35 % des habitants de Jérusalem ont voté
Rechercher

Suivez le scrutin des élections municipales israéliennes

Les Israéliens se rendent aux urnes pour élire leurs représentants locaux et régionaux. A cette occasion, une journée de congé a été instituée pour secouer l'apathie des électeurs

  • Une femme israélienne vote dans un bureau de vote du centre de Jérusalem lors des élections locales du 30 octobre 2018. (Crédit : THOMAS COEX / AFP)
    Une femme israélienne vote dans un bureau de vote du centre de Jérusalem lors des élections locales du 30 octobre 2018. (Crédit : THOMAS COEX / AFP)
  • Un homme devant les affiches du candidat à la mairie de Jérusalem Yossi Deitch au marché Mahane Yehuda de Jérusalem, le 29 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Un homme devant les affiches du candidat à la mairie de Jérusalem Yossi Deitch au marché Mahane Yehuda de Jérusalem, le 29 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Une affiche de campagne du candidat à la mairie de Tel Aviv Asaf Zamir à Tel Aviv, le 28 octobre 2018 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
    Une affiche de campagne du candidat à la mairie de Tel Aviv Asaf Zamir à Tel Aviv, le 28 octobre 2018 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
  • Un homme dépose son bulletin de vote dans un bureau de vote le matin des élections municipales du 30 octobre 2018 à Kedumim. (Crédit : Hillel Maeir / Flash90)
    Un homme dépose son bulletin de vote dans un bureau de vote le matin des élections municipales du 30 octobre 2018 à Kedumim. (Crédit : Hillel Maeir / Flash90)
  • Les urnes contenant les bulletins de vote des élections municipales du pays sont déposées au siège de la Commission électorale centrale pour le dépouillement, le 22 octobre 2013. (Yossi Zeliger/FLASH90)
    Les urnes contenant les bulletins de vote des élections municipales du pays sont déposées au siège de la Commission électorale centrale pour le dépouillement, le 22 octobre 2013. (Yossi Zeliger/FLASH90)
  • Un homme marche sur les prospectus électoraux qui jonchent une rue de Jérusalem en amont du scrutin municipal, le 28 octobre 2018 (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)
    Un homme marche sur les prospectus électoraux qui jonchent une rue de Jérusalem en amont du scrutin municipal, le 28 octobre 2018 (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)
  • Un ultra-orthodoxe met son bulletin dans l'urne dans un bureau de vote durant les élections municipales israéliennes, le 22 octobre 2013 (Crédit :  Yaakov Naumi/Flash90)
    Un ultra-orthodoxe met son bulletin dans l'urne dans un bureau de vote durant les élections municipales israéliennes, le 22 octobre 2013 (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)
  • Un homme druze s'entretient avec un policier lors d'une manifestation contre les élections municipales devant un bureau de vote du village de Majdal Shams le 30 octobre 2018. (Crédit : JALAA MAREY / AFP)
    Un homme druze s'entretient avec un policier lors d'une manifestation contre les élections municipales devant un bureau de vote du village de Majdal Shams le 30 octobre 2018. (Crédit : JALAA MAREY / AFP)
  • Un Israélien accroche des affiches de campagne pour les élections locales dans le centre de Jérusalem le 30 octobre 2018. (Crédit : THOMAS COEX / AFP)
    Un Israélien accroche des affiches de campagne pour les élections locales dans le centre de Jérusalem le 30 octobre 2018. (Crédit : THOMAS COEX / AFP)

Les bureaux de vote, partout dans le pays, ont ouvert à sept heures du matin et ils fermeront à 23 heures. Les résultats préliminaires devraient être connus dans la nuit de mardi à mercredi, le décompte final pouvant être anticipé dès mercredi. Les Israéliens peuvent trouver leur bureau de vote sur ce site internet (en hébreu).

Pour lire tous nos articles sur les élections municipales, cliquez ici.

Un jour de congé institué pour secouer l’apathie des électeurs

La course à la mairie de Jérusalem reste ouverte. L’adjoint au maire Asaf Zamir de Tel Aviv défie son ex-patron, en poste depuis 20 ans et Haïfa pourrait élire pour la première fois une femme.

Pour des explications précises sur le fonctionnement du vote, cliquez ici.

Municipales à Jérusalem : pour les Palestiniens, boycotter ou voter ?

