Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Tsahal : le Hezbollah a tiré 35 roquettes sur la région de Kiryat Shmona

Osama Hamdan accuse Israël d'être responsable de l'état mental des quatre otages récemment secourus * Une femme aurait été tuée lors d'une frappe israélienne au Liban * Les États-Unis pourraient accroître la pression sur l'Iran concernant l'augmentation de l'enrichissement

  • Des troupes de la 99ème division opèrent dans le centre de la bande de Gaza, dans une photo publiée le 13 juin 2024. (Crédit : armée israélienne)
    Des troupes de la 99ème division opèrent dans le centre de la bande de Gaza, dans une photo publiée le 13 juin 2024. (Crédit : armée israélienne)
  • Des Palestiniens déplacés passent devant des bâtiments détruits dans le camp de réfugiés d'al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza, le 12 juin 2024. (Crédit : Eyad BABA / AFP)
    Des Palestiniens déplacés passent devant des bâtiments détruits dans le camp de réfugiés d'al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza, le 12 juin 2024. (Crédit : Eyad BABA / AFP)
  • Les panaches de fumée s'élevant d'un incendie dans un champ après que des roquettes lancées depuis le sud du Liban ont atterri près de Katzrin sur le plateau du Golan, le 13 juin 2024. (Crédit : Jalaa MAREY / AFP)
    Les panaches de fumée s'élevant d'un incendie dans un champ après que des roquettes lancées depuis le sud du Liban ont atterri près de Katzrin sur le plateau du Golan, le 13 juin 2024. (Crédit : Jalaa MAREY / AFP)
  • Un char opère dans le centre de la bande de Gaza, dans une photo publiée le 13 juin 2024. (Crédit : armée israélienne)
    Un char opère dans le centre de la bande de Gaza, dans une photo publiée le 13 juin 2024. (Crédit : armée israélienne)
  • Un étudiant israélien tient des photos d'otages lors d'une manifestation appelant à leur libération près de la Knesset à Jérusalem, le 13 juin 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
    Un étudiant israélien tient des photos d'otages lors d'une manifestation appelant à leur libération près de la Knesset à Jérusalem, le 13 juin 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
  • Des troupes en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 14 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 14 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Un otage libéré exhorte les Israéliens à participer aux manifestations pour les otages

L'otage libéré Andrey Kozlov s'exprime dans une vidéo publiée le 14 juin 2024. (Capture d'écran, utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
L'otage libéré Andrey Kozlov s'exprime dans une vidéo publiée le 14 juin 2024. (Capture d'écran, utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Six jours après avoir été libéré de la captivité du Hamas, l’otage libéré Andrey Kozlov appelle les Israéliens à assister à la manifestation hebdomadaire à Tel Aviv demain soir pour demander la libération des otages restants.

« Je suis en Israël, chez moi, mais de nombreux otages sont toujours à Gaza », a déclaré Kozlov dans une déclaration vidéo en anglais publiée par le Forum des otages et de leurs proches. « J’ai vu beaucoup de rassemblements samedi et cela m’a donné beaucoup d’espoir. »

« Je vous demande de venir soutenir les familles et les otages. »

Une vidéo de Tsahal montre des soldats sécurisant un point d’extraction lors du sauvetage d’otages à Gaza

L’armée israélienne a publié des images du week-end dernier montrant les troupes de l’unité de reconnaissance de la Brigade des Parachutistes opérant près de Nuseirat, dans le centre de Gaza, alors que les otages israéliens secourus et les forces spéciales étaient transférés dans des véhicules blindés.

La vidéo montre les parachutistes arrivant dans une zone où les officiers du Yamam et du Shin Bet se sont retrouvés coincés avec les otages sauvés, et la sécurisent.

Les forces spéciales, dont l’officier Yamam mortellement blessé, l’inspecteur-chef Arnon Zmora, et les otages ont ensuite été extraits dans des véhicules blindés et emmenés dans la zone du couloir de Netzarim, d’où ils ont été transportés par les airs vers un hôpital en Israël.

L’UKMTO déclare qu’un cargo grec a été abandonné après avoir été attaqué par les Houthis

L’United Kingdom Maritime Trade Operations (UKMTO) a déclaré que l’équipage du charbonnier Tutor avait été évacué par les autorités militaires, faisant référence à un incident survenu le 12 juin à 66 milles marins au sud-ouest de Hodeidah, au Yémen.

