Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

L’Iran accueille des navires chinois et russes pour des exercices

Partageant une volonté commune de contrer ce qu'ils présentent comme l'hégémonie américaine, les trois pays avaient déjà organisé en mars 2023 des exercices conjoints dans la région

Image tirée d'une vidéo fournie par le service de presse du ministère russe de la Défense le 18 mars 2023, montrant des navires de guerre lors d'un exercice naval conjoint de la Russie, de la Chine et de l'Iran en mer d'Arabie. (Service de presse du ministère russe de la défense via AP, File)
Image tirée d'une vidéo fournie par le service de presse du ministère russe de la Défense le 18 mars 2023, montrant des navires de guerre lors d'un exercice naval conjoint de la Russie, de la Chine et de l'Iran en mer d'Arabie. (Service de presse du ministère russe de la défense via AP, File)

Des navires chinois et russe sont entrés dans les eaux territoriales de l’Iran pour participer à des exercices militaires conjoints avec la République islamique, a rapporté mardi l’agence officielle Irna.

Ces manœuvres communes devaient « débuter mardi soir dans le nord de l’océan Indien », a annoncé le porte-parole de l’exercice, le contre-amiral iranien Mostafa Tajoddini, lors d’une conférence de presse conjointe avec les commandants des unités russes et chinoises.

La Chine a déployé le destroyer lance-missiles Urumqi, la frégate lance-missiles Linyi et le navire de ravitaillement Dongpinghu.

La Russie a indiqué qu’un détachement de navires de la flotte du Pacifique, mené par le croiseur Varyag, était arrivé lundi dans le port de Chabahar, dans le sud-est de l’Iran.

Le début des exercices coïncide avec le début du ramadan, au moment où l’armée israélienne poursuit son opération visant à démanteler le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza et a libérer les otages retenus par ce dernier.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza.

Les trois pays ont expliqué que les manœuvres avaient pour objectif d’assurer conjointement la sécurité régionale et l’activité économique maritime.

Partageant une volonté commune de contrer ce qu’ils présentent comme l’hégémonie américaine, ils avaient déjà organisé en mars 2023 des exercices conjoints dans la région.

Les rebelles houthis soutenus par Téhéran perturbent le trafic maritime en menant depuis novembre des attaques contre des navires, affirmant agir en solidarité avec les Palestiniens à Gaza, où Israël est en guerre contre le Hamas depuis le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.