L’Inquisition ou l’emergence du théâtre d’un style nouveau
Rechercher
Ou quand le théâtre se veut thérapeutique

L’Inquisition ou l’emergence du théâtre d’un style nouveau

Une histoire écrite par Claude Salama inventeur du psy-théâtre raconte l'histoire de Diego de Avilla, qui fera coïncider le passé et le présent dans une mise en scène inspirée de la psychanalyse

"Une audience devant l'Inquisition", sculptée par l'artiste mexicain Constantino Escalante. (Crédit : domaine public)
"Une audience devant l'Inquisition", sculptée par l'artiste mexicain Constantino Escalante. (Crédit : domaine public)

« Diego de Avila, un jeune chrétien à qui tout réussit, noble, instruit, brillant, fiancé à la plus belle jeune fille de la Cour d’Espagne, apprend qu’il est Juif. Que va-t-il décider ? Refuser, rejeter cette croyance « ancienne », et s’affirmer vrai chrétien ? Ou bien respecter l’origine, vivre en marrane un judaïsme caché, secret ? Mais il existe une troisième voie. Dure, extrême, sans concession. La voie que va choisir Diego de Avila… ».

La pièce mise en scène par Massimiliano Verardi se déroule 1492, date du début de l’Inquisition et de l’expulsion des Juifs d’Espagne. Diego de Avilla qui a refusé de choisir, se retrouvera emprisonné avec un chrétien et un musulman.

C’est ainsi que Claude Salama, docteur, poète, dramaturge présente sa deuxième création théâtrale, dont la progression se veut calquée sur le processus curatif analytique, et sera jouée le jeudi 9 novembre, à 20h, à la mairie du XVIe arrondissement de Paris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...