Israël en guerre - Jour 281

Rechercher

L’Irak et l’Iran signent un accord pour « protéger la frontière »

Cette signature intervient à la veille du vingtième anniversaire de l'invasion de l'Irak emmenée par les Etats-Unis

Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, Ali Shamkhani, siège à une réunion à Téhéran, en Iran, le 12 juin 2021. (Crédit : AP Photo/Vahid Salemi)
Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, Ali Shamkhani, siège à une réunion à Téhéran, en Iran, le 12 juin 2021. (Crédit : AP Photo/Vahid Salemi)

Le haut responsable de la sécurité iranienne Ali Shamkhani a signé dimanche à Bagdad un accord destiné à « protéger la frontière » entre l’Iran et l’Irak, où sont basés des groupes d’opposition kurdes iraniens visés par Téhéran, a annoncé le bureau du Premier ministre irakien.

Ali Shamkhani, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité iranien, a signé avec son homologue irakien Qassem al-Araji un accord qui « comprend la coordination dans la protection des frontières communes et la consolidation de la coopération dans plusieurs domaines de sécurité », ont précisé les services de Mohamed Chia al-Soudani.

Cette visite intervient à la veille du vingtième anniversaire de l’invasion de l’Irak emmenée par les Etats-Unis. Aujourd’hui, les liens entre Bagdad et Téhéran sont plus étroits que jamais et le gouvernement de M. Soudani est soutenu par une coalition parlementaire pro-Iran.

Certaines capitales occidentales mettent toutefois en garde contre une influence trop grande en Irak du voisin iranien, qui considère les Etats-Unis comme son plus grand ennemi depuis la Révolution islamique de 1979.

Selon des propos rapportés par l’agence officielle iranienne Irna, Ali Shamkhani s’en est pris dimanche aux « activités anti-sécuritaires et vicieuses des éléments contre-révolutionnaires et terroristes dans la région [du Kurdistan irakien] et du nord de l’Irak ».

Il a affirmé que l’accord signé dimanche « peut mettre fin complètement et fondamentalement aux actions vicieuses de ces groupes ».

Ces factions de l’opposition kurde iranienne réfugiées dans le nord de l’Irak avaient été bombardées par l’Iran à la fin 2022, Téhéran les accusant de s’infiltrer sur son territoire pour y perpétrer des attaques et encourager les manifestations.

Le gouvernement irakien s’était alors engagé à redéployer ses gardes frontières pour limiter les tensions.

Une photo montre les magazines iraniens Sazandegi (à gauche) et Andisheh relatant la mort de Mahsa Amini, une femme décédée après avoir été arrêtée par la « police des mœurs » de la république islamique, à Téhéran, le 14 mars 2023. (Crédit : ATTA KENARE / AFP)

A l’époque, l’Iran était secoué par un mouvement de protestation déclenché par la mort le 16 septembre de Mahsa Amini, 22 ans, une jeune Kurde arrêtée par la police des moeurs pour violation présumée du code vestimentaire pour les femmes.

L’Irak a aussi été l’un des médiateurs dans les discussions entre l’Iran et l’Arabie saoudite qui avaient rompu leurs relations diplomatiques en 2016, avant d’annoncer leur rétablissement le 10 mars. Un rapprochement dont Ali Shamkhani a été l’artisan côté iranien.

Lors de sa visite à Bagdad, il était accompagné du gouverneur de la Banque centrale et du vice-ministre chargé des Affaires économiques, selon Irna.

Les échanges commerciaux sont vitaux pour les deux partenaires, notamment au chapitre énergétique. L’Irak est très dépendant du gaz et de l’électricité de son voisin.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.