Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Une centaine d’hommes armés tués, plus de 100 sites terroristes détruits à Shejaiya

Tsahal frappe par drone un escadron terroriste au cours d'une opération à Jénine ; Frappes nocturnes israéliennes contre une infrastructure terroriste du Hezbollah ; Fausse alerte à la roquette à Kerem Shalom

Des troupes de l’armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 5 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de l’armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 5 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Après le retour de Barnea, Netanyahu accepte d’envoyer une équipe de négociation au Qatar la semaine prochaine

Des manifestants appellent à la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza, devant la base de la Kirya à Tel Aviv, le 3 juillet 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des manifestants appellent à la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza, devant la base de la Kirya à Tel Aviv, le 3 juillet 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accepté d’envoyer une équipe de négociation israélienne pour des discussions de suivi la semaine prochaine au Qatar, après la réunion d’aujourd’hui entre le chef du Mossad David Barnea et le Premier ministre qatari Mohammed Abdulrahman Al Thani à Doha, a indiqué le bureau du Premier ministre.

Le communiqué souligne que des « écarts entre les parties » subsistent.

Des députés du Likud demandent au Premier ministre de remplacer Gallant, Halevi, Hagari et la principale avocate de Tsahal

La députée Tally Gotliv lors d'une conférence d'Israel Hayom à Ashkelon, le 16 avril 2024. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)
La députée Tally Gotliv lors d'une conférence d'Israel Hayom à Ashkelon, le 16 avril 2024. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)

Quatre députés du Likud ont écrit une lettre au Premier ministre Benjamin Netanyahu lui demandant de remplacer le ministre de la Défense Yoav Gallant, le chef d’état-major de Tsahal Herzi Halevi, le porte-parole de Tsahal Daniel Hagari et l’avocate générale militaire Yifat Tomer-Yerushalmi.

« Avant de nous lancer dans une campagne aussi importante au Liban, nous devons procéder à un audit du système », ont écrit les députés Tally Gotliv, Keti Shitrit, Ariel Kallner et Osher Shekalim, ajoutant que le remplacement du plus haut commandement de l’establishment sécuritaire israélien était essentiel à la victoire contre les ennemis d’Israël.

Ces députés du Likud ont affirmé que Halevi n’avait pas informé Netanyahu et Gallant de l’attaque imminente du Hamas le 7 octobre. Ils ont également affirmé que Halevi n’avait pas informé le gouvernement de sa décision d’approuver des pauses humanitaires quotidiennes et localisées pour aider à l’acheminement en toute sécurité de l’aide dans le sud de Gaza.

Les législateurs ont attaqué Hagari pour avoir déclaré lors d’une interview aux médias qu’il était impossible de détruire le Hamas, même si le gouvernement avait fait de la destruction du Hamas l’un de ses principaux objectifs de guerre.

La lettre affirme également – ​​sans preuve – que Tomer-Yerushalmi « a lié les mains des soldats et accordé l’immunité aux terroristes ».

Les députés ont exhorté Netanyahu à remplacer Gallant par quelqu’un extérieur à l’establishment de la sécurité, dans un contexte de méfiance croissante de l’extrême droite à l’égard des dirigeants de Tsahal, du Shin Bet et du Mossad.

Cinq roquettes lancées depuis le Liban sur Kiryat Shmona — Tsahal

Cinq roquettes ont été lancées il y a peu depuis le Liban vers la ville de Kiryat Shmona, dans le nord d’Israël, a rapporté l’armée.

Selon la police, certaines roquettes ont touché la ville, causant des dégâts.

Aucun blessé n’a été signalé.

L’équipe de négociation dirigée par le Mossad revient en Israël après les négociations au Qatar (responsable)

Le chef du Mossad David Barnea assiste à une cérémonie d'État marquant les 50 ans de la guerre du Kippour, au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, le 26 septembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Le chef du Mossad David Barnea assiste à une cérémonie d'État marquant les 50 ans de la guerre du Kippour, au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, le 26 septembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

L’équipe de négociation pour les otages, dirigée par le chef du Mossad, David Barnea, est rentrée en Israël après avoir tenu des réunions avec des médiateurs qataris à Doha concernant la dernière proposition de cessez-le-feu du Hamas, a déclaré un responsable israélien au Times of Israel.

