Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Tsahal demande aux habitants de Bureij, au centre de Gaza, d’évacuer vers le sud

Plus de 20 pays désormais membres de la coalition en mer Rouge contre les Houthis* Le Conseil de sécurité va voter sur un texte appelant à "créer les conditions" d'une trêve et à la libération immédiate des otages * Bilan des opérations au sol : 139

  • Un avion de chasse de l'armée de l'air israélienne survolant la zone frontalière avec le Sud-Liban, dans le nord d'Israël, le 20 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
    Un avion de chasse de l'armée de l'air israélienne survolant la zone frontalière avec le Sud-Liban, dans le nord d'Israël, le 20 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
  • Des troupes de l'unité LOTAR dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 21 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes de l'unité LOTAR dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 21 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des soldats israéliens opèrent à la frontière israélienne avec la bande de Gaza, le 21 décembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
    Des soldats israéliens opèrent à la frontière israélienne avec la bande de Gaza, le 21 décembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
  • Des troupes de la 36e division opérant dans le quartier de Shejaiya, à Gaza City, sur une photo publiée le 21 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes de la 36e division opérant dans le quartier de Shejaiya, à Gaza City, sur une photo publiée le 21 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
  • Le "CMA CGM Palais Royal", le plus grand porte-conteneurs au monde propulsé au gaz naturel, naviguant dans la baie de Marseille, dans le sud de la France, le 14 décembre 2023. (Crédit : Christophe Simon/AFP)
    Le "CMA CGM Palais Royal", le plus grand porte-conteneurs au monde propulsé au gaz naturel, naviguant dans la baie de Marseille, dans le sud de la France, le 14 décembre 2023. (Crédit : Christophe Simon/AFP)

L’ex-otage Ofir Engel se demande pourquoi il a été libéré et pas les autres

Ofir Engel a été pris en otage par des terroristes du Hamas au kibboutz Beeri le 7 octobre 2023, et relâché le 29 novembre 2023. (Autorisation)
Ofir Engel a été pris en otage par des terroristes du Hamas au kibboutz Beeri le 7 octobre 2023, et relâché le 29 novembre 2023. (Autorisation)

Hagari : Tsahal sur le point d’avoir le « contrôle opérationnel total » du nord de Gaza

Des soldats de Tsahal pendant la guerre contre le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza, le 22 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
Des soldats de Tsahal pendant la guerre contre le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza, le 22 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)

Alors que l’armée étend ses opérations dans la partie sud de la bande de Gaza, le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, affirme que l’armée est proche d’un « contrôle opérationnel » complet du nord du territoire.

« Les troupes de Tsahal poursuivent leurs opérations terrestres à Khan Younès et se préparent en même temps à étendre leurs activités à d’autres zones de la bande de Gaza, en se concentrant sur le sud », a affirmé Hagari lors d’une conférence de presse.

Il a précisé que les troupes de Tsahal en étaient aux « dernières étapes du contrôle opérationnel » dans le nord de la bande de Gaza. Les troupes se battent actuellement contre le dernier bataillon du Hamas dans les quartiers de Daraj et de Tuffah dans la ville de Gaza.

Hagari a précisé que l’armée continuait à combattre le Hamas dans d’autres zones du nord de la bande de Gaza, mais à une « intensité moindre ».

« Nous sommes presque parvenus à un contrôle opérationnel total dans le nord de la bande de Gaza. »

Les milices soutenues par l’Iran en Irak disent avoir frappé un champ gazier israélien

Le navire flottant de production, de stockage et de déchargement d'Energean arrivant au champ de Karish, en juin 2022. (Crédit : Energean/Autorité du canal de Suez/AFP)
Le navire flottant de production, de stockage et de déchargement d'Energean arrivant au champ de Karish, en juin 2022. (Crédit : Energean/Autorité du canal de Suez/AFP)

La Résistance islamique en Irak, un groupe armé pro-Iran, affirme avoir frappé une « cible vitale » en Méditerranée il y a plusieurs jours.

Une source au sein du groupe a déclaré à Al Jazeera que la cible était le champ gazier de Karish, au large de la côte nord d’Israël.

