Israël en guerre - Jour 292

Rechercher

L’Iran veut aider le Niger à surmonter les sanctions

L'économie du Niger est affectée par de lourdes sanctions économiques et financières imposées par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest, après le coup d'Etat militaire qui a renversé le président élu Mohamed Bazoum.

Drapeau du Niger. (Crédit : iStock/Oleksii Liskonih)
Drapeau du Niger. (Crédit : iStock/Oleksii Liskonih)

L’Iran a affirmé mercredi sa volonté d’aider le Niger à surmonter les sanctions internationales imposées à la suite du coup d’Etat de juillet 2023, à l’occasion d’une visite du Premier ministre nigérien à Téhéran.

« Nous condamnons les cruelles sanctions qui sont imposées par le système de domination (…) et nous allons partager l’expérience que nous avons dans ce domaine avec nos frères » du Niger, a déclaré le vice-président iranien, Mohammad Mokhber, en recevant Ali Mahamane Lamine Zeine.

L’Iran est l’un des pays les plus sanctionnés au monde depuis des décennies, tandis que l’économie du Niger est affectée par de lourdes sanctions économiques et financières imposées par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), après le coup d’Etat militaire qui a renversé le président élu Mohamed Bazoum.

M. Mokhber a salué « la réussite » de l’ancienne colonie française à « avoir établi un gouvernement indépendant » à l’occasion de ce coup d’Etat.

« Le Niger entend donner un souffle nouveau à la coopération, qui dormait, avec la République islamique », a déclaré M. Zeine, après la signature de plusieurs accords dans les domaines de l’énergie, de la santé ou des finances.

Ces derniers mois, l’Iran a affirmé son soutien aux dirigeants ayant pris le pouvoir par un coup d’Etat au Mali, au Burkina Faso et au Niger. Son président, Ebrahim Raïssi, avait « fait l’éloge » en septembre « de la résistance de ces pays africains face aux « politiques hégémoniques européennes » et au colonialisme ».

Comme la Russie ou la Turquie, l’Iran entend renforcer son influence en Afrique, où le président Raïssi a effectué une visite en 2023 au Kenya, en Ouganda et au Zimbabwe.

Avant Téhéran, M. Zeine s’est rendu en Russie, qui a convenu d' »intensifier » sa coopération militaire avec l’armée nigérienne, confrontée à des groupes jihadistes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.