Un responsable du Hamas s’attend à une réponse rapide d’Israël aux « idées » de cessez-le-feu

Osama Hamdan, membre du bureau politique du Hamas, en intervieww avec CNN, à Beyrouth, dans une capture d'écran de cette vidéo publiée sur YouTube le 14 juin 2024. (Capture d'écran, utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Osama Hamdan, membre du bureau politique du Hamas, en intervieww avec CNN, à Beyrouth, dans une capture d'écran de cette vidéo publiée sur YouTube le 14 juin 2024. (Capture d'écran, utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Un haut responsable du Hamas a déclaré à l’AFP que le groupe terroriste s’attendait à une réponse rapide d’Israël – « probablement aujourd’hui ou demain matin » – suite à ses nouvelles « idées » visant à mettre fin à la guerre à Gaza et à libérer les otages.

Alors que les négociateurs israéliens doivent s’entretenir au Qatar pour des entretiens avec les médiateurs, Osama Hamdan a affirmé que la branche militaire du groupe terroriste restait « dans un bon état qui lui permet de continuer » à combattre les forces israéliennes.

Tsahal affirme avoir frappé le système anti-aérien du Hezbollah au sud du Liban

Des avions de combat israéliens ont frappé plus tôt dans la journée un système anti-aérien du Hezbollah à Rihan, au sud du Liban, a indiqué l’armée israélienne.

Selon l’armée, le lanceur sol-air a été utilisé pour attaquer des avions israéliens.

Une autre frappe a été menée contre un bâtiment à Markaba, où un membre du Hezbollah a été repéré, a indiqué l’armée israélienne, qui a publié des images des deux frappes.

Plus tôt dans la journée, cinq projectiles ont été lancés depuis le Liban sur la région de Zarit, et trois autres ont été tirés sur le mont Dov.

L’armée israélienne affirme qu’aucun blessé n’a été causé lors des attaques et que les troupes ont bombardé les sites de lancement avec de l’artillerie.

Des affiches d’otages arrachées devant le bureau d’un législateur américain à Capitol Hill

Des affiches d'otages vandalisées devant le bureau du représentant américain Brad Schneider à Washington, le 4 juillet 2024. (Crédit : Brad Schneider/X)
Des affiches d'otages vandalisées devant le bureau du représentant américain Brad Schneider à Washington, le 4 juillet 2024. (Crédit : Brad Schneider/X)

Le représentant démocrate Brad Schneider a indiqué sur X que son bureau de Capitol Hill avait été vandalisé hier « par un ignoble acte de haine ».

« Les affiches des plus de 100 personnes toujours retenues en otage à Gaza (dont 8 Américains) ont été arrachées du mur, déchiquetées et jetées dans le couloir », dit-il.

Un responsable du Hezbollah : Nous cesserons le feu dès que la trêve entre Israël et le Hamas sera conclue à Gaza

Le chef du groupe terroriste chiite libanais, Hassan Nasrallah, s'exprimant lors d'une cérémonie commémorant la mort d'un haut commandant du Hezbollah, le 19 juin 2024. (Crédit : Capture d'écran)
Le chef du groupe terroriste chiite libanais, Hassan Nasrallah, s'exprimant lors d'une cérémonie commémorant la mort d'un haut commandant du Hezbollah, le 19 juin 2024. (Crédit : Capture d'écran)

Un responsable du Hezbollah a déclaré à Reuters que le groupe terroriste cesserait le feu sur Israël dès qu’un accord de cessez-le-feu à Gaza entrerait en vigueur, comme le groupe l’a déjà laissé entendre.

« En cas d’accord pour Gaza, dès minuit, il y aura un cessez-le-feu au Liban », a indiqué le responsable du Hezbollah.

Un communiqué du Hezbollah indique par ailleurs que son chef, Hassan Nasrallah, avait reçu le chef adjoint du Hamas, Khalil Al-Hayya, un peu plus tôt dans la journée, pour passer en revue « les derniers événements sécuritaires et politiques » dans la bande de Gaza.

« Ils ont également parlé de l’actualité des négociations de ces jours-ci, de leur atmosphère et des propositions présentées pour mettre fin à l’agression perfide contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza », indique le communiqué.

Le Hamas récuse toute déclaration concernant l’entrée de forces étrangères à Gaza

Illustration : Des personnes cherchant des objets récupérables après un raid israélien à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 29 juin 2024. (Crédit : Eyad Baba/AFP)
Illustration : Des personnes cherchant des objets récupérables après un raid israélien à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 29 juin 2024. (Crédit : Eyad Baba/AFP)

Le Hamas a dit récuser toute déclaration ou position allant dans le sens de l’entrée de forces étrangères dans la bande de Gaza, sous quelque nom ou justification que ce soit.

