Israël en guerre - Jour 140

Rechercher

L’Iran s’équipe de drones armés de missiles air-air

Le commandant en chef des forces armées a affirmé que "les ennemis devront désormais repenser leurs stratégies" car les forces iraniennes "étaient devenues plus puissantes"

Le commandant en chef de l'armée iranienne, le général de division Abdolrahim Mousavi, s'exprime lors d'un rassemblement devant l'ancienne ambassade des États-Unis dans la capitale Téhéran, le 4 novembre 2019, à l'occasion du 40e anniversaire de la crise des otages en Iran. (Crédit : ATTA KENARE / AFP)
Le commandant en chef de l'armée iranienne, le général de division Abdolrahim Mousavi, s'exprime lors d'un rassemblement devant l'ancienne ambassade des États-Unis dans la capitale Téhéran, le 4 novembre 2019, à l'occasion du 40e anniversaire de la crise des otages en Iran. (Crédit : ATTA KENARE / AFP)

L’Iran a renforcé ses capacités de défense aérienne en déployant des drones de combat à longue portée équipés de missiles air-air, ont indiqué dimanche les médias officiels.

« Des dizaines de drones Karrar armés de missiles air-air ont été ajoutés pour la défense aérienne dans toutes les zones frontalières du pays », a indiqué l’agence de presse Irna.

Ces drones ont été exhibés dimanche matin lors d’une cérémonie télévisée organisée dans une université militaire de Téhéran.

Le commandant en chef des forces armées, le général Abdolrahim Moussavi, a affirmé que « les ennemis devront désormais repenser leurs stratégies » car les forces iraniennes « étaient devenues plus puissantes ».

Le drone intercepteur Karrar, dont la première version avait été dévoilée en 2010, est équipé d’un missile thermique Majid d’une portée de huit kilomètres « fabriqué totalement en Iran », a précisé Irna.

Il a « réussi ses tests opérationnels » lors d’exercices militaires organisés en octobre, selon le général Moussavi.

Le développement de l’arsenal militaire de l’Iran provoque les inquiétudes de nombreux pays, en premier lieu des Etats-Unis et d’Israël.

Ces derniers accusent Téhéran de fournir des flottes de drones à ses alliés au Moyen-Orient, notamment au groupe terroriste du Hezbollah libanais, et aux rebelles Houthis du Yémen.

La République islamique a été également accusée de fournir à la Russie des drones pour mener des attaques en Ukraine. Téhéran a reconnu en avoir fournis tout en affirmant que ces livraisons avaient eu lieu avant l’offensive en Ukraine, sans échapper pour autant à une salve de sanctions occidentales.

L’Iran a commencé à fabriquer des drones et des véhicules aériens sans pilote (UAV) dans les années 1980 au cours de sa guerre de huit ans avec l’Irak.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.