Le cargo grec « a été abandonné et dérivait à proximité de sa dernière position signalée », a ajouté l’UKMTO dans une note consultative.

Un haut responsable du Hezbollah affirme que l’intensification des attaques montre à Israël le coût d’une guerre totale

Un large incendie déclenché par une attaque à la roquette du Hezbollah près du kibboutz Kfar Szold, dans le nord d'Israël, le 14 juin 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
Un large incendie déclenché par une attaque à la roquette du Hezbollah près du kibboutz Kfar Szold, dans le nord d'Israël, le 14 juin 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

Un haut responsable du groupe terroriste libanais Hezbollah a déclaré que ses attaques intensifiées le long de la frontière nord d’Israël rendraient difficile pour Israël d’organiser une guerre totale contre le Liban, car Israël sait que le conflit serait coûteux.

Les attaques font également pression sur Israël pour une fin à la guerre dans la bande de Gaza, a déclaré Cheikh Ali Daamoush dans un sermon prononcé lors des prières du vendredi.

Des photos du Shin Bet montrent les préparatifs de la mission de sauvetage des otages, y compris une salle de maquillage

Une photo publiée par le Shin Bet le 14 juin 2024 montre une salle de maquillage qui, selon les services de sécurité, a été utilisée dans le cadre des préparatifs de l'opération Arnon. (Crédit : Shin Bet)
Une photo publiée par le Shin Bet le 14 juin 2024 montre une salle de maquillage qui, selon les services de sécurité, a été utilisée dans le cadre des préparatifs de l'opération Arnon. (Crédit : Shin Bet)

L’agence de sécurité du Shin Bet a publié une image montrant une salle de maquillage pendant les préparatifs de la mission de sauvetage des otages à Nuseirat, dans le centre de Gaza, le week-end dernier.

Un article du journal saoudien Asharq la semaine dernière citait des résidents locaux affirmant qu’une unité des forces spéciales, comprenant des femmes, était entrée à Nuseirat déguisée.

Les forces de l’unité antiterroriste d’élite Yamam et les agents du Shin Bet ont secouru les quatre otages de deux bâtiments à Nuseirat, alors que Tsahal apportait son soutien à la mission.

Une autre image publiée par le Shin Bet montre une réunion entre le chef de l’agence Ronen Bar, le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, le commissaire de police Kobi Shabtai, le chef de la direction des opérations, le général de division Oded Basiuk, le chef de la direction du renseignement, le général de division Aharon Haliva, et le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, juste avant le début de l’opération.

Une photo publiée par le Shin Bet le 14 juin 2024 montre le chef de l’agence Ronen Bar, le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, le commissaire de police Kobi Shabtai, le chef de la direction des opérations, le général de division Oded Basiuk, le chef de la direction du renseignement, le général de division Aharon Haliva, et le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, avant le début de l’opération Arnon, le 8 juin 2024. (Crédit : Shin Bet)

Un soldat dans un état grave touché par la chaleur pendant un entraînement

Un soldat de Tsahal se trouve dans un état grave après avoir été touché par la chaleur lors d’un exercice de routine sur une base d’entraînement ce matin, a indiqué l’armée.

Un autre soldat a également été hospitalisé en raison de la chaleur et va mieux, a ajouté l’armée israélienne.

Les températures en Israël ont atteint aujourd’hui des sommets, avec environ 37°C à Tel Aviv et à Jérusalem, et 49°C à Eilat.

Un soldat légèrement blessé après avoir été heurté par une voiture en Cisjordanie ; l’acte ne serait pas terroriste

Cette photo montre le personnel d'urgence près du point de contrôle de Rantis en Cisjordanie après qu'un soldat de Tsahal a été heurté par une voiture, le 14 juin 2024. (Crédit : Magen David Adom)
Cette photo montre le personnel d'urgence près du point de contrôle de Rantis en Cisjordanie après qu'un soldat de Tsahal a été heurté par une voiture, le 14 juin 2024. (Crédit : Magen David Adom)

Un soldat de Tsahal a été blessé après avoir été heurté par un véhicule près du point de contrôle de Rantis en Cisjordanie, ont indiqué l’armée et les médecins.

