La circulation des trains reprendra le 8 juin
Rechercher

Netanyahu remercie ses partisans et les survivants de la Shoah qui l’ont soutenu

Manifestations pro- et anti-Netanyahu commencent avant son procès ; Le ministère de la Santé a levé la dispense sur le port du masque après une semaine de températures élevées

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est entouré par des ministres élus du Likud alors qu'il donne une conférence de presse avant le début de son procès au tribunal de Jérusalem. Le Premier ministre Netanyahu est poursuivi pour des accusations criminelles de corruption, fraude et abus de confiance, le 24 mai 2020. (Photo par Yonatan Sindel/FLASH90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est entouré par des ministres élus du Likud alors qu'il donne une conférence de presse avant le début de son procès au tribunal de Jérusalem. Le Premier ministre Netanyahu est poursuivi pour des accusations criminelles de corruption, fraude et abus de confiance, le 24 mai 2020. (Photo par Yonatan Sindel/FLASH90)

Lapid fustige les ministres qui prévoient de participer à la manifestation devant le procès du Premier ministre

Le chef de l’opposition Yair Lapid a fustigé les élus de la Knesset et les ministres du parti du Likud qui comptent participer à une manifestation devant le procès du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le fait que « des ministres accompagnent Netanyahu au tribunal, notamment des ministres responsables du respect de la loi, est un scandale national qui ne sera jamais oublié. C’est une véritable tentative de coup d’Etat », a écrit Lapid sur Twitter.

Le député Yair Lapid à la Fondation des alliés d’Israël, le 9 décembre 2019 (Crédit : Avi Hayun)

Le ministre de la Sécurité publique Amir Ohana, la ministre des Transports Miri Regev et le ministre Tzachi Hanegbi, ainsi que plusieurs élus du Likud, ont annoncé leur participation.

Le procès commence à 15h au Tribunal de Jérusalem.

Les masques à nouveau obligatoires après la vague de chaleur

Le ministère de la Santé a levé la dispense sur le port du masque après une semaine de températures très élevées ; la pluie devrait faire son retour.

Rivlin salue la libération de l’Israélien détenu pour trafic de drogue au Pérou

Le président Reuven Rivlin a salué dimanche l’assignation à domicile de Hodaya Monsonego, arrêtée il y a approximativement neuf mois à Lima pour son implication dans une tentative avortée de trafic de cocaïne du Pérou vers Israël.

« Merci aux autorités péruviennes pour leur réponse à ma demande concernant Hodaya Monsonego. J’espère que c’est une première étape vers sa libération rapide », a noté Rivlin dans un tweet.

Au mois de février, Rivlin avait écrit une lettre au président du Pérou, Martín Vizcarra, lui demandant son indulgence dans le dossier de Monsonego, qui souffre de « problèmes médicaux et qui, selon les diagnostics, n’a que des capacités cognitives limitées » qui entravent son jugement, selon un communiqué envoyé par le bureau du président.

Rivlin a souligné que la jeune femme n’avait pas de casier judiciaire et qu’il est « raisonnable de croire que c’est « son état particulier… qui l’a amenée à se retrouver impliquée dans le dossier contre son gré ».

Hodaya Monsonego, 24 ans, est actuellement en prison à Lima, au Pérou, pour sa participation présumée à une opération de trafic de drogue. (Capture d’écran/Douzième chaîne)

Le New York Times consacre sa une aux morts du coronavirus

Pour marquer le passage imminent de la barre terrible des 100 000 morts du coronavirus aux Etats-Unis, le quotidien américain The New York Times consacre dimanche sa une à la mémoire d’un millier d’entre elles et évoque pour chacune ce qu’a été sa vie.

« Ces 1 000 personnes ici ne représentent qu’à peine un pour cent du total. Aucune d’elles n’était un simple numéro », écrit le journal en présentant brièvement sa une, entièrement couverte d’un texte imprimé serré.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie de coronavirus, tant en nombre de morts que de cas, avec 97.048 décès pour 1.621.658 cas selon les dernières données disponibles samedi soir. Samedi, le pays a recensé 1.127 nouveaux décès en 24 heures. Le franchissement de la barre des 100.000 morts ne semble qu’une question de jours.

Le franchissement attendu de la barre des 100.000 morts intervient sur fond de vifs débats à propos du confinement, plusieurs Etats ayant entrepris d’alléger les mesures restrictives décidées contre l’expansion de la maladie.

