Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

L’Iran accueille des responsables du Hamas et du Jihad islamique à Téhéran

Ces visites interviennent dans le contexte d'une tension permanente dans le conflit israélo-palestinien et du rapprochement entre l'Iran et les pays arabes du Moyen-Orient

Photo d'illustration : Le leader du Hamas Ismail Haniyeh, à gauche, salue le nouveau président iranien Ebrahim Raissi ) son bureau de Téhéran, le 6 août 2021. (Capture d'écran/YouTube)
Photo d'illustration : Le leader du Hamas Ismail Haniyeh, à gauche, salue le nouveau président iranien Ebrahim Raissi ) son bureau de Téhéran, le 6 août 2021. (Capture d'écran/YouTube)

Des dirigeants des mouvements terroristes palestiniens Hamas et Jihad islamique palestinien, basés à Gaza, se sont entretenus lundi à Téhéran avec des dirigeants iraniens, dont le président Ebrahim Raïssi, qui a renouvelé son soutien à la lutte palestinienne contre Israël.

Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, est arrivé à Téhéran « à la tête d’une délégation de haut rang pour s’entretenir avec les autorités de la République islamique », a annoncé l’agence de presse officielle iranienne Irna.

Egalement présent dans la capitale iranienne depuis la semaine dernière, Ziad al-Nakhala, le secrétaire général du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, a discuté lundi avec le président iranien Ebrahim Raïssi.

Ces visites interviennent dans le contexte d’une tension permanente dans le conflit israélo-palestinien et du rapprochement entre l’Iran et les pays arabes du Moyen-Orient, notamment l’Arabie saoudite, jusqu’à présent rival régional de Téhéran.

Depuis 2020, Israël a normalisé ses relations avec les Emirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan dans le cadre des accords dits d’Abraham, sous l’impulsion des Etats-Unis.

« Les sionistes cherchent à normaliser les relations avec certains gouvernements arabes et musulmans afin de décourager la jeune génération de Palestine de libérer les territoires occupés », a indiqué Raïssi, selon un communiqué officiel publié à l’issue de la réunion avec M. Nakhala.

Le chef du Jihad islamique avait déjà été reçu mercredi par le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, à Téhéran.

Lors de cette rencontre, M. Khamenei avait salué la « défaite du régime sioniste » dans la « guerre de cinq jours », allusion aux affrontements violents entre Israël et des groupes terroristes palestiniens survenus du 9 au 13 mai 2023 qui ont coûté la vie à des dizaines de Palestiniens.

La République islamique d’Iran ne reconnaît pas l’Etat israélien et le soutien à la cause palestinienne est une constante de sa politique étrangère depuis la révolution de 1979.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.