Les habitants de Jérusalem sont appelés mardi à élire le maire et le conseil municipal, mais les Palestiniens débattent moins de leur choix d’un candidat que du bien-fondé de voter ou non aux municipales israéliennes.

Les Palestiniens de Jérusalem ont un statut de résidents permanents qui leur donne accès aux services israéliens. Ils ne peuvent voter aux élections nationales israéliennes mais le peuvent aux municipales, sans pouvoir devenir maire.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Asaf Zamir veut remplacer son patron à Tel Aviv

« Ce n’est pas une bonne chose pour un dirigeant, qu’il soit bon ou mauvais, de rester au pouvoir pendant 20 ans », a déclaré Asaf Zamir, candidat à la mairie de la ville, seul véritable rival dans la longue trajectoire du maire Ron Huldai qui brigue un cinquième mandat.

Pour continuer à lire l’interview du candidat de Tel Aviv, cliquez ici.

Asaf Zamir, candidat à la mairie de Tel Aviv, lors d’un rassemblement de campagne à Tel Aviv, le 6 octobre 2018 (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

Berkovitch dit qu’il débarrassera Jérusalem du « chantage des Haredi »

Le plus jeune candidat en lice à la mairie de Jérusalem et fondateur du mouvement social Hitorerut s’engage à promouvoir les initiatives de coexistence.

Pour lire l’interview accordée au Times of Israël, cliquez ici.

Ofer Berkovitch, conseiller municipal de Jérusalem, lors d’une fête de rue organisée par la municipalité de Jérusalem, le 7 novembre 2014. (Miriam Alster/Flash90)

Israël lutte contre les faux profils et les ingérences électorales

A la veille des municipales, la cyber-unité nationale révèle qu’elle a demandé à Facebook de fermer des milliers de comptes qui répandent de fausses informations sur les candidats.

Pour lire cette enquête du Times of Israel, cliquez ici.

Image illustrative d’un écran d’ordinateur avec le message d’un site inaccessible « offline ». (AP Photo/Christophe Ena)

Une trentaine d’olim français en lice pour les municipales – un record

Le programme des différents candidats issus de l’immigration française se concentre essentiellement autour des solutions à apporter aux difficultés de l’intégration.

Pour lire l’article du Times of Israël, cliquez ici.

Plus de 200 nouveaux immigrants de France sont arrivés en Israël dans la nuit du 27 au 28 juillet 2015 (Photo: Page Facebook Global Center de l’Agence Juive)

Les élections dans les villages druzes du Golan

Le scrutin de mardi a pour particularité d’appeler pour la première fois aux urnes la minorité druze dans quatre villages du plateau du Golan annexé par Israël en 1981. Cette annexion n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Le vote sera organisé à Majdal Shams, Ein Qiniya, Buq’ata et Massaadeh après que des habitants ont réclamé, devant le tribunal, le droit d’élire leur maire afin d’améliorer les services municipaux.

Les maires étaient jusqu’alors désignés par les membres du conseil local, eux mêmes désignés par le ministère israélien de l’Intérieur.

La tenue de ces élections dans les villages druzes a suscité la polémique. De nombreux habitants, ressentant un lien fort avec la Syrie, craignent que cela aide Israël à légitimer sa présence dans cette région.

Certains ont appelé à boycotter le scrutin et, sous la pression, trois candidats au poste de maire ont annoncé leur retrait ainsi qu’au moins sept colistiers.

Mais une femme n’a pas cédé aux pressions. Pour lire l’interview, cliquez ici.

Sameera Rada Emran, candidate à la mairie d’Ein Qinya, devant son domicile, le 23 octobre 2018. (Adam Rasgon/Times of Israel)

10 blessés dans un bureau de vote de Yarka

Dix personnes ont été blessées par le jet d’une grenade assourdissante dans un bureau du vote de la ville druze de Yarka, selon des sources policières.

Deux bureaux de vote ont été fermés suite à cette attaque, selon un communiqué. Les médias israéliens ont rapporté qu’une échauffourée a éclaté sur place.

La police enquête sur les circonstances de l’incident.

Quatre conseils régionaux druze dans le Golan organisent des élections pour la première fois depuis 1967. Cependant, la participation au vote reste un tabou pour de nombreux membres de la communauté.