Une femme regardant un écran d’ordinateur avec un tweet du « New York Times » montrant la une du journal du 24 mai 2020, avec une liste de 1 000 noms, ce qui représente 1 % des vies américaines perdues en raison de la pandémie de coronavirus. (Crédit : Agustin PAULLIER / AFP)

Le président américain Donald Trump, candidat à sa réélection en novembre, fait pression pour une relance économique, appelant des gouverneurs démocrates à « libérer » leur Etat au mépris des avertissements de ses conseillers scientifiques.

« TRANSITION VERS LA GRANDEUR », a tweeté Donald Trump samedi soir, reprenant le slogan qu’il utilise pour plaider la réouverture de l’économie. Beaucoup de commentateurs ont néanmoins relevé la dissonance entre ce tweet et l’énormité du bilan humain.

George Conway, un critique du président et l’époux d’une conseillère de la Maison Blanche Kellyanne Conway, a tweeté une photo de la une du journal aux côtés d’une photo de M. Trump jouant au golf samedi. Le président était allé jouer au golf pour la première fois depuis le 8 mars dans son club de Virginie, près de Washington.

– avec AFP

Des militants du Likud protestent contre le « Mandelgate » devant le tribunal de Jérusalem

Une heure avant l’ouverture du procès pour corruption du Premier ministre Benjamin Netanyahu, environ deux cents militants du Likud se sont regroupés à proximité de l’entrée du Tribunal de Jérusalem pour afficher leur soutien au chef de leur parti.

Plusieurs dizaines de militants portaient des t-shirts blancs avec l’expression « Mandelgate », en référence à ce qu’ils estiment être la conduite scandaleuse du Procureur général Avichai Mandelblit dans l’affaire Harpaz.

La police se tient à distance alors que des manifestants pro-Netanyahu agitant des drapeaux se sont rassemblés en infraction avec les règles de distanciation sociale. (Jacob Magid / Times of Israël)

Les manifestants pro-Netanyahu ont scandé des slogans contre ce qu’ils estiment être l’injustice d’un procès fait à Netanyahu. « C’est un procès contre notre camp tout entier », a déclaré Nachmani, en répétant une formule utilisée par des élus du Likud ces dernières semaines.

Ils ont hué alors que des responsables de la manifestation ont hurlé dans un mégaphone les noms de certains journalistes de premier plan qui ont couvert le procès. Les partisans du Premier ministre considèrent que ces journalistes ont une attitude hostile à son égard.

Jacob Magid

Rassemblements pro-Netanyahu : « Procès Dreyfus : façon Mandelblit », lit-on sur une pancarte

Quelque 500 manifestants se sont jusqu’à présent rassemblés à Jérusalem lors de deux manifestations opposées en prévision de l’ouverture du procès du Premier ministre Benjamin Netanyahu cet après-midi.

Devant le tribunal de district de Jérusalem, où l’audience d’ouverture débutera à 15 heures, des manifestants pro-Netanyahu protestent contre le système judiciaire qui l’a amené au banc des accusés.

« Procès Dreyfus : façon Mandelblit », lit-on sur une pancarte, en référence au procureur général Avichai Mandelblit qui a déposé les actes d’accusation contre Netanyahu.

« Mandelblit, démission », est-il écrit sur d’autres.

Les organisateurs du rassemblement pro-Netanyahu affirment que 50 bus sont en route pour Jérusalem.

Devant la résidence du Premier ministre, rue Balfour, des manifestants anti-Netanyahu demandent sa démission à la lumière des allégations criminelles de corruption, d’escroquerie et d’abus de confiance présentées aujourd’hui au tribunal.

Ils ont déployé une bannière de 15 mètres portant l’inscription « Crime Minister », comme on l’a vu lors de nombreux rassemblements anti-Netanyahu précédemment.

Des manifestants à l’extérieur de la résidence du Premier ministre brandissent une banderole sur laquelle on peut lire « Crime Minister », alors que les enquêteurs de police arrivent pour interroger Benjamin Netanyahu, 10 juillet 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

Les deux manifestations, cependant, sont également en butte à des manifestations rivales de l’autre côté qui se sont rassemblées sur les sites opposés.

La police dit avoir fermé plusieurs rues autour du tribunal et de la résidence du Premier ministre et fait tout son possible « pour permettre la liberté d’expression de tous les côtés ».

Netanyahu dit se présenter la « tête haute » à son procès pour corruption

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit se présenter la « tête haute » à l’ouverture dimanche de son procès pour corruption à Jérusalem, dénonçant des accusations « ridicules » contre lui.

« Je me présente à vous le dos droit et la tête haute », a déclaré M. Netanyahu lors d’une allocution à son entrée à la cour de Jérusalem dans laquelle il a dénoncé des charges « ridicules » de corruption, abus de confiance et malversation qui pèsent contre lui.