L’organisation terroriste a rappelé que l’administration de la bande de Gaza était une affaire purement palestinienne.

« Le peuple palestinien… ne se laissera imposer aucune tutelle, formule ou solution externe », a-t-il précisé par voie de communiqué.

Les Comités de résistance populaire (CRP), groupe allié au Hamas, ont fait savoir que toute tentative pour déployer des forces internationales ou de toute autre nature à Gaza serait perçue comme « une agression » de forces d’occupation à laquelle ils feraient face.

Les États-Unis évoquent, avec leurs alliés arabes, la perspective de création d’une force de maintien de la paix pour l’après-guerre à Gaza.

Gantz à Netanyahu : Dans l’opposition, son parti est favorable à l’accord sur les otages

À gauche : le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le 12 mai 2024 ; à droite : le ministre Benny Gantz, le 18 mai 2024, sur un montage. (Crédit : Yonatan Sindel ; Miriam Alster/Flash90)
À gauche : le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le 12 mai 2024 ; à droite : le ministre Benny Gantz, le 18 mai 2024, sur un montage. (Crédit : Yonatan Sindel ; Miriam Alster/Flash90)

Aujourd’hui, c’est par téléphone que le président de Kakhol lavan, Benny Gantz, a fait savoir au Premier ministre Benjamin Netanyahu que son parti, aujourd’hui dans l’opposition, « apporterait son soutien total à tout accord responsable susceptible de hâter la libération des otages », a déclaré son bureau par voie de communiqué.

Il est possible que Netanyahu soit confronté au rejet du projet d’accord sur les otages par sa propre coalition.

Gantz a retiré son parti, Kakhol lavan, de la coalition le mois dernier en raison de désaccords persistants sur la manière dont le Premier ministre conduit la guerre contre le Hamas, affirmant que Netanyahu faisait primer ses intérêts politiques sur la conclusion d’un accord sur le sort des otages.

7 hommes armés palestiniens – dont les responsables d’une attaque à la bombe mortelle – tués par Tsahal à Jénine

Vidéo d’une frappe de drone de Tsahal à Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2024. (Capture d’écran/X)
Vidéo d’une frappe de drone de Tsahal à Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2024. (Capture d’écran/X)

Sept hommes armés palestiniens, parmi lesquels les auteurs de l’attaque à la bombe, en bordure de route, qui a tué le capitaine Alon Sacgiu la semaine passée, ont été tués aujourd’hui lors d’un raid à Jénine, en Cisjordanie, a annoncé l’armée.

Les commandos Duvdevan et membres de l’unité de reconnaissance Haruv de la brigade Kfir ont attaqué Jénine sur la base de renseignements du Shin Bet sur l’emplacement précis de la cellule.

Les soldats ont encerclé le bâtiment à l’intérieur duquel Hammam Hashash et un autre homme armé à l’origine de l’attentat à la bombe du 27 juin s’étaient retranchés, et ont mis en œuvre la tactique connue sous le nom de « cocotte-minute », consistant à redoubler de tirs sur un bâtiment afin de forcer ses occupants à en sortir. Les deux hommes ont été tués.

Un troisième membre de cette cellule a été tué mercredi, à Jénine, par la police des frontières.

L’armée israélienne a par ailleurs indiqué que ses soldats avaient affronté d’autres hommes armés et qu’une frappe de drone avait été menée dans le secteur contre une cellule armée identifiée.

Tsahal estime à sept le nombre d’hommes armés tués lors de cette opération, un chiffre corroboré par les autorités sanitaires palestiniennes.

Erdogan : l’Occident doit forcer Israël à accepter le cessez-le-feu à Gaza

Illustration - Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'adressant aux médias lors d'une conférence de presse après la prière du vendredi midi, à Istanbul, le 3 mai 2024. (Crédit : Khalil Hamra/AP)
Illustration - Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'adressant aux médias lors d'une conférence de presse après la prière du vendredi midi, à Istanbul, le 3 mai 2024. (Crédit : Khalil Hamra/AP)

ANKARA, Turquie – Les pays occidentaux doivent obliger Israël à accepter la proposition de cessez-le-feu à Gaza, a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan, cité par la chaîne de télévision Haberturk et d’autres médias, ajoutant qu’à son sens, un cessez-le-feu définitif était possible.

