L’Iran installe des usines de roquettes au Liban (média)
Rechercher

L’Iran installe des usines de roquettes au Liban (média)

Le Hezbollah superviserait la production, avec l’aide des conseillers des Gardiens de la révolution iraniens

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Des experts en explosifs israéliens inspectent une roquette du Hezbollah après son atterrissage à Haïfa, dans le nord d'Israël, le 9 août 2006. (Crédit : Max Yelinson/Flash90)
Des experts en explosifs israéliens inspectent une roquette du Hezbollah après son atterrissage à Haïfa, dans le nord d'Israël, le 9 août 2006. (Crédit : Max Yelinson/Flash90)

L’Iran a mis en place des usines de roquettes au Liban, qui sont totalement contrôlées par le groupe terroriste Hezbollah, a déclaré un important général iranien à un journal koweïtien.

Citant l’un des directeurs adjoints du corps des Gardiens de la révolution, le journal al-Jarida a annoncé lundi que l’Iran avait, ces derniers mois, installé des usines pour fabriquer des roquettes et des armes à feu au Liban.

Le journal n’a pas précisé quel adjoint du général de division Mohammad Ali Jafari, le chef des Gardiens de la révolution, avait fait cette déclaration.

Quelques jours auparavant, le ministre de la Défense du pays, Hossein Dehghan, ancien général de brigade des Gardiens de la révolution, avait déclaré que le Hezbollah pouvait désormais produire des roquettes capables d’atteindre tout Israël. Dehghan n’avait pas donné plus de détails sur ces nouvelles capacités militaires.

Les nouvelles usines, qui seraient en sous-sol, opèreraient depuis trois mois.

Le Hezbollah défile avec son équipement militaire à Qusayr, en Syrie, en novembre 2016. (Crédit : Twitter)
Le Hezbollah défile avec son équipement militaire à Qusayr, en Syrie, en novembre 2016. (Crédit : Twitter)

Des conseillers des Gardiens de la révolution, ainsi que des experts libanais formés à l’université Imam Hossein de Téhéran, une institution de formation cruciale des Gardiens de la révolution, sont notamment employés dans les usines. Des centaines d’individus auraient été formées par l’université aux techniques de fabrication des roquettes.

Les usines seraient situées à 50 mètres sous le niveau du sol, selon le journal, et sont protégées par de multiples couches de défense de potentiels bombardements aériens israéliens. Aucune usine ne produit les roquettes dans leur totalité : chaque site produit des morceaux qui sont ensuite collectés et assemblés en roquettes achevées.

Le général iranien cité par al-Jarida affirme que la décision de produire des roquettes directement au Liban a été prise quand Israël a bombardé des usines d’armes au Soudan et des routes de livraison des roquettes iraniennes passant par la Syrie.

Les nouvelles usines vont permettre une hausse spectaculaire de la capacité du Hezbollah à acquérir plus de roquettes, et plus précises que jamais auparavant.

Les roquettes produites par les nouvelles usines ont déjà été utilisées par le Hezbollah dans des combats en Syrie, selon l’article.

Ce développement souligne la profondeur de l’implication iranienne en Syrie et au Liban. Pendant la visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Moscou la semaine dernière, il aurait présenté aux dirigeants russes des informations obtenues par Israël, selon lesquelles l’Iran chercherait à établir une base navale sur la côté méditerranéenne syrienne, probablement près de Lattaquié.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...