Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Blinken au Conseil de sécurité : Où est la répulsion face aux attaques du Hamas

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a semblé critiquer une grande partie de la communauté internationale pour ne pas avoir condamné explicitement l’attaque du Hamas du 7 octobre.

Blinken a déclaré dans son discours devant la réunion ministérielle du Conseil de sécurité des Nations unies que, lors de ses conversations avec les dirigeants à travers le monde depuis l’attaque, ils avaient été d’accord sur le fait que les pays avaient le droit et l’obligation de répondre aux attaques terroristes contre leurs civils, mais il a indiqué que tous ne l’avaient pas reconnu publiquement.

« Il faut se demander : où est l’indignation ? Où est la répulsion ? Où est le rejet ? Où est la condamnation explicite de ces horreurs ? », a déclaré Blinken.

Le secrétaire a appelé les pays à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour obtenir la libération des plus de 220 otages restants à Gaza.

Blinken a déclaré lors de la réunion ministérielle que, même si les États-Unis ne cherchaient pas à entrer en conflit avec l’Iran, ils réagiront si Téhéran ou ses mandataires attaquent le personnel américain. « Ne faites pas d’erreur. Nous défendrons notre peuple. Nous défendrons notre sécurité de manière rapide et décisive. »

Blinken a exhorté les membres du Conseil de sécurité à dénoncer l’Iran pour ses activités régionales néfastes et à l’avertir, comme l’ont fait les États-Unis, de ne pas ouvrir un autre front contre Israël.

« Agissez comme si la sécurité et la stabilité de toute la région et au-delà étaient en jeu, car c’est le cas », a déclaré Blinken aux pays membres.

Il a conclu en exhortant les membres à « redoubler d’efforts collectifs » pour œuvrer à une solution à deux États après le déclenchement de la guerre à Gaza.

« La seule voie vers une paix et une sécurité durables dans la région, la seule façon de sortir de cet horrible cycle de violence passe par deux États pour deux peuples », a déclaré Blinken, reconnaissant que cela serait difficile.

« Rien ne serait une plus grande victoire pour le Hamas que de laisser sa brutalité nous conduire sur la voie du terrorisme et du nihilisme. Nous ne devons pas le laisser faire. Le Hamas ne peut pas choisir à notre place », a dit Blinken, ajoutant que la voie que les États-Unis et le monde devraient choisir est celle où la région serait plus intégrée et « normalisée » – faisant allusion aux efforts visant à négocier un accord israélo-saoudien.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.