Les affirmations de la Résistance islamique en Irak – qui ne peuvent être vérifiées – interviennent après l’annonce par Tsahal de la destruction d’un drone la semaine dernière au large du Liban, alors qu’il s’approchait de l’espace aérien israélien.

Tsahal révèle un autre important réseau de tunnels du Hamas sous Gaza

Cette illustration publiée par Tsahal le 22 décembre 2023 montre une carte d'un réseau de tunnels du Hamas sous la partie sud de la ville de Gaza. (Crédit : armée israélienne)
Cette illustration publiée par Tsahal le 22 décembre 2023 montre une carte d'un réseau de tunnels du Hamas sous la partie sud de la ville de Gaza. (Crédit : armée israélienne)

Tsahal a annoncé avoir découvert un autre important réseau de tunnels du Hamas dans la partie sud de la ville de Gaza, et a publié des images montrant un chien de l’unité canine Oketz scannant les passages souterrains.

Selon Tsahal, le réseau fait des centaines de mètres de long et comprend des salles de commandement, des entrepôts et de grandes aires de repos avec électricité, lignes de communication et eau.

Le tunnel a été découvert par Tsahal à la suite d’une bataille entre des soldats de la brigade Yiftah et des soldats du génie contre des terroristes du Hamas dans un complexe central appartenant au groupe terroriste dans la ville de Gaza, près de l’hôpital al-Quds.

Tsahal a indiqué que ses soldats avaient tué plusieurs terroristes armés du Hamas au cours des combats. Par la suite, les troupes de la brigade parachutiste opérant dans la même zone ont localisé plusieurs entrées de tunnels menant au vaste réseau souterrain.

L’unité d’élite du génie de combat Yahalom et Oketz est alors venue examiner les tunnels sous le complexe du Hamas, qui ont été scannés et se sont révélés avoir plusieurs niveaux.

Les tunnels ont ensuite été détruits par le génie de combat et la 99e division.

Des avions de combat frappent des sites du Hezbollah au Liban après des attaques transfrontalières – Tsahal

L’armée israélienne affirme que des avions de combat ont mené de nouvelles frappes contre des sites du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban en réponse à des attaques à la frontière aujourd’hui.

Plusieurs roquettes ont été tirées depuis le Liban sur Manara, déclenchant des sirènes dans la communauté, et un certain nombre de mortiers ont été tirés sur Metoula peu de temps auparavant.

Tsahal ajoute qu’elle bombarde les sites de lancement avec son artillerie.

Un navire-espion iranien aiderait les Houthis du Yémen à lancer des attaques contre des navires en mer Rouge

Un hélicoptère des rebelles houthis du Yemen s'approchant du cargo Galaxy Leader, en mer Rouge, le 19 novembre 2023. (Crédit : Houthi Media Center via AP)
Un hélicoptère des rebelles houthis du Yemen s'approchant du cargo Galaxy Leader, en mer Rouge, le 19 novembre 2023. (Crédit : Houthi Media Center via AP)

Les forces paramilitaires iraniennes fournissent des informations de repérage que les rebelles houthis au Yémen utilisent pour lancer des attaques de drones et de missiles sur des navires commerciaux traversant la mer Rouge, selon le Wall Street Journal.

Citant des responsables occidentaux et régionaux de la sécurité, cet article indique que les renseignements sont recueillis par un navire iranien en mer Rouge, puis transférés aux Houthis, ce qui permet au groupe rebelle soutenu par l’Iran de cibler les navires dont les balises ont été désactivées.

« Les Houthis n’ont pas la technologie radar pour cibler les navires », explique au journal un responsable de la sécurité sous couvert d’anonymat.

« Ils ont besoin de l’aide de l’Iran. Sans elle, les missiles tomberaient à l’eau. »

Les responsables occidentaux cités par le Wall Street Journal affirment que le navire de collecte de renseignements a remplacé un navire espion iranien qui avait été frappé lors d’une attaque de 2021 qui aurait été menée par Israël.

« L’Iran leur fournit des armes, et l’Iran pourrait y mettre un terme », souligne un haut fonctionnaire israélien.