« En 244 ans de démocratie (depuis la révolution américaine, ndlr) il n’y a jamais eu personne inculpé pour avoir reçu une couverture favorable d’un média. Et dans mon cas, la couverture n’était même pas favorable », a ajouté M. Netanyahu qui a dit avoir demandé à ce que les audiences soient diffusées en direct à la télévision.

« J’ai demandé à ce que tout soit diffusé en direct afin que le public puisse tout entendre (directement) et non via le filtre des journalistes (à la solde) du procureur général », a-t-il ajouté accusant ainsi une partie de la presse israélienne de partialité dans cette affaire.

Il était entouré de plusieurs ministres du Likud.

Benjamin Netanyahu s’exprime quelques instants avant l’ouverture de son procès, le 24 mai 2020 (Crédit : capture d’écran)

– avec AFP

Des manifestants anti-Netanyahu dénoncent « des attaques incessantes contre le système judiciaire »

Environ deux cents opposants à Netanyahu se sont rassemblés devant la Résidence du Premier ministre de la rue Balfour à Jérusalem. Ils se moquaient de Netanyahu qui va se rendre à l’ouverture de son procès pour corruption au Tribunal de Jérusalem.

Les manifestants Drapeau noir ont dénoncé ce qu’ils estiment être des attaques contre le système judiciaire menées par Netanyahu et ses partisans ces derniers jours.

Des manifestants anti-Netanyahu protestent devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, en face d’une manifestation pro-Netanyahu, le 24 mai 2020. (The Black Flag Movement)

« Les attaques incessantes contre le système judiciaire sont la raison pour laquelle un drapeau noir est agité à travers le pays aujourd’hui », a crié un des militants.

« Un accusé criminel n’est pas notre Premier ministre », a-t-il continué sous les acclamations de la foule.

— Jacob Magid

Arrivant au tribunal, Netanyahu demande que le « procès délirant » soit diffusé en direct

Arrivant au tribunal de Jérusalem pour l’audience d’ouverture de son procès criminel sur des accusations de corruption, de fraude et d’abus de confiance, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’en est pris au système judiciaire d’Israël. Il l’a accusé d’être rempli de corruption et de complots internes visant à le faire chuter.

« Ces dernières années, ils ont trouvé un nouveau patient – la police et les procureurs ont rejoint le gang ‘Hust pas Bibi’ pour montrer des affaires délirantes et cousues de fils blancs, ce procès délirant ».

Netanyahu a dit qu' »ils visant à faire tomber un Premier ministre fort de la droite et à écarter la droite du pouvoir pendant des années ».

« Il n’y a pas de limites à leurs efforts pour me faire tomber, a-t-il lancé en parlant des médias et du système judiciaire. Netanyahu a affirmé qu’ils redoutent ses politiques de droite et cherchent à « le faire tomber de toutes les manières possibles ».

Accusant les médias d’être incapables de couvrir équitablement le procès, qui se tiendra à huis clos mais qui sera rapporté en direct uniquement aux journalistes dans des salles adjacentes, Netanyahu a demandé que l’intégralité du procès soit diffusée en direct.

« Le public devrait tout entendre et pas à travers les journalistes du tribunal du procureur », a-t-il dit.

Regev : « Nous sommes ici pour exiger un procès équitable pour quelqu’un dont le sang a été versé »

Des élus et des ministres du Likud, notamment Michal Shir, Tzipi Hotovely, Amir Ohana et Miri Regev, se dirigent vers le tribunal de Jérusalem pour accompagner le Premier ministre Benjamin Netanyahu à l’ouverture de son procès en corruption.

« Nous sommes ici pour exiger un procès équitable pour quelqu’un dont le sang a été versé jour après jour par les médias et par ceux toujours contre lui, a déclaré Regev à la presse avant d’entrer dans le tribunal. Nous sommes ici pour dire que nous nous tiendrons à ses côtés ».

Arnon Mozes, le propriétaire d’Yedioth Ahronoth, est également au tribunal pour l’ouverture du procès pour corruption de Netanyahu. Mozes est également suspecté dans l’Affaire 2000.

— avec Jacob Magid

Netanyahu entre dans la salle d’audience en remerciant le public pour son « soutien incroyable »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu entre dans la salle d’audience au tribunal de Jérusalem où son procès criminel va commencer dans quelques minutes.

Terminant son intervention avec un mot de remerciements à l’intention de ses partisans, notamment ceux qui protestent devant le tribunal, Netanyahu a déclaré « votre soutien incroyable me réchauffe le coeur. Je sais que le peuple d’Israël est derrière moi ».

