Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Biden se félicite de la libération d’Avigaïl Idan, 4 ans, qui a « enduré l’impensable »

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le président Joe Biden s'adressant aux journalistes au sujet des otages libérés par le Hamas lors d'une troisième série de libérations dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu de quatre jours entre Israël et le Hamas, à Nantucket, dans le Massachusetts, le 26 novembre 2023. (Crédit : Stephanie Scarbrough/AP Photo)
Le président Joe Biden s'adressant aux journalistes au sujet des otages libérés par le Hamas lors d'une troisième série de libérations dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu de quatre jours entre Israël et le Hamas, à Nantucket, dans le Massachusetts, le 26 novembre 2023. (Crédit : Stephanie Scarbrough/AP Photo)

Le président américain Joe Biden a déclaré que son épouse, lui-même et « de nombreux Américains priaient » pour qu’Avigaïl Idan, une Israélo-Américaine de 4 ans, aille bien après avoir été libérée des geôles du Hamas plus tôt aujourd’hui, après 51 jours de captivité.

Avigaïl a vu sa mère tuée devant elle dans le kibboutz Beeri lors du massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre et s’est alors précipitée vers son père qui l’a protégée avec son corps, les terroristes l’ayant ensuite abattu, a expliqué Biden. Elle a ensuite couru jusqu’à la maison de ses voisins, où elle a été prise en otage, avec les personnes qui s’y trouvaient, et emmenée dans la bande de Gaza.

« Ce qu’elle a enduré est impensable », a noté Biden, en soulignant qu’elle avait fêté son quatrième anniversaire vendredi en captivité et qu’il avait personnellement insisté pour qu’elle soit libérée lors d’un récent appel avec l’émir du Qatar.

Biden a affirmé qu’il continuait d’œuvrer pour la libération des otages restants, parmi lesquels figurent huit citoyens américains et un détenteur d’une Green Card américaine. Deux autres personnes ayant la double nationalité israélo-américaine devraient également être relâchées durant la trêve en cours. Les sept autres sont des adultes de sexe masculin, qui ne sont pas inclus dans l’accord actuel.

Le président américain a dit espérer que la trêve sera prolongée afin que d’autres otages puissent être libérés. Israël a accepté de prolonger la trêve de quatre jours d’une journée supplémentaire pour chaque dizaine d’otages israéliens libérés.

Il a dit faire pression pour une pause depuis des semaines afin de faire sortir les otages de Gaza et de faire entrer plus d’aide humanitaire dans la bande. Environ 200 camions d’aide sont entrés à Gaza au cours des trois derniers jours de la trêve, selon le président.

Biden a noté que « les enfants innocents de Gaza souffrent aussi beaucoup de cette guerre que le Hamas a déclenchée » et qui a entraîné la mort de milliers de civils.

Il a à nouveau insisté sur son projet de faire avancer une solution à deux États après la guerre.

« J’ai l’impression que tous les acteurs de la région […] cherchent un moyen de mettre fin à cette situation afin que les otages soient tous libérés et que le Hamas […] ne contrôle plus aucune partie de la bande de Gaza », a affirmé Biden.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.