Rechercher

Implantations : Biden demande à Lapid de ne pas prendre les États-Unis par surprise

Nouvelles maisons en construction dans le quartier de Ramat Shlomo à Jérusalem, novembre 2015. (Lior Mizrahi/Flash90)
Nouvelles maisons en construction dans le quartier de Ramat Shlomo à Jérusalem, novembre 2015. (Lior Mizrahi/Flash90)

Au cours de leur rencontre à Jérusalem, jeudi matin, le président américain Joe Biden a fait savoir au Premier ministre Yair Lapid que Washington ne voulait pas « être pris par surprise » par d’éventuelles annonces sur des constructions d’implantations.

Biden a dit à Lapid qu’il n’exercerait pas de pressions fortes sur les dossiers relatifs au conflit palestinien, mais qu’il ne voulait pas qu’il y ait des annonces inattendues qui puissent être faites.

Au cours d’une visite officielle en Israël de Biden, en 2010 – il était alors vice-président – le ministère de l’Intérieur avait annoncé que 1 600 logements seraient construits à Ramat Shlomo, un quartier juif de Jérusalem.

Biden avait été furieux, disant dans une déclaration qu’une telle initiative « sape la confiance dont nous avons besoin aujourd’hui et elle va à l’encontre de toutes les discussions constructives que j’ai pu avoir ici, en Israël ».

Le projet de construction, qui avait été ensuite surnommé « le plan de Biden », avait été finalement mis en suspens même si certains groupes défavorables au mouvement pro-implantation ont affirmé que les démarches bureaucratiques auront constamment avancé pendant les années suivantes.

C’est vous qui le dites...