Rechercher

L’Israélien tué en Ukraine a été inhumé à Arad

Roman Brodsky, tué par erreur par des soldats ukrainiens alors qu'il tentait de fuir le pays, a été enterré dans le sud du pays

Des amis et la famille lors des funérailles de Roman Brodsky, abattu dans sa voiture aux abords de Kiev, au cimetière d'Arad, dans le sud d'Israël, le 6 mars 2022. (Crédit : Flash90)
Des amis et la famille lors des funérailles de Roman Brodsky, abattu dans sa voiture aux abords de Kiev, au cimetière d'Arad, dans le sud d'Israël, le 6 mars 2022. (Crédit : Flash90)

Roman Brodsky, un Israélien tué par erreur par des soldats ukrainiens, a été enterré dimanche  à Arad, dans le sud du pays.

Sa dépouille avait été rapatriée en Israël vendredi dernier.

« Mon cher enfant, mon fils, tu étais tout, ma fierté, ma gloire. Jusqu’à présent, mon cœur refuse de croire que je n’entendrai plus ta voix, que je ne verrai plus tes yeux. Nous avions parlé la veille, si seulement j’avais su que c’était le dernier jour, la dernière fois », a dit Yafim, le père de Brodsky, selon Ynet.

Le ministère des Affaires étrangères avait indiqué que Brodsky se trouvait dans un convoi de véhicules en partance pour la frontière moldave, afin de quitter le pays. Sa conjointe et lui avaient l’intention de s’envoler ensuite pour Israël.

Arrivé en Israël à l’âge de 13 ans avec le reste de sa famille, Brodsky y aura vécu pendant environ 27 ans, le temps d’avoir deux jeunes enfants, avant de retourner en Ukraine il y a environ 2 ans pour créer une entreprise à Kiev.

Le service de secours de Zaka a indiqué que Brodsky était âgé de 37 ans, bien que certains médias israéliens ont indiqué qu’il était plutôt âgé de 41 ou 42 ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...