Des ministres et des élus du Likud se tenaient derrière le Premier ministre alors qu’il s’exprimait. Ils portaient tous des masques. Il y avait notamment le ministre de la Sécurité publique Amir Ohana.

Netanyahu refuse de s’asseoir dans le banc des accusés jusqu’à ce que les caméras quittent la salle d’audience

Les juges Rebecca Friedman-Feldman, Moshe Bar-Am et Oded Shaham entrent dans la salle d’audience alors que les personnes présentes prennent place.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu refuse de s’asseoir dans le banc des accusés tant que la presse n’a pas quitté la salle d’audience.

Lapid : la réaction de Netanyahu à son procès est la preuve qu’il ne peut plus servir

Le chef de l’opposition Yair Lapid a déclaré que « l’attitude aggressive et sauvage de Netanyahu à son procès est la preuve finale qui montre pourquoi un accusé criminel ne peut pas continuer à servir en tant que Premier ministre ».

Gantz : Netanyahu est présumé innocent ; le tribunal fera un procès équitable

Le ministre de la Défense Benny Gantz, partenaire de coalition de Netanyahu, a déclaré que le Premier ministre est innocent jusqu’à preuve du contraire.

« Comme tout citoyen, le Premier ministre bénéficie également de la présomption d’innocence et je suis certain que le système judiciaire mènera un procès juste », a-t-il écrit sur Twitter.

« Je tiens à souligner que mes collègues et moi-même avons pleinement confiance dans le système juridique et dans l’application de la loi. En ce moment, plus que jamais, en tant qu’État et société, nous devons rechercher l’unité et la réconciliation, pour le bien de l’État d’Israël et de son peuple ».

Avocat d’Elovitch aux juges : Interdire les interviews de l’accusation

L’avocat de Shaul Elovitch, Zach Hen, a fait valoir que les récentes interviews données aux médias par les principaux témoins de l’accusation sont inacceptables et a demandé aux juges d’interdire de telles interviews à l’avenir.

– Jacob Magid

Les partisans de Netanyahu ne bougent pas de devant le tribunal

Alors que le procès se déroule, on entend la musique du rassemblement pro-Netanyahu qui se déroule juste devant le palais de justice, avec des centaines de personnes qui attendent patiemment pendant toute la durée de l’audience, sans savoir ce qui se passe à l’intérieur.

– Jacob Magid

L’avocate d’Iris Elovitch : Il nous faut plus de temps pour examiner les preuves

L’avocate d’Iris Elovitch, Michal Rosen-Ozer, a déclaré que l’accusation avait eu plus de temps qu’elle pour présenter les preuves contre son client, ajoutant qu’elle avait besoin de plus de temps pour se préparer avant de poursuivre le procès.

L’avocat de Netanyahu a également demandé plus de temps.

– Jacob Magid

Procureur : La défense a reçu le matériel il y a plus d’un an

La procureure adjointe Liat Ben-Ari a rejeté la demande de la défense de disposer de trois à quatre mois pour examiner les preuves avant de poursuivre le procès.

« Si nous avions commencé aujourd’hui, je dirais que nous avons besoin de 3-4 mois [pour étudier les documents], mais ce cas n’est pas né aujourd’hui. Le 28 février 2019, le procureur général a décidé de déposer un acte d’accusation sous réserve de l’audience. Depuis lors, un an et quatre mois se sont écoulés », a déclaré Ben Ari.

– Jacob Magid

Le procès pour corruption de Netanyahu ajourné

Le procès pour corruption du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été ajourné dimanche après une heure d’audience au tribunal du district de Jérusalem.

A la fin de la session, la procureure adjointe Liat Ben Ari a déclaré que le fait que les accusés ne soient pas présents à la prochaine session sur les demandes préliminaires ne la dérangeait pas.

La juge Rivka Friedman-Feldman a déclaré que le tribunal informera les parties de la date de la prochaine audience.

Au cours de cette audience, les avocats du Premier ministre ont demandé plusieurs mois pour étudier les éléments de preuve retenus contre lui, alors que le parquet a demandé à ce que des témoins puissent être rapidement entendus.

Les trois juges ont indiqué étudier ces demandes et ajourné la séance sans fixer de nouvelles dates pour la reprise des audiences.

– Jacob Magid, AFP

Manifestant au procès de Netanyahu, le chef de Meretz fustige ses anciens alliés

Le chef de Meretz Nitzan Horowitz a publié une photo de lui manifestant contre Netanyahu devant le tribunal. Il a fustigé les élus de Kakhol lavan et du Parti travailliste pour avoir abandonné leur combat contre la corruption afin de rejoindre un gouvernement dirigé par le Likud.

