L’Iran salue le départ de Haley : « Il n’y a pas de nouveau shérif en ville »
Rechercher

L’Iran salue le départ de Haley : « Il n’y a pas de nouveau shérif en ville »

Selon la délégation iranienne, l’ambassadrice américaine à l'ONU posait de graves problèmes et isolait les États-Unis

L'ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, Nikki Haley, prend la parole devant le Conseil de sécurité le 14 mars 2018, au siège des Nations Unies à New York. (Spencer Plate/Getty Images/AFP)
L'ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, Nikki Haley, prend la parole devant le Conseil de sécurité le 14 mars 2018, au siège des Nations Unies à New York. (Spencer Plate/Getty Images/AFP)

La délégation iranienne aux Nations unies a salué la démission surprise de l’ambassadrice américaine Nikki Haley, l’une des opposantes les plus virulentes au sein de l’administration Trump à la République islamique.

« Nous ne savons pas qui elle était, ni de quoi elle parlait, mais elle constituait un grave problème à l’ONU à cause de ses déclarations infondées et de l’isolement dans lequel elle plongeait les États-Unis », a écrit Alireza Miryousefi, attaché de presse de la mission, sur son compte Twitter.

Il a également plaisanté en écrivant qu’ « il n’y a pas de nouveau shérif en ville », une référence aux remarques faites par Haley lors de la réunion annuelle de 2017 du lobby pro-israélien de l’AIPAC.

« Toute personne qui dit que rien ne peut être accompli à l’ONU doit savoir que désormais, un nouveau shérif est en ville », avait-elle déclaré à l’époque, en promettant de défendre Israël et de s’opposer à l’Iran devant l’organe international.

Gholamali Khoshroo, envoyé de l’Iran auprès de l’ONU, a déclaré mardi que l’isolement des États-Unis au sein de la communauté internationale s’est aggravé sous le mandat de Haley en raison de l’unilatéralisme américain, selon les médias officiels.

Khoshroo a également déclaré que Haley n’avait pas réussi à empêcher le monde de soutenir les Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...