Le militaire, âgé de 33 ans, a été transporté à l’hôpital dans un état bon à modéré, a indiqué le Magen David Adom.

L’armée israélienne affirme avoir lancé des recherches pour retrouver le suspect qui a fui les lieux.

Selon une source militaire, il ne s’agit pas d’un attentat terroriste.

Tsahal : le Hezbollah a tiré 35 roquettes lors d’un barrage sur Kiryat Shmona et les environs

L’armée israélienne indique que le barrage de ce matin en provenance du Liban sur Kiryat Shmona et la communauté voisine de Kfar Szold comprenait 35 roquettes.

Le Hezbollah a revendiqué l’attaque.

Plusieurs des roquettes ont été interceptées, selon Tsahal, tandis que d’autres ont touché la région, causant des dégâts à Kiryat Shmona et déclenchant un incendie près de Kfar Szold.

En réponse, des avions de chasse ont frappé plusieurs sites appartenant au groupe terroriste à Odaisseh et Kafr Kila, selon l’armée. Tsahal affirme avoir également bombardé les sites de lancement avec de l’artillerie.

Le Hamas a percé des trous dans les murs de maisons à Gaza pour permettre aux terroristes de se déplacer entre les bâtiments

Cette image diffusée par Tsahal le 14 juin 2024 montre un trou dans le mur d'une maison à Rafah, au sud de Gaza, utilisé par les membres du Hamas pour passer d'un bâtiment à l'autre. (Crédit : armée israélienne)
Cette image diffusée par Tsahal le 14 juin 2024 montre un trou dans le mur d'une maison à Rafah, au sud de Gaza, utilisé par les membres du Hamas pour passer d'un bâtiment à l'autre. (Crédit : armée israélienne)

L’armée israélienne diffuse des images montrant la façon dont le Hamas a percé des trous dans les murs des maisons de Rafah, dans le sud de Gaza, pour permettre aux terroristes de se déplacer entre les bâtiments afin de combattre les troupes de Tsahal.

L’armée indique que les troupes de la brigade Nahal ont trouvé plusieurs trous de ce type dans des quartiers denses de Rafah.

Les troupes de Nahal ont également éliminé de nombreux hommes armés et localisé de nombreux tunnels et armes dans la région de Rafah, selon l’armée.

Les forces de Nahal ont également dirigé une frappe aérienne sur un bâtiment piégé dans la région. L’armée dit avoir identifié des explosions secondaires après que le bâtiment ait été frappé par un avion de chasse, ce qui indique que des explosifs y étaient cachés.

Les défenses aériennes ont abattu 11 des 16 drones tirés par le Hezbollah au cours des dernières 72 heures – Tsahal

Au cours des dernières 72 heures, le Hezbollah a lancé 16 drones chargés d’explosifs depuis le Liban en direction d’Israël, selon l’armée.

Selon l’armée israélienne, 11 des drones ont été abattus par les défenses aériennes.

Elle publie des images de certaines de ces interceptions.

Yaron Finkelman: Tsahal ne s’arrêtera pas tant que ses objectifs n’auront pas été atteints

Le chef du commandement sud de Tsahal, le général de division Yaron Finkelman, est vu à Rafah, dans le sud de Gaza, le 12 juin 2024. (Crédit : armée israélienne)
Le chef du commandement sud de Tsahal, le général de division Yaron Finkelman, est vu à Rafah, dans le sud de Gaza, le 12 juin 2024. (Crédit : armée israélienne)

Le chef du commandement sud de l’armée israélienne, le général Yaron Finkelman, a déclaré lors d’une visite des troupes à Rafah, au sud de Gaza, que l’armée ne s’arrêtera pas tant que ses objectifs n’auront pas été atteints dans la bande de Gaza.

« Le plan est clair. Avec la qualité des forces et la qualité des commandants ici, nous continuons à avancer jusqu’à ce que nous atteignions nos objectifs », déclare Finkelman dans une vidéo publiée par l’armée, lors de la visite du général à Rafah mercredi.

 

Finkelman a tenu une réunion d’évaluation avec le commandant de la 162e division, le général de brigade Itzik Cohen, et les commandants des brigades opérant dans la ville au sud de la bande de Gaza, ajoute Tsahal.