« Ceux qui devraient être à mes côtés, contre l’incitation sauvage à l’égard des tribunaux, sont [le chef de Kakhol lavan Benny] Gantz, [Avi] Nissenkorn, [le chef du parti Travailliste Amir] Peretz et [Gabi] Ashkenazi, a-t-il tweeté. Mais eux, qui ont été élus pour lutter contre la corruption, restent muets comme des carpes. Ils servent l’accusé, lui donnent une validation. Honteux ».

Aux élections de mars, Meretz a participé à une alliance avec le Parti Travailliste et Gesher. Ces deux partis ont rompu l’alliance pour rejoindre le nouveau gouvernement.

Netanyahu remercie ses partisans et les survivants de la Shoah qui l’ont soutenu

Netanyahu, dans un tweet, a remercié ses partisans et a répété qu’il était victime d’un coup monté.

Il a également partagé des images de survivants de la Shoah qui sont venus le soutenir, dont l’un lui a raconté : « Je prie pour que vous soyez innocenté. »

Concernant les survivants, Netanyahu a écrit : « J’ai été très ému. Je vous aime ».

La 2e audience du procès de Netanyahu serait prévue le 19 juillet

La deuxième audience du procès pour corruption de Netanyahu est prévue pour le 19 juillet, selon des articles de presse en hébreu.

Le gouvernement alloue 14 Mds de NIS supplémentaires pour lutter contre le virus

Le gouvernement a soutenu le plan du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministre des Finances Israel Katz visant à injecter 14 milliards de NIS supplémentaires dans l’économie pour compenser les pertes dues au coronavirus.

Ces fonds aideront les entreprises en difficulté et sont également destinés à des projets visant à encourager l’emploi.

Découverte de corps décomposés de 3 personnes, dont une survivante de la Shoah

Le service d’urgence de Zaka a déclaré avoir découvert trois corps en état de décomposition avancé aujourd’hui, lors d’incidents distincts.

À Petah Tikva, le corps d’une survivante de la Shoah âgée de 82 ans a été retrouvé dans son appartement, sa mort étant apparemment passée inaperçue pendant un certain temps.

A Beer Sheva, les restes d’une femme de 58 ans ont été découverts « dans un état de décomposition ».

A Maalot, le corps d’un autre homme a été découvert dans sa maison, indique le rapport.

Un autre cas, celui d’un homme de 60 ans à Ashdod, a été signalé hier.

Tous vivaient apparemment seuls.

« Nous devons arrêter ce fléau silencieux. Faites attention à vos voisins, au moins une fois par jour, pour leur sauver la vie », a exhorté Zaka.

La circulation des trains reprendra le 8 juin

Les trains reprendront le service le 8 juin, selon certains médias.

En outre, les bus pourront prendre plus de passagers en autorisant une capacité d’accueil à 75 %, dès le weekend prochain.

Mandelblit : pas intimidé par les affirmations « non fondées » de Netanyahu

Le procureur général Avichai Mandelblit a rejeté les affirmations du Premier ministre Benjamin Netanyahu selon lesquelles son procès pour corruption est une tentative de « coup d’État » de la part de fonctionnaires de l’administration judiciaire.

« Israël est un État respectueux des lois. Par conséquent, le tribunal est le seul endroit où l’on peut entendre les arguments des parties, présenter les preuves de l’accusation et évaluer soigneusement tous les arguments de la défense. C’est là, et seulement là, que le verdict des accusés sera déterminé », a-t-il déclaré dans un communiqué du ministère de la Justice.

« Nous continuerons à agir sans crainte, même face à la tentative infondée d’attribuer à la police des considérations d’arrière-pensée, tentative qui doit être rejetée dans son intégralité. Nous continuerons à travailler de manière équitable et selon le principe de l’égalité de tous devant la loi. C’est notre obligation envers les citoyens d’Israël ».

Cette déclaration est clairement une réponse aux remarques que le Premier ministre a faites aux journalistes il y a quelques heures, avant la première audition.

Le procureur général Avichai Mandelblit s’exprime lors de la 17e conférence annuelle de Jérusalem du groupe « Besheva », le 24 février 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

La circulation des trains reprendra le 8 juin

Les trains reprendront le service le 8 juin, selon certains médias.

En outre, les bus pourront prendre plus de passagers en autorisant une capacité d’accueil à 75 %, dès le weekend prochain.