Les autorités enquêtent sur une fraude électorale à Petah Tikva

Les autorités enquêtent sur une éventuelle fraude électorale à Petah Tikva, selon le site Walla.

Un résident est arrivé au bureau de vote aux premières heures de la journée, et s’est vu dire que selon les registres, il avait déjà voté.

Des électeurs attaqués au gaz lacrymogène dans une ville arabe

Un bureau de vote de la ville arabe de Yasif, au nord du pays, a été fermé après qu’un homme a aspergé des électeurs de gaz lacrymogène, a déclaré la police.

Aucun blessé n’a été signalé.

La police enquête sur les circonstances de l’incident.

Rivlin : le scrutin municipal n’est « pas moins important » que les législatives

Le président Reuven Rivlin et son épouse Nechama ont vivement recommandé mardi aux Israéliens de voter alors qu’ils mettaient leur bulletin dans l’urne, à l’école Yefe Nof de Jérusalem.

« Ce vote n’est pas moins important que celui pour la Knesset où les politiques du pays sont déterminées », a-t-il affirmé.

Le président Reuven Rivlin et son épouse Nechama votent dans un bureau de vote le matin des élections municipales du 30 octobre 2018 à Jérusalem. (Crédit : Mark Neyman/GPO)

760 335 Israéliens ont déjà voté

A 11 heures du matin, mardi, ce sont 760 335 Israéliens qui sont allés mettre leur bulletin dans l’urne pour les élections locales.

Le taux de participation s’élève donc à 7,17 %, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Une arrestation après une échauffourée dans un bureau de vote du Néguev

Un homme a été placé en garde à vue après qu’une échauffourée a éclaté dans un bureau de vote de la ville bédouine d’Arara, dans le Néguev.

Selon la police, l’autre personne impliquée dans l’altercation a été légèrement blessée et transportée à l’hôpital.

La ministre de la Justice enfreint accidentellement les lois électorales

La ministre de la Justice Ayelet Shaked a déclaré avoir enfreint la loi électorale israélienne par inadvertance en diffusant une vidéo dans laquelle elle fait campagne dans un bureau de vote.

Shaked a publié une vidéo dans laquelle elle dépose un bulletin dans l’urne des candidats du parti Yisrael Beytenu, et appelant d’autres votants à faire de même.

La vidéo a été rapidement supprimée et un communiqué du bureau de Shaked indique qu’elle n’avait pas conscience d’avoir enfreint la loi.

« Dès qu’il s’est avéré qu’elle avait enfreint la loi, la ministre a retiré la vidéo des réseaux sociaux et s’est excusée pour son erreur. »

Le député d’opposition Miki Rosenthal a porté plainte auprès du procureur général pour la vidéo de Shaked.

La ministre de la Justice Ayelet Shaked lors d’une conférence de presse à Tzl Aviv, le 5 septembre 2018 (Crédit : Flash90)

Plus d’un million d’Israéliens ont déjà voté

À 13 heures, 1 379 572 israéliens avaient déposé leurs bulletins de vote dans les urnes, dans l’ensemble du pays.

Cela correspond à un taux de participation de 20,9 %, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Le taux de participation à Jérusalem est significativement plus faible. Seuls 11 % des résidents ont pris part aux élections municipales.

La police disperse une manifestation anti-élections dans le nord

La police de la ville druze de Majdal Shams a indiqué que des agents ont dispersé une manifestation anti-élection, qui empêchait les électeurs d’accéder aux bureaux de vote.

Aucun blessé n’a été signalé.

La police a assuré que tous les bureaux de vote de la ville sont ouverts.

180 000 Israéliens ont passé cette journée électorale dans les parcs nationaux

Près de 180 000 Israéliens ont profité de cette journée électorale pour se rendre dans des réserves naturelles ou des parcs nationaux.

Selon l’Autorité de la Nature et des Parcs, les réserves naturelles d’Ein Afek et Ein Gedi ont été les plus fréquentées, tandis que les parcs de Yarko, Hemed et Castel notent des records d’affluence.

Pour la première fois, les élections municipales ont donné lieu à un jour férié, afin de secouer l’apathie générale et faire grimper le taux de participation aux urnes.