Le Hezbollah revendique le tir de dizaines de roquettes sur la région de Kiryat Shmona

Le Hezbollah revendique le lancement de dizaines de roquettes Katyusha et Falaq sur la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays, et sur la ville voisine de Kfar Szold.

Dans un communiqué, le groupe terroriste affirme que l’attaque est une réponse à une frappe meurtrière de Tsahal à Jannata, dans le sud du Liban, la nuit dernière, au cours de laquelle au moins deux civils auraient été tués.

Tsahal n’a pas encore commenté l’attaque.

Une propriété à Kiryat Shmona endommagée par un tir de roquette en provenance du Liban ; aucun blessé

La police indique que des dommages ont été causés à une propriété dans la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays, à la suite d’un tir de roquette en provenance du Liban.

Aucune victime n’a été signalée.

Tsahal n’a pas encore commenté l’attaque.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre de multiples interceptions au-dessus de la ville septentrionale.

L’armée de l’air enquête sur l’écrasement d’un drone dans le nord d’Israël jeudi

Un drone de l’armée de l’air israélienne s’est écrasé hier dans la région de la vallée de Jezreel, dans le nord d’Israël, en raison d’une « défaillance technique », selon l’armée.

L’armée israélienne affirme que le véhicule aérien sans pilote est tombé du ciel en raison d’une « défaillance technique ».

L’armée ajoute que des troupes ont récupéré les restes du drone et que l’armée de l’air enquête sur l’incident

Les sirènes retentissent à nouveau dans les communautés frontalières du nord

Les sirènes d’alerte retentissent à nouveau dans un certain nombre de communautés frontalières du nord, avertissant de l’arrivée de tirs de fusée.

Les sirènes retentissent dans les villes qui ont été en grande partie évacuées, notamment HaGoshrim, Misgav Am, Kfar Giladi, Tel Hai, Kiryat Shmona et Metula.

Des missiles antichars en provenance du Liban incendient deux maisons et un vieux bus à Metula

Un incendie fait rage à Metula après que deux maisons et un vieux bus utilisé comme unité de logement ont pris feu lorsque des terroristes au Liban ont tiré des missiles antichars sur la ville frontalière du nord il y a peu de temps.

L’attaque n’a pas fait de blessés.

Des messages sur les réseaux sociaux montrent l’incendie, et les médias israéliens rapportent que six missiles ont été tirés lors du barrage.

Tirs de missiles antichars contre une communauté frontelière du Liban; un incendie, pas de victime

Illustration : Une colonne de fumée s'élève de la ville frontalière de Metula, dans le nord du pays, cible de projectiles tirés par des groupes terroristes au Liban, vue depuis la ville de Marjayoun, dans le sud du Liban, le 21 mars 2024. (Crédit : Rabih Daher/AFP)
Illustration : Une colonne de fumée s'élève de la ville frontalière de Metula, dans le nord du pays, cible de projectiles tirés par des groupes terroristes au Liban, vue depuis la ville de Marjayoun, dans le sud du Liban, le 21 mars 2024. (Crédit : Rabih Daher/AFP)

Selon les informations des médias israéliens, des missiles antichars ont été tirés sur la ville de Metula, à la frontière nord, non loin du Liban.

Aucune victime n’a été signalée, mais des messages sur les réseaux sociaux font état d’un bâtiment endommagé par un de ces missiles et en proie à un incendie.

Les sirènes d’alerte ne se sont pas déclenchées, car les missiles antichars ont une trajectoire impossible à prévoir et sont, en outre, tirés à très courte portée, ce qui ne laisse pas le temps de s’abriter avant l’impact.

Tsahal détruit des explosifs stockés par le Hamas à Rafah

Les soldats interviennent dans la bande de Gaza, dans un document photo publié le 14 juin 2024. (Armée israélienne)
Les soldats interviennent dans la bande de Gaza, dans un document photo publié le 14 juin 2024. (Armée israélienne)

L’armée israélienne a fait savoir que sa 162e division intervenait dans le secteur de Rafah, dans le sud de Gaza, pour neutraliser des terroristes et trouver des armes et des tunnels.

