Rechercher

Aryeh Deri : « Nous devons couper la tête du serpent »

« Un Etat souverain ne peut pas permettre à un groupe de terroristes d’attenter à sa vie ; nous devons couper la tête du serpent et pour chaque homme du Hamas doit savoir que son sang est sur sa tête, » a posté sur Twitter le chef du parti Shas, Aryeh Deri.

Le chef du parti Shas, Aryeh Deri, à la réunion spéciale de l'opposition, le 11 mars 2014, (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le chef du parti Shas, Aryeh Deri, à la réunion spéciale de l’opposition, le 11 mars 2014, (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le roi d’Arabie saoudite Abdallah a utilisé un langage similaire face à l’Iran en 2008, exhortant les États-Unis à
« couper la tête du serpent » et à détruire le programme nucléaire de l’Iran. Ces commentaires avaient été rendus publics sur le site de dénonciation Wikileaks.

C’est vous qui le dites...