Liberman se présente en tenant de la ligne dure dans sa nouvelle campagne
Rechercher

Liberman se présente en tenant de la ligne dure dans sa nouvelle campagne

Le n°1 d'Yisrael Beytenu lance sa campagne et se positionne à nouveau en représentant de la ligne dure

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Avigdor Liberman annonce sa démission du ministère de la Défense lors d'une conférence de presse à Jérusalem le 14 novembre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel / FLASH90)
Avigdor Liberman annonce sa démission du ministère de la Défense lors d'une conférence de presse à Jérusalem le 14 novembre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel / FLASH90)

L’ancien ministre de la Défense Avigdor Liberman a dévoilé dimanche après-midi la campagne électorale de son parti Yisrael Beytenu, en vilipendant le Premier ministre Benjamin Netanyahu de dirigeant « perdu qui capitule » et en promettant de ne pas « se laisser intimidé » par les menaces auxquelles d’autres ont cédé.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à Tel Aviv habillée d’affiches déclarant qu’il tiendra tête à l’ONG de défense des droits humains B’Tselem, aux ultra-orthodoxes, au Hamas et au député Ahmad Tibi de la Liste arabe unie, Liberman se présente à nouveau en tant que défenseur d’une ligne dure, qui maintiendra le gouvernement « sur la bonne voie ».

« Nous sommes le seul parti agissant selon les valeurs de la droite, qui ne se contente pas juste d’en parler, » a déclaré le dirigeant de Yisrael Beytenu.

« Nous restons fidèles à nos principes, pas à nos sièges, » a-t-il ajouté, en référence à sa décision de novembre de quitter le gouvernement, qu’il avait prise par principe pour défendre les résidents délaissés du sud d’Israël après l’accord de cessez-le-feu avec le Hamas auquel il s’était opposé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...