Les membres de la brigade Nahal ont, eux, découvert et détruit une certaine quantité d’explosifs stockés par le Hamas, a indiqué l’armée israélienne par voie de communiqué.

Dans le sud de la bande de Gaza, toujours, les commandos Maglan ont demandé une intervention aérienne pour abattre un drone qui se dirigeait dans leur direction, a ajouté l’armée.

Dans le centre de la bande, à Gaza, les soldats de la 99e division de Tsahal ont identifié plusieurs membres du Hamas dans un bâtiment du quartier de Zeitoun et demandé une frappe aérienne, ajoute le communiqué.

Selon Tsahal, son artillerie et ses avions ont par ailleurs détruit les pas de tir de roquettes tirées sur les communautés israéliennes la nuit dernière.

Sirènes d’alerte roquettes à Kiryat Shmona, dans le nord du pays

Illustration : Des roquettes tirées du Liban déclenchent un incendie dans une zone ouverte près de la ville de Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, le 23 mai 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
Illustration : Des roquettes tirées du Liban déclenchent un incendie dans une zone ouverte près de la ville de Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, le 23 mai 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

Des sirènes d’alerte aux roquettes se sont déclenchées à Kiryat Shmona, dans le nord d’Israël, pour mettre en garde contre des tirs de roquettes.

La veille, les attaques ont été particulièrement nombreuses dans le nord, à la frontière avec le Liban. Le Hezbollah a procédé à des tirs de roquettes et de drones explosifs sur le nord d’Israël, ce qui a activé les sirènes dans de nombreuses communautés, causé des incendies et blessé deux personnes.

L’organisation terroriste installée au Liban justifie ses attaques par l’assassinat d’un de ses hauts commandants lors d’une frappe aérienne israélienne en début de semaine.

Un groupe irakien revendique une attaque de drone sur la base aérienne de Ramat David

Illustration : Un F-16 qui atterrit à la base de Ramat David (Crédit : Flash 90)
Illustration : Un F-16 qui atterrit à la base de Ramat David (Crédit : Flash 90)

Une milice soutenue par l’Iran en Irak a revendiqué une attaque de drones sur la base aérienne de Ramat David, dans le nord d’Israël.

De son côté, le Commandement du front intérieur de l’armée israélienne n’a pas signalé d’attaques de drones sur la base ni le déclenchement de sirènes d’alerte.

C’est la Résistance islamique en Irak, organisation de milices alliées à l’Iran et au Hezbollah au Liban, qui a revendiqué cette attaque. Elle affirme s’en prendre, chaque soir ou presque, à des cibles israéliennes, mais les attaques réelles sont très rares.

Les États-Unis revendiquent la destruction de missiles et de drones houthis en mer Rouge

Illustration : Photo de la US Navy montrant le destroyer à missiles guidés de classe Arleigh Burke USS Carney (DDG 64) abattant des missiles houthis et des drones en mer Rouge, le 19 octobre 2023. (Crédit : Aaron Lau / US NAVY / AFP)
Illustration : Photo de la US Navy montrant le destroyer à missiles guidés de classe Arleigh Burke USS Carney (DDG 64) abattant des missiles houthis et des drones en mer Rouge, le 19 octobre 2023. (Crédit : Aaron Lau / US NAVY / AFP)

L’armée américaine a revendiqué la destruction de deux patrouilleurs houthis, d’un navire de surface sans équipage et d’un drone au-dessus de la mer Rouge dans les dernières 24 heures.

Les rebelles houthis soutenus par l’Iran, qui contrôlent la plupart des régions au Yémen, ont lancé deux missiles balistiques antinavires depuis une zone qu’ils contrôlent en mer Rouge, a déclaré le commandement central américain par voie de communiqué, ajoutant que ces missiles n’avaient fait ni dégât ni blessé.

Il a indiqué que le vraquier polonais M/V Verbena, battant pavillon palaosien, a été touché pour la deuxième fois. En effet, les autorités avaient déjà signalé qu’un marin avait été grièvement blessé lors d’une frappe de missile sur ce navire.

« Les Houthis disent agir au nom des Palestiniens de Gaza mais ils s’en prennent – et menacent la vie – de ressortissants de pays tiers qui n’ont rien à voir avec le conflit à Gaza », a déclaré le CENTCOM.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.