L’île de Saint-Christophe-et-Neviès reconnaît l’Etat palestinien
Rechercher

L’île de Saint-Christophe-et-Neviès reconnaît l’Etat palestinien

Le ministre des Affaires étrangères Mark Brantley, accueillant son homologue palestinien, a déclaré que la petite nation insulaire des Caraïbes soutenait la solution à deux Etats

L'île de Saint-Christophe dans les Caraïbes, le 23 septembre 2011 (Crédit : AP/Ramon Espinosa)
L'île de Saint-Christophe dans les Caraïbes, le 23 septembre 2011 (Crédit : AP/Ramon Espinosa)

La nation insulaire des Caraïbes de Saint-Christophe-et-Neviès a reconnu lundi « l’Etat de Palestine ».

Saint-Christophe-et-Neviès « reconnaît officiellement l’Etat de Palestine en tant qu’Etat libre, indépendant et souverain sur la base des frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale », a commenté lundi à Basseterre Mark Brantley, ministre des Affaires étrangères de ce petit pays des Caraïbes, se tenant aux côtés du ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne (AP) Riyad al-Malki.

« Saint-Christophe-et-Neviès… répète son soutien à une solution crédible à deux Etats au conflit israélo-palestinien, les deux Etats vivant côte à côte dans la paix, la prospérité et l’harmonie », a-t-il ajouté.

Malki, en déplacement en Amérique Latine, a remercié Brantley et transmis un courrier écrit par le président de l’AP, Mahmoud Abbas, remerciant le Premier ministre de l’île, Timothy Harris.

Brantley a précisé que son Etat était en train d’établir des liens directs avec la Palestine et Ramallah a indiqué que l’Autorité palestinienne nommerait un candidat au poste d’ambassadeur dans les prochains jours.

Saint-Christophe-et-Neviès « reste l’ami de tous et cherche la paix et la sécurité globale », a écrit Brantley sur Twitter.

Malki avait anticipé cette initiative il y a deux semaines quand il avait dit à la chaîne officielle de l’AP, Palestine TV, qu’un autre pays reconnaîtrait la Palestine pendant son voyage, à la fin du mois de juillet.

Selon le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, la décision prise par Saint-Christophe-et-Neviès a suivi « des efforts intensifs de la part des diplomates palestiniens », notamment de Malki et de l’ambassadrice palestinienne au Venezuela Linda Soboh.

Plus de 135 pays ont reconnu un Etat palestinien, même si ce chiffre n’inclut pas la majorité des plus grandes puissances occidentales.

Abbas a vivement recommandé à la communauté internationale, en particulier aux pays européens de reconnaître la Palestine, disant qu’une telle initiative encouragerait les Palestiniens à conserver un espoir de paix.

Mais Israël clame depuis longtemps que reconnaître un Etat palestinien avant la conclusion d’un accord de paix durcira les positionnements des Palestiniens au cours des négociations, rendant plus difficile la mise en place d’une solution.

Jérusalem, qui entretient des relations diplomatiques « chaleureuses » avec Saint-Christophe-et-Neviès depuis le début des années 1980 – quand le pays a pris son indépendance face à la Grande-Bretagne, selon un site gouvernemental israélien – n’a pas encore réagi.

Environ 50 000 personnes vivent sur les deux îles volcaniques qui forment Saint-Christophe-et-Neviès, aux Antilles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...