Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

L’IMA exige une enquête sur l’arrestation d’un médecin en exercice lors d’un rassemblement

Le chef de l'opposition a créé un "centre de documentation" sur les violences policières suite à cet incident

Les manifestants affrontant la police  pendant une manifestation réclamant la libération des otages du Hamas retenus à Gaza depuis le 7 octobre devant les quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 8 juin 2024. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
Les manifestants affrontant la police pendant une manifestation réclamant la libération des otages du Hamas retenus à Gaza depuis le 7 octobre devant les quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 8 juin 2024. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Un certain nombre d’organisations membres de l’Association médicale israélienne (IMA) se réunis dimanche en réponse à l’arrestation violente par la police du Dr. Udi Baharav alors qu’il soignait une femme lors d’un rassemblement samedi soir à Tel Aviv appelant à des élections législatives anticipées et à un accord pour la libération des otages.

Une vidéo de la manifestation de samedi soir à Tel Aviv, largement diffusée, montre une policière essayant d’attraper un homme portant un gilet de sécurité orange alors qu’il est en train de soigner un manifestant blessé. L’homme, identifié par Walla News comme étant le Dr. Udi Baharav, la repousse et est ensuite violemment arrêté par un groupe de policiers.

L’IMA prévoit de demander au Département des enquêtes internes de la police (PIID) d’enquêter sur l’incident et de faire appliquer la loi à tous les policiers et commandants impliqués.

Selon une déclaration des groupes militants de santé publique White Coats et No Mental Health Without Democracy, le Dr. Baharav a été violemment arrêté alors qu’il portait une veste l’identifiant clairement comme membre du personnel soignant.

« L’arrestation a été violente et le médecin a été détenu jusqu’au matin […] En plus de son arrestation, d’autres membres du personnel soignant ont été attaqués et arrêtés. Leurs arrestations symbolisent celle de tous les professionnels de la santé en Israël. Il s’agit d’une situation sans précédent », a souligné le communiqué.

Le chef de l’opposition, Yaïr Lapid, le leader du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, et le ministre de la Santé, Uriel Buso, ont également condamné cette violente arrestation.

Lapid a annoncé dimanche la création d’un « centre de documentation » sur les violences policières, à la suite de cet incident.

« Il n’y a pas d’explication et il est impossible de se résigner face aux photos sur lesquelles des policiers frappent brutalement et traînent un médecin qui prodigue des soins sur le terrain, même s’il s’est identifié comme un professionnel de la santé », a écrit Lapid sur X, appelant à une enquête sur les policiers impliqués.

« Il ne s’agit pas de la police de Ben Gvir, mais de celle des citoyens d’Israël », a-t-il déclaré, faisant référence au ministre de la Sécurité nationale d’extrême droite, Itamar Ben Gvir, dont le ministère supervise l’application de la loi.

Lapid a fourni une adresse électronique pour l’envoi de documents sur les brutalités policières « afin de s’assurer que l’information ne soit pas ‘perdue’ ».

Le leader du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, et le ministre de la Santé, Uriel Buso, ont également condamné l’incident.

Dans une déclaration, Gantz a demandé l’ouverture d’une enquête, soulignant que la police « doit se rappeler que son rôle est de protéger les citoyens » et d’autoriser les manifestations. Les commandants de police « doivent agir conformément à la loi et non selon l’esprit du ministre », a-t-il rappelé.

Buso a fait écho à l’appel de Gantz en faveur d’une enquête, déclarant que la police devait « affiner ses procédures et s’assurer que ce que nous avons vu hier [samedi] soir ne se reproduise pas ».

Selon la police, 33 manifestants ont été arrêtés lors de manifestations à Tel Aviv samedi soir.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.