Lille : une plaque en mémoire de 73 enfants raflés
Rechercher

Lille : une plaque en mémoire de 73 enfants raflés

Raflés le 11 septembre 1942, aucun des 73 enfants n'a survécu aux camps de la mort

Les rails de chemin de fer qui mènent au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne. Illustration. (Crédit : Serge Attal/Flash90)
Les rails de chemin de fer qui mènent au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne. Illustration. (Crédit : Serge Attal/Flash90)

Jeudi dernier, une plaque commémorative a été dévoilée à la gare Saint-Sauveur de Lille, rapporte la Voix du Nord.

Cette plaque rend hommage à la mémoire des 73 enfants raflés le 11 septembre 1942 à Lille et qui depuis la gare de Fives Saint-Sauveur, ont été envoyés à Malines, considéré comme le Drancy belge, puis à Auschwitz.

Parmi ces enfants, âgés de 3 mois à 17 ans, aucun n’est revenu des camps de la mort.

Plusieurs personnalités étaient présentes pour l’édification de cette plaque comportant les 73 noms des enfants déportés dont le couple Serge et Beate Klasfeld.

Guy Bensoussan, président de la communauté juive de Lille, a déclaré que cette dernière était « profondément touchée » par cette initiative.

Pierre de Saintignon, premier adjoint de Martine Aubry, a déclaré que la mise en place de cette plaque constituait « une marque de respect et de deuil éternels pour ces enfants ».

Aujourd’hui, la gare Saint Sauveur, qui n’existe plus en tant que telle, est « un haut lieu de la culture, de festivités, de réjouissances, un lieu parfait pour porter un message de tolérance et de justice », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...