux hommes étaient membres de l’organisation.

La présidente du conseil régional du nord du Néguev, dont la juridiction longe une partie de la frontière sud de la Cisjordanie, a déclaré avoir été rassurée jeudi par le ministère de la Défense au sujet des brèches dans la barrière de sécurité entre Israël et la Cisjordanie, qui seront réparées dans les semaines à venir.

Sigal Moran, du conseil régional de Bnei Shimon, a déclaré dans un communiqué que le conseil avait prévenu depuis des années de l’existence de trous dans la barrière par lesquels les Palestiniens entraient illégalement en Israël.

Moran a noté qu’elle avait envoyé jeudi un message à Liberman pour souligner le problème suite à l’attentat terroriste.

« Je veux porter à votre attention que pendant des années nous avons fait campagne pour fermer la barrière à l’est, qui est complètement cassée, a-t-elle écrit. Parmi tout ce qui est impliqué dans la prévention d’un attentat, cela peu être fait rapidement. »

Moran a déclaré qu’un conseiller de Liberman l’avait appelé en réponse et lui avait dit que le travail pour fermer les trous commencerait dans un mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...