Rechercher

Ban ki-Moon : Aucun pays ne pourrait accepter les roquettes

« Je suis là avec un coeur très lourd », dit Ban Ki-moon. « En ce moment il y a des roquettes du Hamas et du Jihad islamique qui continuent d’être tirées en Israël. »

« Nous condamnons fermement les attaques à la roquette. Celles-ci doivent cesser immédiatement. Nous condamnons l’utilisation de civils sites, des écoles, des hôpitaux et d’autres installations civiles à des fins militaires. Aucun pays n’accepterait que des roquettes pleuvent sur ​​son territoire. Tous les pays et les parties ont l’obligation de protéger ses citoyens ».

En fait, il y avait une alerte à la roquette dans le sud au moment où Ban parlait à Tel Aviv.

C’est vous qui le dites...