Femme-kamikaze : une nouvelle ère du jihad
Rechercher

Femme-kamikaze : une nouvelle ère du jihad

En déclenchant sa ceinture d’explosifs plutôt que d’être capturée vivante, la terroriste qui a péri mercredi à Saint-Denis au nord de Paris a ouvert une nouvelle ère en France mais rejoint une cohorte de femmes kamikazes, pas toutes musulmanes, qui ont sacrifié leur vie pour leur cause ou leur croyance.

Ayman Ahmed Mohamed Kanjou, accusée de chercher à rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie, à la Cour de district de Haïfa, le dimanche 20 septembre 2015 (Capture d'écran : police israélienne via Ynet)
Ayman Ahmed Mohamed Kanjou, accusée de chercher à rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie, à la Cour de district de Haïfa, le dimanche 20 septembre 2015 (Capture d’écran : police israélienne via Ynet)

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

C’est vous qui le dites...