Rechercher

Ban Ki-moon : une courte trêve peut conduire à davantage

Un peu moins d’une heure après l’expiration de la trêve humanitaire, le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon publie une déclaration appelant à la trêve de cinq heures pour servir de base à une fin plus définitive pour les combats.

« La pause montre que la cessation des hostilités est possible si toutes les parties démontrent la volonté nécessaire de mettre les intérêts de civils, qui ont le plus souffert de cette escalade, en priorité, » peut-on lire dans un communiqué publié par son porte-parole.

« Encouragé par des discussions au Caire, le Secrétaire général espère que la pause humanitaire d’aujourd’hui peut conduire à un calme plus durable et exprime une nouvelle fois son soutien aux efforts internationaux, menés par l’Egypte, pour parvenir à un cessez-le-feu durable. »

Ban Ki-moon, chef de l'ONU (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)
Ban Ki-moon, chef de l’ONU (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)
C’est vous qui le dites...