« Suite à l’appel téléphonique du président américain Joe Biden au [Premier ministre] Benjamin Netanyahu, j’espère que l’on aura un armistice d’ici quelques jours afin que les récents massacres d’Israël prennent fin », a déclaré Erdogan aux journalistes lors de son vol retour du Kazakhstan.

Sur la place Habima, des mères d’otages demandent que le gouvernement conclue un accord

Des manifestants précédés par les mères d'otages du Hamas manifestent en faveur d'un accord sur les otages à Tel Aviv, le 5 juillet 2024. (Charlie Summers/Times of Israel)
Des manifestants précédés par les mères d'otages du Hamas manifestent en faveur d'un accord sur les otages à Tel Aviv, le 5 juillet 2024. (Charlie Summers/Times of Israel)

Des mères d’otages du Hamas manifestent en ce moment, place Habima à Tel Aviv, près de neuf mois après le pogrom du 7 octobre.

Se sont joints à elles un bon millier de manifestants, qui se dirigeront bientôt vers la place des Otages.

« Toutes les mères savent ce qu’est une grossesse », explique Shira Albag, mère d’une jeune femme de 19 ans, Liri Albag. « J’ai porté Liri pendant neuf mois… et depuis neuf mois, ma Liri est là-bas, dans l’obscurité des tunnels, sans air, loin de chez elle. »

« Aujourd’hui, nous avons un accord sur la table », a-t-elle poursuivi en demandant au Premier ministre Benjamin Netanyahu de « faire preuve de responsabilité et de courage, et de signer l’accord ».

Les manifestants précédés de ces mères vont bientôt mettre le cap sur la place des Otages au son du slogan : « Les femmes veulent la libération des otages ! »

Tsahal diffuse des images de membres du Hamas en train de frapper des Gazaouis entrés dans un entrepôt d’aide humanitaire

Illustration - Des Palestiniens transportant des boîtes d'aide humanitaire après s'être précipités sur les camions d'aide internationale depuis le quai Trident construit par les États-Unis non loin de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 18 mai 2024. Crédit : AFP)
Illustration - Des Palestiniens transportant des boîtes d'aide humanitaire après s'être précipités sur les camions d'aide internationale depuis le quai Trident construit par les États-Unis non loin de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 18 mai 2024. Crédit : AFP)

L’armée israélienne a diffusé une vidéo qui montre des membres du Hamas en train de frapper des civils gazaouis capturés suite à leur entrée dans un entrepôt d’aide humanitaire.

« Israël fait beaucoup d’efforts pour faciliter l’acheminement de l’aide destinée à la population de Gaza, et le Hamas continue de la voler et de la cacher aux civils de Gaza », a déclaré l’armée israélienne sur X.

« Ces civils voulaient juste manger, mais le Hamas en a décidé autrement. »

Israël affirme depuis longtemps que le Hamas stocke la nourriture, qu’elle détourne de la population de Gaza.

Le numéro 2 du Hezbollah dit qu’un conflit total avec Israël n’est pas d’actualité

Illustration - Le cheikh Naïm Qassem, chef adjoint du Hezbollah, s'exprimant lors de la commémoration d'un terroriste du Hezbollah tué au Sud-Liban par une frappe aérienne israélienne, à Beyrouth, au Liban, le 28 décembre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP)
Illustration - Le cheikh Naïm Qassem, chef adjoint du Hezbollah, s'exprimant lors de la commémoration d'un terroriste du Hezbollah tué au Sud-Liban par une frappe aérienne israélienne, à Beyrouth, au Liban, le 28 décembre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP)

Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, Naim Qassem, a déclaré que l’organisation terroriste ne pensait pas, pour l’heure, livrer une guerre totale contre Israël, mais  assuré y être prêt s’il le fallait.

Au média russe Sputnik, Qassem a déclaré qu’Israël n’avait « pas d’autre choix » que de mettre fin à sa guerre contre le groupe terroriste du Hamas en concluant un accord de cessez-le-feu.

« Le Hamas ne s’arrêtera pas si Israël ne s’arrête pas, et la fin de la guerre passera très probablement par un accord, en particulier à cause des soulèvements en Israël », a-t-il dit en parlant des manifestations anti-gouvernement.

« La perspective d’une extension du conflit n’est pas d’actualité, mais l’organisation est prête à tout », a-t-il ajouté.

Le ministère de la santé de l’AP porte à cinq le nombre de morts dans le raid à Jénine

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne porte à cinq le nombre de morts dans l’opération de Tsahal dans la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie.