« Nous devons faire pression sur l’Iran pour qu’il arrête. »

Tsahal : Un avion de chasse a abattu un drone qui se dirigeait du Liban vers Israël la semaine dernière

Un avion de chasse de l'armée de l'air israélienne survolant la zone frontalière avec le Sud-Liban, dans le nord d'Israël, le 20 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Un avion de chasse de l'armée de l'air israélienne survolant la zone frontalière avec le Sud-Liban, dans le nord d'Israël, le 20 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Tsahal annonce que le 15 décembre, un avion de chasse de l’armée de l’air israélienne a abattu un drone lancé depuis le Liban, au-dessus de la mer.

Selon l’armée, le drone se dirigeait vers Israël mais n’est pas entré dans l’espace aérien israélien.

Tsahal ajoute que l’interception a été réalisée en coopération avec la marine.

La Croix-Rouge internationale nomme son directeur général, un ex-patron de l’UNRWA

Pierre Krahenbuhl, chef de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens,(UNRWA) lors d'une interview à Jérusalem le 19 janvier 2018. (Crédit : AFP/Thomas Coex)
Pierre Krahenbuhl, chef de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens,(UNRWA) lors d'une interview à Jérusalem le 19 janvier 2018. (Crédit : AFP/Thomas Coex)

Le Comité international de la Croix-Rouge a nommé Pierre Krähenbühl directeur général vendredi, un ancien chef de l’UNRWA, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens.

« L’Assemblée du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a nommé Pierre Krähenbühl comme prochain directeur général de l’organisation », indique un communiqué de l’organisation, qui a son siège à Genève.

Le ressortissant suisse, fort de plus de 30 ans d’expérience dans le secteur humanitaire, prendra ses fonctions le 1er avril 2024, lorsque le mandat de quatre de Robert Mardini arrivera à son terme.

A 57 ans, Pierre Krähenbühl a occupé pendant 25 ans des postes importants au CICR et est actuellement secrétaire général de l’Assemblée du Comité.

« Il est reconnu comme un leader stratégique et motivé, doté d’une profonde expérience organisationnelle et d’un grand dévouement envers le CICR », souligne le communiqué.

En plus de sa longue expérience à la Croix-Rouge, M. Krähenbühl avait été nommé en 2014 commissaire général de l’UNRWA.

Il a démissionné de ce poste en 2019 sur fond d’enquête interne diligentée suite à des allégations de mauvaise gestion et d’abus au sein de l’organisation.

Mais, au final, il a été largement blanchi.

Une caméra corporelle du Hamas montrent des terroristes préparant un explosif contre Tsahal

Tsahal révèle des images obtenues à partir de la caméra corporelle d’un membre du Hamas dans la bande de Gaza, montrant des terroristes préparant une bombe en bord de route qui sera utilisée contre les troupes israéliennes.

La caméra a été trouvée à la suite d’une récente bataille dans le nord de Gaza, au cours de laquelle les troupes du 931e bataillon de la brigade d’infanterie Nahal ont rencontré un groupe d’hommes armés du Hamas qui se cachaient au troisième étage d’un bâtiment. Selon Tsahal, ces terroristes ont lancé des grenades depuis le bâtiment en direction des troupes, qui les ont attaqués à l’intérieur de la structure et ont utilisé des chars pour bombarder le dernier étage où ils s’étaient retranchés.

Après avoir passé le bâtiment au peigne fin, les soldats ont trouvé la caméra sur le corps de l’un des hommes armés, avec des images montrant qu’ils avaient placé des engins explosifs dans la zone.

Gilad Kariv : la gauche doit proposer au pays une vision claire de l’après-guerre

Le député Avoda Gilad Kariv s'exprime lors d'une conférence La Paix Maintenant à Tel Aviv, le 22 décembre 2023 (La Paix Maintenant)
Le député Avoda Gilad Kariv s'exprime lors d'une conférence La Paix Maintenant à Tel Aviv, le 22 décembre 2023 (La Paix Maintenant)

Le député Avoda Gilad Kariv a déclaré, lors d’une conférence de l’organisation La Paix Maintenant, qu’une fois la guerre avec le Hamas à Gaza terminée, un processus diplomatique impliquant l’Autorité palestinienne devrait être mis sur pieds, dans le but de créer un « cadre palestinien souverain ».