Deux agents de police blessés dans une manifestation anti-élections

La police a indiqué que deux agents ont été légèrement blessés par des jets de pierre lors d’une manifestation anti-élection dans la ville bédouine d’Arara.

Plus de 2 millions d’Israéliens ont déjà voté

À 16h, 2 130 458 israéliens avaient déposé leurs bulletins de vote dans les urnes, dans l’ensemble du pays.

Cela correspond à un taux de participation de 30,2 %, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Le taux de participation à Jérusalem est significativement plus faible. Seuls 18 % des résidents ont pris part aux élections municipales.

Hausse de 15 % par rapport aux dernières élections municipales de 2013

À 17 heures, 2 588 117 Israéliens ont voté lors des élections locales et le taux de participation dans l’ensemble du pays est de 39,26 %, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Ce nombre représente une augmentation de 15 % par rapport aux dernières élections municipales de 2013 à la même heure.

Faible taux de participation des religieux à Jérusalem, un problème pour Elkin ?

Les nouvelles de la chaîne israélienne Hadashot font état d’une forte participation électorale dans les quartiers laïcs et ultra-orthodoxes de Jérusalem, indiquant des résultats prometteurs pour les candidats à la mairie, Ofer Berkovitch et le Moshe Lion.

La chaîne d’information fait état d’une faible participation dans les quartiers religieux nationaux et traditionnellement religieux, ce qui pourrait poser problème pour Zeev Elkin.

De faux messages avertissent les électeurs de la forte participation arabe

Des habitants de Ramle, une ville mixte abritant juifs et arabes, ont déclaré avoir reçu des SMS du groupe d’extrême-droite Otzma Yehudit les avertissant que le député de la Liste arabe unie Ahmad Tibi était arrivé dans la ville et encourageait les électeurs arabes à se rendre aux urnes.

Le Times of Israel confirme que Tibi était chez lui lorsque le message a été envoyé.

De faux messages similaires ont été envoyés à Rehovot et à Petah Tivka. Ces messages avertissent les résidents de la présence active de groupes de gauche dans les villes et du taux de participation élevé des Bédouins.

Netanyahu appelle les habitants de Jérusalem à voter pour Elkin

Dans une déclaration enregistrée envoyée au cours de la dernière heure de la campagne, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’adresse aux habitants de Jérusalem qui n’ont pas voté en faveur de Zeev Elkin.

« Allez voter. La bataille est serrée. Je dis cela en tant que hiérosolymitain. Vous avez besoin d’une personne comme le ministre Zeev Elkin, un homme très talentueux qui a beaucoup fait pour Jérusalem et qui en fera plus. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu serre la main du député Likud Zeev Elkin lors d’une séance plénière au cours du vote de l’augmentation du nombre de ministres dans le nouveau gouvernement, le 13 mai 2015 à la Knesset. (Hadas Parush/Flash90)

Taux de participation élevé alors que le scrutin s’achève

À la fermeture des bureaux de vote à 22h00, 3 637 247 Israéliens avaient voté aux élections locales et le taux de participation dans l’ensemble du pays s’est établi à 55,1 %, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Ce chiffre représente une hausse de 10,5 % par rapport aux dernières élections municipales de 2013.

Haïfa : Einat Kalisch-Rotem aurait remporté les élections

Selon un sondage de sortie des urnes réalisé par la radio Haïfa, Einat Kalisch-Rotem aurait remporté les élections pour devenir le prochain maire de la ville septentrionale, battant le titulaire du poste, Yona Yahav, entre 57,8 % et 35,8 %.

Kalisch deviendrait la première femme maire de la ville.

Einat Kalisch Rotem arrive pour une audience à la Cour Suprême de Jérusalem le 22 octobre 2018, au sujet de la disqualification de sa candidature au poste de maire à Haïfa lors des prochaines élections. (Yonatan Sindel/Flash90)

35 % des habitants de Jérusalem ont voté

À Jérusalem, le taux de participation électorale a été établi à 34,9 %, avec 222 500 résidents ayant voté au total.

En excluant Jérusalem-Est – où de nombreux Palestiniens ne peuvent pas voter et ou certains ont choisi de boycotter les élections – le taux de participation dans la capitale s’élève à 51 %.

44 % des détenus des prisons israéliennes ont voté

Les services pénitentiaires israéliens ont indiqué que le taux de participation parmi les détenus était de 44 %, avec 4 222 de votants éligibles sur un total de 9 290.

