Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

L’Irak condamne les autodafés répétés du Coran au Danemark

De tels actes permettent "au virus de l'extrémisme et de la haine" de faire planer "une menace réelle sur la coexistence pacifique des sociétés", a dit le ministère des Affaires étrangères

Un Irakien brandit un Coran lors d'une manifestation sur la place Tahrir, à Bagdad, en Irak, le jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Adil AL-Khazali/AP)
Un Irakien brandit un Coran lors d'une manifestation sur la place Tahrir, à Bagdad, en Irak, le jeudi 20 juillet 2023. (Crédit : Adil AL-Khazali/AP)

Le ministère irakien des Affaires étrangères a condamné lundi les autodafés répétés du Coran devant son ambassade au Danemark, après un second évènement du genre organisé à Copenhague par un mouvement d’extrême droite.

Sur sa page Facebook, le mouvement d’extrême droite Danske Patrioter a de nouveau posté lundi la vidéo d’un homme profanant et brûlant ce qui semble être un Coran et piétinant un drapeau irakien, après une première initiative similaire organisée vendredi.

« Le ministère des Affaires étrangères condamne, fermement et une nouvelle fois, la répétition de l’autodafé d’un exemplaire du saint Coran devant l’ambassade d’Irak au Danemark », selon un communiqué publié lundi.

De tels actes permettent « au virus de l’extrémisme et de la haine » de faire planer « une menace réelle sur la coexistence pacifique des sociétés », d’après le communiqué.

Le porte-parole de la diplomatie irakienne, Ahmed al-Sahhaf, a de son côté précisé dans un communiqué que « le personnel de la mission diplomatique du Danemark a quitté le territoire irakien il y a deux jours ».

Après le premier évènement rapporté vendredi au Danemark, près d’un millier de manifestants s’étaient rassemblés samedi de nuit à Bagdad. Ces partisans de l’influent leader religieux Moqtada Sadr avaient tenté de marcher en direction de l’ambassade danoise, mais la police irakienne les avaient dispersés, à coup de matraques et de tirs de gaz lacrymogènes.

Ces mêmes partisans sadristes ont incendié le 20 juillet l’ambassade de Suède dans la capitale irakienne, en réaction à deux événements à Stockholm durant lesquels le Coran a été profané par un réfugié irakien.

En réponse à l’incendie du Coran en Suède, des Irakiens brandissant des exemplaires du Coran, le livre saint des musulmans, lors d’une manifestation sur la place Tahrir, à Bagdad, en Irak, le 20 juillet 2023 (Crédit : Adil aL-Khazali/AP)

Le gouvernement irakien a ensuite annoncé l’expulsion de l’ambassadrice suédoise, reprochant aux autorités de Stockholm les permissions délivrées par la police pour la tenue de tels rassemblements.

La police suédoise dit avoir autorisé de tels évènements au nom de la liberté de réunion, assurant que cela ne signifiait pas qu’elle approuvait.

Lundi à Bagdad, le Premier ministre irakien Mohamed Chia al-Soudani a aussi reçu les ambassadeurs des pays de l’UE.

Evoquant ces profanations, M. Soudani a estimé qu’elles n’avaient « aucun lien avec la liberté d’expression, appelant les pays de l’Union européenne (…) à lutter contre ces actes racistes et tous ceux qui incitent à la violence », selon un communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.