Plus tôt, les forces israéliennes ont déclaré qu’elles affrontaient des hommes armés à Jénine et qu’elles avaient procédé à une attaque de drone.

Une centaine d’hommes armés tués, plus de 100 sites terroristes détruits à Shejaiya

Les forces israéliennes opèrent à Gaza. Photo publiée par l'armée le 5 juillet 2024. (Crédit : Tsahal)
Les forces israéliennes opèrent à Gaza. Photo publiée par l'armée le 5 juillet 2024. (Crédit : Tsahal)

Une centaine d’hommes armés ont été éliminés et plus de 100 sites appartenant à des groupes terroristes ont été détruits au cours de l’opération de Tsahal qui dure depuis une semaine à Shejaiya, un quartier de Gaza-City, selon l’armée.

Au cours de la journée écoulée, les forces israéliennes ont tué des dizaines d’hommes armés lors d’affrontements, de bombardements de chars et de frappes aériennes à Shejaiya.

Une frappe à Shejaiya a été menée contre un terroriste qui avait lancé des roquettes sur la communauté de Nahal Oz, dans le sud du pays, hier. Tsahal indique que le terroriste a été identifié et frappé deux minutes après l’attaque contre la communauté frontalière.

L’opération à Shejaiya, lancée le 27 juin, est menée par la 98e division.

Par ailleurs, Tsahal précise que des dizaines de terroristes ont été tués et que plusieurs bâtiments piégés ont été détruits à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, au cours de la journée écoulée, dans le cadre d’opérations menées par la 162e division.

Dans le corridor de Netzarim, au centre de la bande de Gaza, plusieurs hommes armés ont été tués par les troupes de la 99e division, y compris une cellule qui tentait de poser des bombes, selon l’armée.

Dans le cadre des opérations terrestres à Gaza, Tsahal indique que des avions de combat et des drones ont effectué plus de 50 frappes dans la bande de Gaza, notamment sur des bâtiments piégés, des cellules d’hommes armés et des lanceurs de roquettes.

 

Frappes nocturnes israéliennes contre une infrastructure terroriste du Hezbollah

Au cours de la nuit, des avions de combat israéliens ont frappé des sites du Hezbollah à Jebbayn et Kfar Hamam, dans le sud du Liban, selon l’armée.

Elle ajoute que les troupes ont également bombardé des zones près de Naqoura avec de l’artillerie pour « éliminer une menace ».

Le chef du Hezbollah rencontre une délégation du Hamas pour discuter de la guerre à Gaza

BEYROUTH – Le chef du Hezbollah libanais, Sayyed Hassan Nasrallah, a rencontré une délégation du Hamas dirigée par le chef adjoint du groupe à Gaza, Khalil Al-Hayya, pour discuter de la situation à Gaza et des derniers pourparlers sur le cessez-le-feu, selon le Hezbollah.

Le cabinet de sécurité s’est réuni jeudi soir alors qu’Israël approuvait l’envoi d’une délégation pour la reprise des négociations sur la libération des otages et le cessez-le-feu, un jour après que le Hamas a présenté ses derniers amendements à l’accord proposé.

Les sirènes à Kerem Shalom étaient une fausse alerte

Les sirènes qui ont retenti il y a peu à Kerem Shalom étaient une fausse alerte, selon l’armée.

Un responsable de la sécurité affirme que quatre terroristes ont été tués à Jénine

Quatre terroristes ont été tués au cours d’une opération dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, a déclaré un responsable de la sécurité à la chaîne publique Kan.

Le ministère de la santé de l’Autorité palestinienne déclare également que quatre Palestiniens ont été tués à Jénine.

Les forces israéliennes ont déclaré plus tôt avoir échangé des tirs avec plusieurs terroristes retranchés dans un bâtiment de la ville et avoir lancé une attaque de drone ciblant un escadron terroriste.

Les sirènes retentissent à Kerem Shalom, à la frontière de Gaza

Les alertes d’alerte aux roquettes sont activées dans la localité de Kerem Shalom, à la frontière de Gaza.

Tsahal frappe par drone un escadron terroriste au cours d’une opération à Jénine

L’armée israélienne annonce avoir effectué une frappe de drone sur un escadron terroriste au cours d’une opération dans la ville de Jénine, en Cisjordanie.

Les soldats encerclent un bâtiment où se cachent des suspects et ont échangé des coups de feu avec eux, indique l’armée, ajoutant que plus de détails seront communiqués sous peu.

Les médias israéliens rapportent que plusieurs terroristes ont été blessés au cours de la bataille.

 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.