Le vote s’est déroulé sans incident.

Brisant le boycott, certains habitants de Jérusalem Est se rendent aux urnes

La liste palestinienne “Jérusalem, ma ville”, a attiré des centaines de votants dans un quartier précis, mais l’interdiction traditionnelle de voter aux élections persiste.

Pour lire l’article, cliquez ici.

Une Palestinienne de Jérusalem se prépare à voter lors des élections locales du 30 octobre 2018 à Shuafat, à Jérusalem Est. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)

Premier gagnant annoncé : Wohil Mughrabi du village druze d’Ein Qiniya

Wohil Mughrabi a remporté les élections dans le village druze d’Ein Qiniya, sur les hauteurs du Golan.

Mughrabi a recueilli 20 des 21 suffrages exprimés dans le village, dont la très grande majorité des habitants ont boycotté le vote.

2 300 personnes vivent dans le village.

Sameera Rada Emran a perdu.

Écart serré entre Berkovitch et Lion à Jérusalem

Après 17 000 votes dépouillés sur 222 500 comptés, la radio de l’armée a annoncé que les candidats à la mairie de Jérusalem, Moshe Lion et Ofer Berkovitch, étaient au coude à coude.

Yossi Deitch et Zeev Elkin suivraient de près.

Huldaï devance Zamir de 6 % dans la course à la mairie de Tel Aviv

Après que 14 % des votes ont été dépouillés dans la course à la mairie de Tel Aviv, le maire sortant Ron Huldaï devance de 6 % le challenger Asaf Zamir.

Netanyahu : Beit Shean revient au Likud

Le député du Likud, Jacky Levy, devance largement le maire sortant Rafi Ben Sheetrit à l’élection du maire de Beit Shean, après le dépouillement de 70 % des suffrages.

Le Premier ministre soutient Levy.

Ron Huldai devance son challenger Asaf Zamir

Après 40 % des suffrages dépouillés, Ron Huldai devance son challenger Asaf Zamir, suivi de loin par Asaf Harel.

Un deuxième tour nécessaire au Conseil régional du Gush Etzion

Les élections au Conseil régional du Gush Etzion devraient nécessiter un second tour, aucun des trois candidats ne réussissant à recueillir 40 % des voix.

Le chef actuel, Shlomo Neeman, est à égalité avec le challenger Benny Saville avec 36 %, après le dépouillement de 20 % des suffrages.

Yaron Rosental, directeur de la Field School du Gush Etzion, est jusqu’ici à la traîne avec 26 % des voix.

Binyamin : Gantz conserve une petite avance sur Adler

Gantz maintient une petite avance sur Adler avec 82% des votes recensés au Conseil régional de Binyamin

Yisrael Gantz mène Shiloh Adler avec 300 voix après que 82 % des voix ont été dépouillées aux élections du conseil régional de Binyamin.

Gantz était le vice-président avant d’annoncer sa candidature et Adler était le secrétaire général du Conseil de Yesha.

Lion et Berkovitch vers un deuxième tour à Jérusalem ?

Moshe Lion et Ofer Berkovitch conservent leur avance sur Yossi Deitch et Zeev Elkin à l’élection du maire de Jérusalem après le décompte du tiers des voix.

Lion détient pour l’instant 31,5 % des voix, Berkovitch 29,9 %, Elkin 19,6 % et Deitch 18,7 %.

Lion et Berkovitch ne remporteront probablement que 40 % des suffrages requis pour gagner dès le premier tour. Ils se dirigeront vraisemblablement vers un second tour prévu le 13 novembre.

Les candidats à la mairie de Jérusalem, Ofer Berkovich (à gauche) et Moshe Lion, lors d’un débat le 21 octobre 2018 avant les élections municipales de Jérusalem du 30 octobre 2018. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Ces résultats sont vus comme une défaite pour le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui soutenait Zeev Elkin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

35 % des habitants de Jérusalem ont voté

À Jérusalem, le taux de participation électorale a été établi à 34,9 %, avec 222 500 résidents ayant voté au total.

En excluant Jérusalem-Est – où de nombreux Palestiniens ne peuvent pas voter et ou certains ont choisi de boycotter les élections – le taux de participation dans la capitale s’élève à 51 %.