Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Halevi : les probabilités d’une guerre au Liban dans les mois à venir « plus élevées »

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef d'état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi (au centre), rencontre des troupes lors d'un exercice dans le nord d'Israël, le 17 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi (au centre), rencontre des troupes lors d'un exercice dans le nord d'Israël, le 17 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, a déclaré que « la probabilité d’une guerre dans le nord est plus élevée qu’auparavant ».

S’adressant aux troupes dans le nord d’Israël, lors d’un exercice simulant une offensive au Liban, Halevi a dit que Tsahal « augmentait son niveau de préparation au combat au Liban, que nous avons tiré de nombreuses leçons des combats à Gaza, que beaucoup d’entre elles sont très pertinentes pour les combats au Liban, et que certaines d’entre elles devront être ajustées ».

« Notre objectif au Liban est très clair : ramener les habitants du nord chez eux, dans toutes les communautés du nord », a-t-il expliqué, parlant des quelque 80 000 Israéliens déplacés en raison des attaques quotidiennes du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

« Je ne sais pas quand la guerre dans le nord aura lieu. Je peux vous dire que la probabilité qu’elle se produise dans les mois à venir est beaucoup plus élevée que par le passé », a ajouté Halevi.

« Je peux aussi vous assurer que nous partons avec beaucoup plus d’avantages », a-t-il ajouté.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.