« Il faut rappeler que l’objectif final, seul susceptible de garantir l’avenir de l’État d’Israël, est la séparation entre les Palestiniens et nous et l’établissement d’un cadre palestinien souverain et viable en Cisjordanie et à Gaza, aux côtés de l’État juif et démocratique d’Israël, le tout assorti des mesures de sécurité nécessaires », a déclaré Kariv lors de la conférence à Tel Aviv.

Il dit que la gauche israélienne, « face à un centre politique silencieux sur la vision de droite des implantations au cœur de Gaza », devait offrir un nouveau mouvement unifié capable de proposer une vision fraîche et claire pour le pays – processus qui, selon lui, doit commencer dès maintenant.

Poutine promet à Abbas de continuer à envoyer de l’aide humanitaire vers Gaza

Le président russe Vladimir Poutine a promis vendredi au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de continuer à envoyer de l’aide humanitaire vers la bande de Gaza, tout en appelant une nouvelle fois à « cesser rapidement l’effusion de sang ».

« La Russie continuera de fournir à la bande de Gaza des biens essentiels, notamment des médicaments et du matériel médical », a indiqué le Kremlin dans un communiqué à l’issue d’un entretien téléphonique entre les deux dirigeants. Vladimir Poutine a également réclamé « la reprise du processus politique » en vue d’une solution à deux Etats qu’il défend.

Le kibboutz Nir Oz annonce que Gad Haggai a été tué en captivité à Gaza

Judih Weinstein et Gadi Haggaï se tenant l'un l'autre pendant qu'ils posent pour une photo. (Crédit : Iris Weinstein Haggaï via AP)
Judih Weinstein et Gadi Haggaï se tenant l'un l'autre pendant qu'ils posent pour une photo. (Crédit : Iris Weinstein Haggaï via AP)

Le kibboutz Nir Oz annonce que Gad Haggai, 73 ans, enlevé le 7 octobre, est décédé.

Il ne précise pas comment il a reçu l’information, mais ajoute que le corps de Haggai est toujours entre les mains des terroristes de Gaza. Haggai était père de quatre enfants et grand-père de sept.

Sa femme Judith est toujours otage et aurait été blessée lors des attaques.

Ils étaient tous deux en promenade matinale dans les champs du kibboutz lorsque les attaques du 7 octobre ont commencé. Selon le Forum des otages et des familles disparues, Judith a eu le temps, avant d’être enlevée, d’informer ses amis par téléphone qu’ils avaient essuyé des tirs et que Gad était gravement blessé.

121 membres du Hezbollah tués depuis le début de ses attaques contre Israël

Le Hezbollah a annoncé que 121 de ses membres avaient été tués depuis le début de ses attaques contre le nord d’Israël en octobre.

Israël a échangé des tirs avec des hommes armés et mené des frappes sur des cibles terroristes au Liban, alors que les attaques contre les communautés et les postes de l’armée se poursuivent.

L’armée de l’air a mené des frappes contre des sites du Hezbollah au Liban

L’armée de l’air israélienne a déclaré que des avions de combat ont effectué des frappes aériennes contre une série de sites du Hezbollah au Liban en réponse à des tirs de roquettes sur le nord d’Israël ce matin.

L’armée israélienne précise que ces sites comprennent des complexes militaires où des membres du Hezbollah opéraient, ainsi que d’autres infrastructures appartenant au groupe terroriste.

Une vingtaine de roquettes ont été tirées depuis le Liban sur la région de Shomera, dans le nord d’Israël, et d’autres roquettes ont été tirées sur d’autres zones le long de la frontière.

Tsahal n’a pas publié d’informations sur les victimes potentielles de ces attaques.

L’armée affirme avoir bombardé les sites de lancement avec de l’artillerie. Le Hezbollah a revendiqué les tirs de roquettes sur Shomera.

Tsahal demande aux habitants de Bureij, au centre de Gaza, d’évacuer vers le sud

Tsahal a commencé à demander aux habitants de la ville de Bureij, au centre de Gaza, d’évacuer vers le sud et de se diriger vers les abris de Deir al-Balah, alors que l’offensive terrestre de l’armée prend de l’ampleur.

