Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

L’Iran et Cuba renforcent leurs liens face aux sanctions américaines

Cuba est inscrit sur la liste américaine des pays soutenant le terrorisme, tout comme l'Iran, soumis à un sévère régime de sanctions liées notamment au dossier nucléaire

Une photo fournie par le bureau du Guide suprême iranien le 4 décembre 2023 montre le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei (à droite), parlant au président cubain Miguel Diaz-Canel (à gauche) lors de leur rencontre à Téhéran. (Crédit : Présidence iranienne / AFP)
Une photo fournie par le bureau du Guide suprême iranien le 4 décembre 2023 montre le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei (à droite), parlant au président cubain Miguel Diaz-Canel (à gauche) lors de leur rencontre à Téhéran. (Crédit : Présidence iranienne / AFP)

L’Iran et Cuba ont affirmé lundi, à l’occasion de la première visite d’un président cubain à Téhéran depuis 22 ans, leur volonté de coopérer davantage pour faire face aux sanctions américaines frappant les deux pays.

« Ce qui peut neutraliser l’impact des sanctions est l’échange de compétences entre les deux pays », a déclaré le président iranien, Ebrahim Raïssi, au cours d’une déclaration avec son homologue Miguel Diaz-Canel, arrivé la veille à Téhéran après avoir participé à la conférence de l’ONU sur les changements climatiques (COP28) à Dubaï.

« Il existe une forte détermination à renforcer les relations » entre l’Iran et Cuba, dont « le point commun est qu’ils s’opposent au système de domination » organisé par les Etats-Unis, a-t-il ajouté, tandis que M. Diaz-Canel mettait en cause « l’impérialisme américain ».

Les deux présidents ont approuvé sept accords de coopération dans les secteurs de la santé, l’agriculture, les technologies ou les mines.

Cuba est sous embargo depuis 1962 et est inscrit sur la liste américaine des pays soutenant le terrorisme, tout comme l’Iran, soumis à un sévère régime de sanctions liées notamment au dossier nucléaire.

Cuba traverse sa pire crise économique depuis la disparition des subsides soviétiques dans les années 1990, et est confronté à des pénuries de nourriture, de médicaments et de carburants. Les Iraniens sont pour leur part confrontés à une forte inflation.

La dernière visite en date d’un président cubain en Iran a été celle de Fidel Castro en 2001, tandis que M. Raïssi a été accueilli en juin à La Havane, étape finale d’une tournée dans des « pays amis » en Amérique latine, notamment le Venezuela.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.