Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Libye : 150 morts dans des inondations après des pluies torrentielles

La tempête "Daniel" a frappé l'est de la Libye dimanche, notamment les villes de Jabal al-Akhdar (nord-est) mais aussi Benghazi où un couvre-feu a été décrété et les écoles fermées

Des voitures prises dans la crue, en Libye, le 11 septembre 2023. (Crédit : Twitter)
Des voitures prises dans la crue, en Libye, le 11 septembre 2023. (Crédit : Twitter)

Des inondations causées par des pluies diluviennes ont fait au moins 150 morts dans l’est de la Libye, frappée à son tour par la « tempête Daniel » après la Grèce, la Turquie et la Bulgarie, a indiqué lundi une source officielle.

« Au moins 150 personnes ont été tuées à cause des inondations provoquées par la tempête Daniel à Derna, dans les régions du Jabal Al-Akhdar et dans la banlieue d’Al-Marj », a déclaré à l’AFP Mohamed Massoud, porte-parole du chef de l’exécutif parallèle basé à Benghazi (est).

Qualifiée par les experts de phénomène « extrême en termes de quantité d’eau tombée », la tempête baptisée Daniel a frappé aussi ces derniers jours la Grèce, la Turquie et la Bulgarie, faisant au moins 27 morts.

Elle a également causé « d’importants dégâts matériels aux infrastructures et propriétés privées », a ajouté le porte-parole libyen.

La tempête « Daniel » a frappé l’est de la Libye dimanche après-midi, notamment les villes côtières du Jabal al-Akhdar (nord-est) mais également Benghazi où un couvre-feu a été décrété et les écoles fermées. La région était déjà touchée par des pluies diluviennes depuis quelques jours.

L’est du pays abrite les principaux champs et terminaux pétroliers. La Compagnie nationale de Pétrole (NOC) a décrété « l’état d’alerte maximale » et « suspendu les vols » entre les sites de production où l’activité a été drastiquement réduite.

« Ville sinistrée »

Des équipes de secours ont été dépêchées dimanche à Derna, une ville de plus de 100 000 habitants (900 km à l’est de Tripoli) traversée par un oued qui se déverse dans la Méditerranée.

Les autorités de l’est de la Libye ont « perdu le contact avec neuf soldats lors des opérations de sauvetage dans cette ville », selon M. Massoud.

Lundi, Oussama Hamad, chef du gouvernement parallèle, nommé par le Parlement et installé dans l’est de la Libye, a déclaré Derna « ville sinistrée ». Des centaines d’habitants y sont toujours bloqués dans des zones difficiles d’accès alors que les équipes de secours, épaulées par l’armée, tentent de leur venir en aide.

Des images tournées par les habitants des villes de l’est comme Derna, al-Bayda et de petites localités, montrent d’impressionnantes coulées de boue et des quartiers entiers sous l’eau, ainsi que des routes et bâtiments effondrés.

Un responsable du conseil municipal de Derna a qualifié la situation dans sa ville de « catastrophique », « hors de contrôle » et nécessitant une « intervention nationale et internationale », dans des déclarations à la chaîne locale Libya al-Ahrar.

Il a fait état de l’effondrement de quatre ponts principaux et deux immeubles.

Deuil national

Dotée des réserves pétrolières les plus abondantes d’Afrique, la Libye est plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 et secouée par des divisions et des violences.

Depuis un an et demi, deux gouvernements s’y disputent le pouvoir: celui d’Abdelhamid Dbeibah dans l’Ouest, reconnu par l’ONU, et celui nommé par le Parlement et soutenu par l’homme fort de l’Est, Khalifa Haftar.

Lors d’un conseil des ministres extraordinaire diffusé en direct à la télévision lundi, M. Dbeibah a annoncé « trois jours de deuil national », soulignant « l’unité de tous les Libyens » face à cette catastrophe.

La mission de l’ONU en Libye a dit « suivre de près la situation d’urgence (…) dans la région orientale du pays », exprimant sa solidarité avec les familles des victimes, dans un message publié sur X (ex-Twitter).

L’ambassadeur de France en Libye, Mostafa Mihraje, a présenté ses condoléances aux victimes et exprimé sa « solidarité avec le peuple libyen dans cette épreuve », également sur X.

En Egypte voisine, les autorités ont appelé à la prudence sur la côte nord qui borde l’est de la Libye, et annoncé entamer des préparatifs minimiser l’impact de la tempête Daniel. Les prévisions météorologiques prévoient de fortes pluies durant trois jours.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.