Le lieutenant-colonel Avichay Adraee, porte-parole de l’armée israélienne en langue arabe, publie une carte des zones à évacuer.

Il précise également que la principale autoroute nord-sud de Gaza, Salah ad-Din, dans les zones situées au nord-est de Khan Younès, reste une « zone de combat ». Il précise que les forces israéliennes faciliteront la circulation des civils par une route de contournement le long de la côte.

En outre, Adraee indique que l’armée israélienne fera des « pauses tactiques dans les activités militaires » dans les quartiers ouest de Rafah, dans le sud de Gaza, entre 10 heures et 14 heures, à des « fins humanitaires ».

Un barrage de roquettes vise le nord d’Israël ; frappes de Tsahal au Liban

Un barrage de roquettes a été tiré vers le nord d’Israël depuis le Liban il y a peu de temps.

Les premières informations indiquent qu’une vingtaine de roquettes au moins auraient été tirées.

On signale également des frappes israéliennes au Liban, que l’armée n’a pas encore confirmées.

Tsahal saisit des armes à Gaza et s’attaque aux tunnels et aux cellules terroristes

L’armée israélienne déclare que les troupes de la 646e brigade de parachutistes de réserve opérant dans le centre de Gaza, à Juhor ad-Dik, ont localisé une cache d’armes et de lance-roquettes à longue portée utilisés dans les récentes attaques contre Israël.

Les lance-roquettes ont ensuite été détruits lors d’une frappe aérienne, selon Tsahal. La 7e brigade blindée opérant dans le sud de Gaza, à Khan Younès, a localisé des armes à l’intérieur de maisons résidentielles, selon Tsahal.

L’armée indique que la 14ème Brigade Blindée de Réserve a effectué un raid sur une école et a également localisé des armes à Shati, un quartier de Gaza-City.

La 179e brigade blindée de réserve, qui opère au sud de la ville de Gaza, a trouvé d’autres caches d’armes dans des maisons, ainsi qu’un lance-roquettes, selon Tsahal.

Par ailleurs, Tsahal indique que les ingénieurs de combat de la Brigade Kiryati ont localisé et détruit un puits de tunnel à partir duquel les agents du Hamas tiraient des RPG sur les troupes.

Dans le même temps, Tsahal indique que des avions de combat ont frappé un agent du Hamas, repéré par le 215e régiment d’artillerie, alors qu’il posait des engins explosifs destinés à être utilisés contre les troupes.

Plusieurs autres cellules du Hamas ont été ciblées dans la bande de Gaza, selon l’armée israélienne.

L’armée précise que la marine a également effectué des frappes au cours de la journée écoulée, afin d’aider les forces terrestres.

Ottawa annonce des visas temporaires pour les Gazaouis ayant de la famille canadienne

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'adresse au parlement canadien à Ottawa, le 24 mars 2023. (Crédit : Mandel Ngan/Pool via AP)
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'adresse au parlement canadien à Ottawa, le 24 mars 2023. (Crédit : Mandel Ngan/Pool via AP)

Le Canada va mettre en place à partir de janvier un programme d’immigration pour permettre aux habitants de la bande de Gaza ayant de la famille canadienne de demander un visa temporaire, a annoncé jeudi Marc Miller, le ministre de l’immigration.

Le gouvernement de Justin Trudeau accordera un permis de séjour temporaire de trois ans aux membres de la famille élargie de citoyens canadiens (époux, enfants, petits-enfants, frères et soeurs, parents ou grands-parents) qui souhaitent quitter Gaza, a déclaré le ministre à la presse.

« Nous savons que de nombreux Canadiens sont inquiets pour la sécurité de leurs proches à Gaza, c’est pourquoi nous annonçons des mesures d’immigration temporaires » a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse, même s’il a précisé qu’il était actuellement « extrêmement difficile de quitter Gaza ».

« Le Canada ne détermine pas qui, quand ou combien de personnes pourront traverser » le poste-frontière de Rafah, à la frontière avec l’Égypte, a-t-il ajouté.

Ces dernières semaines, plus de 600 Canadiens et de résidents permanents ont pu quitter Gaza par ce point de passage.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.